Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 08:18

~ Billet 111 ~

 

la cabane de l'autoroute - reduc1

pastel sec sur papermat griffonné en une vingtaine de minutes pour ce billet


Je ne pensais pas écrire de nouvel article pour le thème de la semaine de Dana  sur une proposition de Kri concernant le silence.

Le billet Ou le silence ... Silence ...S ? me semblait entrer dans le sujet  en me permettant de ménager mon dos en compote.

 

Ou bien alors seulement vous recommander ce roman lu il y a quelques mois


seul le silence 1ère et 4ème de couv - reduc1

Juste quelques unes des premières phrases du prologue, (p13 éditions Sonatine, 2008) en citation pour vous embarquer dans son ambiance :

 

« [...]

New York avala le bruit des coups de feu sans effort, [...]

Personne ne l'entendit parmi une telle abondance de vie.

Peut-être à cause de tous les autres bruits.

[...]

La ville continuait à vaquer à ses occupations. Un nouveau jour commencerait bientôt, et rien d'aussi insignifiant que la mort ne possédait le pouvoir de les différer.

Ce n'était qu'une vie, après tout ; ni plus ni moins. »

 

Saluons au passage le talent du traducteur Fabrice Pointeau.

 

A ma première lecture, j'ai lu pratiquement tout le livre avant de comprendre le sens du titre.

En extrayant ces quelques mots du tout début, je m'aperçois que tout y était déjà là en condensé.

 

Oui, il est important de faire silence pour entendre la vie autour de soi.

 

Je l'avais recommandé à la vendeuse d'une sympathique grande librairie qui encourage les clients à donner leurs points de vue sur leurs lectures

 

Bien au-delà du thriller qui vous tient de bout en bout en haleine, c'est aussi un roman historique qui vous emmène dans l'Amérique profonde des années de la grande crise jusqu'au années cinquante ou soixante, plus vraie, loin des clichés convenus que l'on a habituellement de cette nation qui nous fascine et nous effraie en même temps.

 

J'avais eu récemment le plaisir de constater que pour la première existence de son prix du Roman noir, , le jury des lecteurs du Nouvel Observateur lui avait décerné le prix du roman étranger.

prix du roman noir nouvel obs - reduc

Je ne suis pas peu fière de mon intuition. Ce n'est pas la première fois que mes errances aux rayons de mes promenades dans les allées de libraires me conduisent à des futurs primés. Une de mes grandes fièrtés est d'avoir offert à une toute jeune journaliste dès sa sortie le livre de Viviane forester « l'horreur économique » publié en  1996 chez Fayard et plus que jamais d'une cruelle pertinence.

 

 

porte de masure rd

Je voulais faire silence sur cette jolie conquête moderne que je constatais semaine après semaine sur un chemin de retour.

 

Pour protéger ce besoin de tranquillité loin du tapage médiatique.

 

Entre bretelle d'autoroute et talus, à l'abri du béton du tablier du pont, j'avais vu pousser la cabane, non pas planche après planche, j'y passais trop peu souvent pour cette observation, proprette, simple mais pleine de charme. J'y avais même vu quelques fleurs. Rêve ? Réalité d'un lieu qui s'apprivoise ?

 

Etait-ce comme on dit maintenant de ce mot trop snob et galvaudé "un objet d'art conceptuel "?

 

La circulation dense et lente me laissait souvent le loisir de l'apercevoir progresser en un nid de moins en moins frustre pour abriter peut-être une ou plusieurs personnes  qui ne demandaient rien d'autre qu'à se protéger des intempéries. Même pas en silence sûrement, vu le lieu. Au dessous des vrombissements de ces engins rugissants.

 

C'est trop tard, ce désir de discrétion n'a pas été respecté !

 

Mercredi, la vitesse et les péripéties accaparaient mon attention sur la chaussée et ses monstres à roulettes. Je n'aurais pas vu ....

 

Ce jour-là, exceptionnellement, j'avais un passager dans ma voiture. Elle, (ma voiture), ce n'est pas un monstre, seulement un objet de déplacement utilitaire bien pratique.

Lui, (mon passager), n'a pas de voiture, ni le permis de conduire, ni jamais assez de sous pour obtenir l'un et l'autre.

 

J'ai entendu mon passager s'exclamer :

« Ben, ça a drôlement brûlé sous le pont. Tout est cramé. »

C'était la première fois qu'il empruntait ce chemin avec moi et sûr qu'il aurait su ce qui avait brûlé s'il avait vu comme moi cette pimpante maisonnette de conte de fées.

 

Y avait-il des habitants ? Qui étaient-ils ? Sont-ils saufs ? Vont-ils pouvoir reconstruire autre chose en un ailleurs qui les chasse toujours et encore de partout ?

 

Sûr qu'il sera fait silence sur leur disparition. Ces nomades à peine tolérés, toujours harcelés, souvent méprisés.

 

Sûr qu'on a encore bien des progrès à faire dans l'apprentissage de notre humanité !

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

chipie95320 05/06/2009 17:04

COUCOU JE VIENS DE RENTRER ET J'AI TROUVE TON COM PAS DE PROBLEMES TU PEUX TE SERVIR C'EST LOIN D'ÊTRE PERSO LA PLUPART DE MES ARTICLES PEUVENT ËTRE COLLER COPIER JE TE SOUHAITE UNE BONNE SOIREE BISOUS

Jeanne Fadosi 05/06/2009 17:29


C'est généreux de ta part. J'ai fait le lien. (mais partage ne veut pas dire pillage pour moi et il demander l'autorisation me semble être la moindre des choses;
Soirée télé, tu devines le programme. Bises et bonne fin de semaine.


liedich 21/05/2009 15:21

Notre humanité, dis tu ! Je pense que notre humanité sera quand nous serons tous humains ! en attendant, battons nous avec notre quotidien pour que la tâche de notre sentiment s'aggrandisse.Quant au silence, nous savons qu'il parle de l'exemple que tu cites à la fin le prouve bien ! le silence est la plus grande forme d'expression qui soit.Merci de l'instant. 

Jeanne Fadosi 21/05/2009 19:50


Que dire de plus sinon que je suis d'accord avec tes mots.


Justyne 19/05/2009 21:11

Ca me donne envie de le lire! Bisous

Jeanne Fadosi 19/05/2009 21:20


J'espère que c'est dans tes goûts; Bises


RedSilverJon 19/05/2009 20:00

Intéressant tout cela !Bonne soirée.Angelo.

Jeanne Fadosi 19/05/2009 21:19


merci bonne soirée aussi


perfecta 19/05/2009 18:42

merci pour ta visite chez moi et superbe illustration du silence !

Jeanne Fadosi 19/05/2009 18:49


la tienne aussi !


Alice 19/05/2009 10:11


Bonne journée Jeanne Kiss Alice

Jeanne Fadosi 19/05/2009 16:41


merci de ton passage. Bises
Jeanne


~~Kri~~ 19/05/2009 08:09

Je passe à pas feutrés...et je te fais aussi un petit signe de la main

Jeanne Fadosi 19/05/2009 16:39


Jeanne


Annick 19/05/2009 05:18

on peut dire que finalement le thème de la semaine t'a inspiré un "long" article productif!amiclement de Cayenne!

Jeanne Fadosi 19/05/2009 16:39


merci de ce clin d'oeil.
Amicalement.


nicole 18/05/2009 23:57

oyez oyez bonne gens, je viens d'être taguée et je te tague à mon tour, si tu veux bien. Bonne soirée Nicole

Jeanne Fadosi 19/05/2009 00:02


Mon premier tag ouvert à minuit ! bigre ! En principe, cela m'amuse pour les autres. Je vais voir . Bises et merci d'avoir pensé à mon blog. Pour cette nuit, c'est rideau et silence sur mes futurs
rêves. Belle nuit Nicole


Violette+Dame+mauve+Mystica 18/05/2009 09:19

Tu sembles intarissable sur le silence... Un silence bavard mais très intéressant...Gros bisous

Jeanne Fadosi 18/05/2009 10:19



On ne saurait mieux dire ! un silence bavard, c'est tout à fait cela.


Merci de cette jolie carte. Bises



Dany58 17/05/2009 23:59

Tu m'as donné envie de lire ce livre...Je te souhaite une bonne semaine.Bisous.

Jeanne Fadosi 18/05/2009 10:15


bonne lecture alors.
Bises


Alrisha 17/05/2009 23:39

Quelle tristesse de voir cette cabane construite avec coeur partir en fumée! De la vengeance? Qui dérangeait-elle?Cette affaire sera-t-elle passée sous "silence"?Bonne semaine Jeanne, contente de ton passage chez moi!

Jeanne Fadosi 18/05/2009 10:14


Sûrement et je crois finalement que c'est préférable à une utilisation démagogique qui de toutes façons ne pourrait que desservir ces personnes dont j'ignore tout. La vie quotidienne est aussi cela
une longue série de faits plus ou moins tragiques. Et une longue série de faits heureux dont on parle tout aussi rarement.
Bonne semaine Alrisha


clementine 17/05/2009 22:08

j'aime beaucoup les thrillers. clem

Jeanne Fadosi 18/05/2009 10:09


Et vu ce que j'ai lu dans "la convocation", je crois aussi que tu en apprécieras les thèmes soulevés par l'auteur. Quand à l'histoire de la cabane, ce n'est pas de la fiction.
Bonne semaine


~~Dana+~~ 17/05/2009 21:26

Merci Jeanne pour ton article super intéressant...ça donne envie de lire ce bouquin. Ton dessin au pastel est un cadeau pour cette communauté. Je te remercie. Gros bisous PS: j'ai pas trés bien compris pourquoi tu dis que tu ne voulais plus faire d'article pour la communauté....

Jeanne Fadosi 17/05/2009 21:38


Quand je t'ai demandé si je pouvais recycler un ancien billet sans en réécrire un, j'avais le dos en compote et l'envie d'essayer d'être concise en ménageant mon corps loin de l'ordi.
Quand mercredi, je suis passée là, j'ai eu un haut le coeur et l'envie d'en parler. Sinon, vousauriez eu la première moitié de ce billet. Quant au livre, j'avais aussi envie de vous faire partager
ce coup de coeur.
Voilà ... Et me volià encore bavarde ...


bernard 17/05/2009 20:55

Merci d'être passé au blogs des écureuils, même pas en silence puisque je t'ai entendu rire. A+

Jeanne Fadosi 17/05/2009 21:19


et de nouveau ton com me fait rire devant mon clavier. A bientôt pour un autre thème ?


fransua 17/05/2009 18:48

tu voulais faire silence et tes mots t'ont emporté dans le flot de tes pensées comme quoi le silence est bien bavard en fait !

Jeanne Fadosi 17/05/2009 18:59


J'avoue ! il n'y a pas plus bavard que les taiseux quand ils se mettent à parler. Tu as mis en plein dans le mille ! Merci de ta gentille visite


Esthète78 17/05/2009 15:52

Coucou Jeanne,Aprés avoir tourné dans un silence d'ange, les pages de ce beau blog ,je repars  sur la pointe des pieds... pour ne pas déranger, emportée dans la spirale du tourbillon de silence de ton pastel.bisous Lina

Jeanne Fadosi 17/05/2009 18:57


merci Lina. Je reviens de ton blog. Tes créations me plaisent bien. Je reviendrai explorer ton atelier.


Mary 17/05/2009 13:54

Merci pour cet article qui nous ammène à pleins de reflexions.

Jeanne Fadosi 17/05/2009 18:43


Je crois qu'on le fait tous en fait, chacun à sa manière et c'est un bon réconfort en fait. Merci de ta visite


Main+verte 17/05/2009 11:13

tu as raison ! bises

Jeanne Fadosi 17/05/2009 18:41


tout doucement ... Bises aussi et bonne soirée


vividecateri 17/05/2009 10:58

Ce n'était pas facile! j'aime ton pastel rapido! Tu t'en sors très bien aussi! merci pour l'information sur le livre. bisous de tout coeur

Jeanne Fadosi 17/05/2009 18:40


merci Vivi, j'espère qu'il te plaira si jamais tu le lis. Bises et bonne fin de dimanche


mansfield 17/05/2009 09:53

Silence et litérature vont biensemble, silence et oubli aussi malheureusement.

Jeanne Fadosi 17/05/2009 10:01


je suis bien d'accord avec toi.


Jeanne+Fadosi 17/05/2009 09:47

Pour Lili Flore et les autres lecteurs de commentaires. J'ai validé son commentaire et sa réponse en oubliant de la remercier pour le lien de vérification. Je vais y aller et je crois que ce lien ou d'autres de vérification des canulars du web mériteraient d'être connus pour que nous ne véhiculions pas en toute bonne fois des infos périmées ou pire, fausses en jouant sur les sentiments  de bon coeur.Merci Lili Flore.

:0091:+LiliFlore+:0010: 16/05/2009 23:31

merci de ta venue sur mon blog, je comprends ce que tu as ressenti face à la destruction de ce havre qui représentait certainement un trésor inestimable pour ceux qui y étaient. Quand j'habitait Argenteuil, les sans logis s'étaient construit des cabanes faites de planches et de feuilles plastiques, sur la berge de la Seine et longeant une voir rapide.  mois après ils ont été expulsé et jamais personne car cela faisait désordre et le maire n'a pas toléré, et que sont-ils devenu ? J'ai regardé aussi d'autre article et je voulais te signaler que toutes disparitions ou informations qui te paraient suspectes et bien tu vérifies sur le site http://www.hoaxbuster.com et tu sauras assez facilement si c'est vrai ou un canular, car cette disparition ressemble un peu trop à plusieurs qui étaient fausses.Bonne nuit, à+

Jeanne Fadosi 17/05/2009 09:43


je ne crois pas car j'avais entendu cette information dans les journaux radios et télévisés. Ainsi qu'une interview de son ami qui est la dernière personne à l'avoir vu ... mais je n'ai pas suivi
la suite. La recherche est peut-être caduque pour une issue que j'ignore.


Alice 16/05/2009 22:15

Pour les photos reflets , tu peux en choir 5 ... et c'est une seule fois , c'est pour le fun .. Bonne soirée Jeanne

Jeanne Fadosi 17/05/2009 09:40


je sais bien que c'est pour le fun. Bon dimanche Alice !


Francine 16/05/2009 20:30

le livre à l'air passionnant,  merci pour le petit extrais, bon WE

Jeanne Fadosi 16/05/2009 21:00


J'espère que mon coup de coeur peut être partagé.
Bonne fin de semaine aussi


Maous Artiste Défiant l'Olibrius 16/05/2009 20:13

Il est beau ton pastel ! Il m'a bien pu, il ne répond pas aux régles de perspectives, mais il a quelque chose qui fait que l'on a envie d'entrer dans le paysage. Amicalement, Maous

Jeanne Fadosi 16/05/2009 20:56


Je ne suis pas du tout douée pour les dessins d'imagination en perspective. Et j'avais quand même envie d'y mettre mon désarroi ! La vraie était une coinstruction étonnante, un vrai défi à
'équilibre ! merci de ton passage. Plein de vaillance pour Mado


Laure+H. 16/05/2009 20:13

Merci de tes intéressantes réflexions... le silence engendre bien de belles paroles!

Jeanne Fadosi 16/05/2009 20:53


merci. J'ai beaucoup aimé ton billet !


Bruno 16/05/2009 18:18

Tu pars de ton pastel et plus rien ne t'arrête sur le chemin du silence..;et ton dernier sujet pourrait faire une nouvelle à lui seul...bravo..chapeau..;bon WeBises

Jeanne Fadosi 16/05/2009 18:27


Ben non, le pastel a été griffonné exprès pour illustrer ce billet préparé au brouillon. La cabane n'est pas fidèle à la réalité, j'ai fait cela à partir de ce qui me restait dans ma tête et qui
était bien flou. La vraie cabane était bien plus jolie que ça.
Bises brunô


**Lajemy** 16/05/2009 16:15

bien vu pour thème ! bon week end à toi !

Jeanne Fadosi 16/05/2009 16:22


Merci Lajemy, bonne fin de semaine aussi


Alice 16/05/2009 16:11

Pas facile ce sujet silencieux ...Mais tu donnes envie de lire ... et mon silence progresse dans ma tête ..A dimanche

Jeanne Fadosi 16/05/2009 16:21


Alors je te laisse doucement à ton silence. A bientôt, Alice.


Oxygene 16/05/2009 14:56

Bonjour Jeanne ! J'aime bien ton pastel "griffonné" avec une telle énergie qu'il semble vivant... C'est donc la petite cabane détruite,... sans état d'âme... Comme tu dis, il y a du boulot à faire dans "l'apprentissage de l'humanité"Quant au livre dont tu fais l'éloge, oui, ça donne envie de le découvrir... J'en note la référence. j'espère le lire un jour, mais j'avoue qu'en ce moment j'ai le cerveau lent et j'ai beaucoup de mal à fixer mon attention sur mes lectures.... Mon esprit vagabonde un peu trop...J'espère que ton dos te fait un peu moins souffrir.Bon week-end ! 

Jeanne Fadosi 16/05/2009 16:19


C'est bon de se permettre des vagabondages de l'esprit, ne t'en prives surtout pas.
Les douleurs sont tenues artificiellement en respect. J'espère pouvoir revenir à des méthodes plus naturelles bientôt.
Merci de ton passage. Bon week end à toi aussi !


fanfan 16/05/2009 13:23

si je croise ce livre je le lirai volontiers car tu m'as mis l'eau à la bouche!alors la petite cabane a brûlé? et tu ne saura jamais ce que sont devenus les bâtisseurs ; j'espère qu'ilz ont pu refaire leur nid ailleurs

Jeanne Fadosi 16/05/2009 14:40


Oui j'espère qu'il te plaira comme il m'a plu.
Pour la cabane, j'espère aussi qu'ils ont pu faire leur nid ailleurs. Mais ce n'est pas une vie facile pour eux !


Tétrao 16/05/2009 12:51

ton pastel coule et m'emporte. je ne suis plus au sec.pour quelqu'une qui au départ voulais faire silence sur le silence. tu m'as entrainé loin avec ton billet. merci pour ce moment passé chez toi.que coulent encore tes mots.Tétrao

Jeanne Fadosi 16/05/2009 14:39


merci tétrao, n'oublie pas de te mettre au sec quand même, la météo est à la pluie ici. Je ne sais pas dans ta région.


gypsy 16/05/2009 12:07

bonjour Jeanne je te souhait e un bon samedi ! bisous

Jeanne Fadosi 16/05/2009 14:37


merci Gypsy, également, bises


tiff 16/05/2009 11:58

le bouquin a l'air super!

Jeanne Fadosi 16/05/2009 14:37


En tous cas, il m'a beaucoup plu.


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères