Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 16:18

~ Billet 86 ~

 
Ce billet s'est construit à partir d'un lien reçu ce matin 
Delinquants-solidaires.org/

 

Je dédie ce billet à tous ceux qui ont fui les ruines et les menaces de la terre en son jour de fureur de la planète dans les Abruzzes et qui se retrouvent au moins provisoirement sans abri.

 

Je dédie ce billet à cet ami Vaşile et à cette famille roumaine qui quelques mois après le tremblement de terre dévastateur du début de 1977, nous avaient, à minuit passé, ouvert leur porte et nous avaient nourri et hébergé au péril de leur liberté et de leur futur, dans ce pays où l'hébergement des étrangers d'occident était puni par une mutation dans une autre province et une amende équivalent à un an de salaire.

 

Epuisés et hagards, le ventre vide depuis le matin, nous n'avions pas et pour cause, trouvé le terrain de camping prévu sur l'itinéraire que nous avions soigneusement préparé.

La rivière, dérangée dans sa course par la colère de Gaya, avait creusé son nouveau lit boueux et bouillonnant à la place du camping.

Et rien ne ressemblant à un hôtel à des kilomètres à la ronde !

Après des heures de route vaines, les fonctionnaires de police sollicités nous avaient envoyé sur un terrain en friche près de la voie ferrée ou ce qui en restait entre deux crevasses et des éboulis.

 

Epuisés et hagards, quand nous avions décampé en hâte après une installation de fortune sur ce lieu glauque dont la nuit soudain s'était peuplée de loques humaines menaçantes sorties du néant et avisé une lumière tardive dans ce magasin coopératif.

 

Nous refusions leur hospitalité pour ne pas les mettre en danger, nous les avions informés de cette loi dont ils ignoraient tout.

Ils avaient dit qu'aucune loi ne pouvait se mettre au dessus du devoir d'hospitalité, qu'ils ne pouvaient pas nous laisser livrés aux périls bien réels de la nuit.

  

Welcome ! ...

 affiche de welcome

Même si vous n'êtes pas allés le voir, vous avez sûrement entendu parler du film de Philippe Lioret avec Vincent Lindon, Firat Aveyrdi, Audrey Dana

Beaucoup s'apitoient de loin mais détournent le regard.

 

Je voudrais vous parler aussi d'un autre beau film, sans esbrouffe, Nulle part, Terre Promise par Emmanuel Finkiel, avec Elsa Amiel, Nicola Wancsyski, Haci Aslan

 nulle part terre promise aff

Allez voir le bel article de sur l'Express d'aujourd'hui lundi 6 avril 2009 par Eric Libiot

 

En France ici et maintenant, nous n'avons pas le droit de venir en aide à ceux qui, en détresse, sont en situation irrégulière.

Ceci ne devient pas un délit, c'est un délit.

Comme des centaines de textes jamais dépoussiérés mais tombés en désuétude.

 

Imagine-t-on qu'il soit possible de poursuivre pénalement pour adultère entre adultes consentants ? Pourtant, tous les textes le permettant ont-ils bien été supprimés ? Pas sûr.

 

Ces textes sont de plus en plus utilisés dans une interprétation de plus en plus large.

Pour en savoir plus et peut-être vous convaincre de ne pas abandonner ces valeurs minimales

 http://www.cimade.org/

http://www.emmaus.asso.fr/

http://www.medecinsdumonde.org/fr/presse/communiques_de_presse/delinquants_solidaires

http://www.secours-catholique.asso.fr/communique_1760.htm

http://www.armeedusalut.fr/home.html

  la liste n'est nullement limitative en voici quelques pistes :

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article

commentaires

fabienne 08/04/2009 23:35

c'est une phrase que j'entends souvent "accueillir toute la misère du monde" comme s'il n'y avait pas suffisamment pour tous pour partager, comme si nous ne créions pas la misère ailleurs, peur de l'inconnu, peur de l'autre, rejet, égosme... la liste est longue et tristebig bisous

Jeanne Fadosi 09/04/2009 10:06


Oui, la liste est longue ! bises


Robinson 08/04/2009 21:34

La solidarité n'est pas un délit, et ne doit pas l'être!... Je lui dois la vie!...Bonne soirée...A bientôt!...

Jeanne Fadosi 08/04/2009 22:10


Tu as bien raison. Bonne soirée ... et bonne fin de semaine. Il pariat que le beau temps revient !


fabienne 08/04/2009 12:29

je ne connais pas ce film mais j essaierai de le voir, maintenant quand une loi n est pas bonne ou quelle va a contresens de mes convictions les plus intimes rien ni personne ne pourrait m obliger a la suivre. il est malheureux qu a l heure des scrutins certains mettent en place de sombre petit et mesquin dictacteur deguise en honnete personne ou se pretendant telle. le pire sont ceux qui applaudiront ces mesures d exclusionsbig bisous

Jeanne Fadosi 08/04/2009 20:57



Je sais bien qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde mais on peut pertager un peu non ?



TAILLE-CRAYON 08/04/2009 11:19

Petit coucou... A un blog trés sympa que je viens de découvrir... car il est sympatique ..A bientôt....Lorent et ses 2900 trésors les tailleS-crayon...

Jeanne Fadosi 08/04/2009 20:55


Merci pour le post à bientôt ...


Babeth 08/04/2009 00:56

bonjour Jeanne. Je viens te rendre ta gentille visite sur mon humble blog, dont je te remercie. Je pense revenir de temps en temps, bien que le temps me manque pour faire tout ce que je voudrais. A bientôt.

Jeanne Fadosi 08/04/2009 20:54


Tu viens quand tu veux. Bonne fin de semaine


Jakline 06/04/2009 23:27

Il faut savoir parfois contourner ( ou détourner) les lois: pendant des années, j'ai inscrit à l'école des enfants dont les parents n'étaient pas "tout à fait" en situation régulière mais.. je pouvais ne pas le savoir!

Jeanne Fadosi 07/04/2009 08:45


Mais il faut le dire et le redire : tu étais dans le droit et tout à fait. Les enfants avaient (ont toujours à moins que de nouveaux textes l'aient interdit) droit à une scolarité, tous les enfants
...


Oxygène 06/04/2009 22:40

un beau témoignage pour ces gens courageux et solidaires. Si seulement il existait plus de personnes comme eux....! J'ai entendu parler des 2 premiers films dont tu parles mais ne les ai pas vus. Merci pour cette belle leçon de solidarité et de tolérance ! Bonne soirée Jeanne !

Jeanne Fadosi 06/04/2009 22:45


Bonne semaine et merci de ton passage et de ton com


fanfan 06/04/2009 22:26

bientôt nous n'aurons plus aucun liberté ; même pas celle d'être simplement humain!  très bel article; bonne nuit

Jeanne Fadosi 06/04/2009 22:31


Humains et la tête haute, si c'est possible, c'est même indispensable !


clem 06/04/2009 19:34

Très bel article humanitaire. clem

Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères