Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 06:00

.

Oui C'est en image que lilousoleil nous propose le défi n°138 des CROQUEURS DE MOTS

Je vais juste vous proposer une image que vous traiterez comme vous le souhaitez
Une inspiration ou pas, une prose ou des vers, une langue belle, ou une langue verte
Faites vous plaisir, faites-vous plaisir.
Vous utiliserez l’image dans son entier, ou des morceaux ou des couleurs…

lilousoleil

.

En image ... et de chair et d'os

.

L'image est une page de sélection du cahier de l'OBS. Intention graphique pour objets très chers et impossibles à utiliser dans la vraie vie.

Si le bonnet étam est à 12,90 euros, une minaudière Prada vaut 1500 euros.

Une minaudière ? je connaissais l'objet entrevu à la main des peoples dans des magazines ou aux cérémonies de remises de prix. Je découvre le nom. Pour quoi faire ? Minauder avec le diable ?

Je pensais que ces objets n'avaient que la fonction d'être montré sur papier glacé.

Pourtant ...

Elle a une silhouette menue de femme-enfant, un visage triangulaire entre chat et souris qui rappelle celui de Françoise Sagan, jeune, des cheveux blonds et aussi fins que sa peau est claire, un trois-quarts en fourrure de léopard ou de panthère, ou d'ocelot. vraie ou fausse fourrure je ne sais. Je ne vais pas lui poser la question. Aux pieds de ses jambes d'adolescente, une paire de converses dorées à semelle, parements et lacets blancs.
J'allais oublier un phone à housse genre mynnie mouse, ou kytie, je ne sais plus ... Elle avait des oreilles en peluche en tous cas et je crois qu'elle était rose gamine.
L'égérie d'une Une de magazine, en chair et en os. Les visiteurs de l'exposition sont rares en ces lendemains de tragédie. Nous goûtons amèrement le silence et l'espace laissé par les classes qui ont dû annuler leurs sorties.
Je ne savais pas que l'on pouvait, en vrai, s'habiller ainsi. Et pour personne puisque apparemment, elle est seule.
Barbarella ? espionne ? ultra-riche désoeuvrée ou créatrice de mode ?
Moi qui croyais que ces objets n'étaient fait que pour figurer dans les pages promotionnelles des journaux, du moins ceux qui vendent ainsi, sans trop y regarder, aux marchands du temple, le prix de leur autonomie éditoriale.

Je ne sais s'ils peuvent ainsi préserver leur liberté d'expression. Ne dit-on pas que le diable se cache dans les détails ?

Jeanne Fadosi, dimanche 8 février 2015, pour Croqueurs de mots.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Josette 10/02/2015 14:08

j'emporte le chat...je laisse le reste ce n'est plus de mon âge de minauder !!!
bises Jeanne

Jeanne Fadosi 10/02/2015 17:00

ah oui mais le chat va avoir beaucoup de succès ...

dimdamdom59 10/02/2015 12:22

Belle analyse de cette image, moi non plus je ne suis pas allée si loin dans ma recherche. Par contre j'aime ta comparaison avec Prada, ça me ramène immanquablement au bouquin puis le film "Le diable s'habille en Prada" . J'avais eu un peu de mal de me mettre dans l'ambiance du bouquin, alors j'ai regardé la version cinématographique et là je me suis jetée à corps perdu dans le livre. C'est un monde odieux que j'ai du mal à toléré.
Je te souhaite une excellente journée.
Bises.
Domi.

Jeanne Fadosi 10/02/2015 17:00

Eh oui, la minaudière Prada m'a fait penser au film. Un film qui m'a dérangé et je n'ai pas lu le livre.
Quant à la visiteuse de musée, elle est vraie ...
Bises et belle soirée
nb depuis décembre, mes débuts d'articles sur La communauté des Croqueurs restent en attente. Je ne sais pas pourquoi. Tu peux virer les anciens qui ne sont plus d'actualité et me dire quelle fausse manœuvre je fais.

Lenaïg 10/02/2015 10:14

Bonjour Jeanne musicale ! Bravo pour ton article qui nous en dit plus sur l'image choisie par Lilou, je n'avais pas creusé mais c'est l'impression vague que j'avais. Eh oui, futilité, snobisme de la mode pour bobos friquées (pléonasme ?) mais aussi image insolite, propice à l'imagination ! Bises !

Jeanne Fadosi 12/02/2015 11:37

ton commentaire résume bien bises

Martine du JdV 09/02/2015 21:23

la publicité est une plaie !
mais il faut croire , vue l'importance qu'elle prend, qu'elle est efficace et positive pour les entreprises .. d'autant plus que ce sont les clients qui la paient !! :-(
belle soirée à toi

Jeanne Fadosi 10/02/2015 08:29

je ne sais pas si elle est efficace elle est seulement devenue indispensable par surenchère entre concurrents.

enriqueta 09/02/2015 19:34

Je n'avais pas vu tous ces détails qui te font tant réfléchir...Intéressante interprétation!

Jeanne Fadosi 10/02/2015 08:28

j'ai zoomé sur l'image pour lire les petites lignes

ABC 09/02/2015 16:36

Pour répondre à ta question d'hier, c'est comme cela aussi chez Ladymarianne...
Mais aujourd'hui curieusement ça marche, youpi...
Une vitrine pour ceux qui n'ont pas à compter, sont-ils nombreux ??? Peu importe, je ne fais que regarder en passant...

Jeanne Fadosi 09/02/2015 18:21

alors si cela va aujourd'hui ...
combien ? pas beaucoup mais ce sont eux qui intéressent ...

Quichottine 09/02/2015 11:09

Je suis toujours sidérée par ce que nous montre la pub... inaccessible et inutile, et qui pourtant doivent bien trouver acquéreur...
Tu vois, ça ne me fait même pas rêver.
Par contre, j'aime toujours tes réflexions. :)
Passe une douce journée. Bises.

Jeanne Fadosi 09/02/2015 18:19

sans doute. Moi, cela ne me fait pas rêver et en plus je ne les trouve même pas beaux ces objets
bises et belle soirée

fanfan 09/02/2015 10:28

Un peu cher pour ma bouse aussi et c'est du superflu ! Je laisse cela pour les bobos-ados attardées et autres peoples ... Bises

Jeanne Fadosi 09/02/2015 10:48

Excuse le traducteur automatique intempestif qui s'invite de temps en temps. Je pense que c'est soit un bug soit de la taquinerie mais je ne sais pas comment m'en débarrasser

Lilousoleil 09/02/2015 08:15

alors là je dis bravo un texte magnifiquement bien mené et qui dit beaucoup de choses sans en avoir l'aire. Merci de ta participation...
avec le sourire

Jeanne Fadosi 09/02/2015 09:19

j'ai hésité. mais je ne crois pas qu'"elle" lise nos jeux littéraires. quoique

Martine85 09/02/2015 07:25

J'aime bien la narration de cette rencontre récente dans une exposition. On voit parfois des personnes originales, différentes qui nous marquent. Que serait les journaux sans la publicité, il faudrait les payer beaucoup plus chers. Je me disais que j'avais vu cette illustration publicitaire quelque part mais je ne savais plus où, je le sais maintenant c'est dans l'Obs et elle ne m'avait pas marqué à l'époque. On ne retient que ce qui nous intéresse, il en faut pour tous. Belle journée

Jeanne Fadosi 09/02/2015 09:18

j'ai juste zoomé sur l'image proposée
certes la pub paie une partie. Mais à quel prix ? (je ne parle pas du prix des espaces publicitaires mais de l'ensemble de ce système de course à l'échalote)

jill bill 09/02/2015 07:07

Bonjour Jeanne, en mettant en gros plan j'ai lu les prix aussi... guère que le bonnet pour ma bourse, c'est une jolie mise en scène cette étagère mais à part le robot, rien n'a grâce à mes yeux de sexygénaire, sourire... merci, bises de JB

Jeanne Fadosi 09/02/2015 09:20

oui j'ai fait comme toi. Je ne sais pas si j'aurais apprécié ces accessoires, même en étant jeune mais bon

Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères