Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 05:50

~ Billet 130  première mise en ligne 20 juin 2009 vers 15h~

réédition pour le thème Dessins d'enfants d'Entre ombre et lumière
 

appareilphoto1958 - reduc

pour comprendre le titre, j'ai mis un post-scriptum

Le thème de la semaine est devenu casse-tête pour l'été sous la houlette de Dana.
Pour sourire, proposé par Nicole Fleuret, je me demande bien pourquoi : quoi de plus facile que de donner un sourire, juste un mouvement des petits muscles, là, vous voyez bien, de chaque côté des coins dess lèvres. Non pas une grimace, juste un sourire qui donne un peu de légèreté à la personne qui le reçoit !

Casse-tête que de sourire dans un monde de crise, de tragédie, lourd de menaces et d'enfermement des libertés.

Casse-tête que de sourire malgré l'étrange tourment des humains prompts à condamner la joie en lui attribuant des odeurs de soufre.

Casse-tête de faire un acte gratuit dans un monde où tout se monnaye.

Pourtant, sans doute parce que je suis dans une période de nostalgie souriante, de celles qui font du bien et avancer vers le futur, quand j'ai trouvé cette enveloppe et son contenu, ce fut une évidence. Personne n'était avec moi pour comtempler le sourire qui se dessinait jusqu'aux coins des yeux, jusqu'aux gouttelettes de larmes d'émotion embuant ma vue.
 enveloppe fetemeres1958 rd
Je n'ouvre pas souvent cette chemise de vieilleries qui contiennent ces petits trésors avec sur l'étiquette dossier maman. J'y cherchais l'original de son livret de travail dont je vous ai déjà livré quelques extraits, pour le rescanner dans des formats plus commodes.

rectofetemeres1958 1 - reduc
J'étais en cours élémentaire et nul doute que la photographie m'attirait déjà grave, comme diraient les d'jeunes de maintenant.

textefetemeres1958 1 - reduc
Je ne pourrais vous dire si ce texte est de moi, mais vu sa maladresse et l'abus de passés simples (que nous venions d'apprendre), je serais tentée de le penser.

Une dernière précision " je plou gerai " trahit une légère tendance à la précipitation sinon à la dyslexie. Il convient de lire à la place " je prolongerai ta jeunesse ".
Maintenant, si quelqu'un reconnait cette poésie et en connait l'auteur, je serais ravie de le préciser sur ce feuillet de papier jauni.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans entre ombre et lumière
commenter cet article

commentaires

Ely 19/10/2014 21:54

Joli retour dans le passé de l'enfance.
Bonne soirée et à bientôt
Bises
Ely

Jeanne Fadosi 26/10/2014 18:11



l'occasion d'un sujet qui m'a fait repensé à ce billet bises



Quichottine 19/10/2014 19:08

Je retrouve grâce à toi d'anciens aminautes...
Le blog de Nicole a déménagé :
http://ndll.eklablog.com/

... comme beaucoup.
En tout cas, je pense aussi que ce poème est de toi, il n'évoque pas de souvenirs en moi.

Tu étais déjà très douée.

Je crois bien que je n'écrivais pas mieux, quant à l'écriture et à l'orthographe des mots. :)

Bises et douce soirée.

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:34



merci. oui j'ai vu aussi mais j'ai eu la paresse de rectifeir le lien. Je vais le faire 


douée ? je crois que l'on avait toutes (l'école publique n'était pas mixte car nous étions en ville) à coeur de bien écrire. encore plus pour les mamans



solange 19/10/2014 16:29

Beau souvenir, que c'est plaisant de se retremper dans le temps passé.

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:32



c'est plaisant de se remémorer les bons moments et en général on a gardé que le meillleur. c'est mon cas en tous cas



Martine 85 19/10/2014 09:51

C'est très attendrissant. Tu avais une belle écriture soignée et déjà le sens de la poésie.... Beau dimanche

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:32



c'est quand même très maladroit. et l'écriture, je pouvais, nous pouvions tous déjà mieux faire. La première chose qu'on nous apprenait, c'est de maitriser l'encre et la plume pour que le geste
devienne automatique et non crispé, ce qui libérait l'esprit pour se concentrer sur le sens. à 7-8 ans on avait encore des progrès à faire



jill bill 19/10/2014 08:35

Ah oui, perso plus rien de tout cela, même pas un cahier de classe, les parents ont dû un jour faire du tri au grenier... je n'ai de ma jeunesse que les vieux albums photos, merci Fabienne ;-)

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:29



oh mais tu as des photos c'est déjà cela et puis tes souvenirs dans la tête ...


bises



Martine 19/10/2014 08:23

Bonjour Jeanne,

Beaucoup de tendresse et d"'émotion en te lisant. Je garde moi aussi des papiers, des lettres, des dessins. Le coeur se serre un peu, fait quelques bonds en les redécouvrant.
j'imagine ce que tu dois ressentir
bises
;)

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:27



j'en ai quelques unes de ses traces de souvenirs. Aucune nostalgie si c'est regretter et être triste ou alors j'aime bien la définition de Amélie Nothomb de nostalgie heureuse. Elle dit que c'est
un emprunt à la culture japonaise mais je connais ce genre de regard attendri et heureux sur notre passé lointain sans la litanie qui va trop souvent avec d'u âge d'or perdu car ce n'était pas le
cas


bises



eMmA MessanA 19/10/2014 07:57

Touchant souvenir à conserver. Je comprends qu'il t'ait donné à sourire, un sourire du coeur.
Bon dimanche.
Je t'envoie mon sourire.

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:24



j'en ai peu de ces souvenirs-là. Une trace que je n'aurais sans doute pas conservée dans ma mémoire autrement



Jackie 23/06/2009 10:13

Qu'elle émotion ! je comprends ton sourire perlé.

Jeanne Fadosi 23/06/2009 19:25


belle émotion en effet !


cigalette 23/06/2009 05:59

Oh merci pour ce merveilleux retour dans le passé, quel jolis compliment pour la fête des mamans,et une bien jolie écriture, merci et bonne journée

Jeanne Fadosi 23/06/2009 19:27


L'écriture est encore incertaine, de quoi décomplexer les enfants. Je regrette les pleins et les déliés.


Azalais 22/06/2009 16:06

moi aussi je garde précieusement tous ces petits mots d'amour!bises

Jeanne Fadosi 22/06/2009 17:58


j'en ai perdu au hasard des déménagements. Ceux-là sont d'autant plus précieux.


Oxygene 22/06/2009 00:35

Ton appareil photo en papier est très élaboré, dis-moi,  et j'imagine le sourire attendri de ta maman lorsqu'elle a reçu ce cadeau de tes mains de petite fille. Quant au poème, on sent vraiment la recherche des mots forts accompagnés des passés simples plutôt compliqués... C'est touchant ! Bisous à toi Jeanne !

Jeanne Fadosi 22/06/2009 17:49


Oui, ça m'a bien fait rire tous ces passés simples qu'on emploie pas dans la langue courante ...


Jakline 21/06/2009 23:59

Un très beau cadeau que ce poème rédigé avec amour. Ces "oeuvres" sont à garder précieusement et je comprends qu"elles méritent un sourire de tendresse.

Jeanne Fadosi 22/06/2009 00:08


Certes pas le prix de l'Académie Française (rires ... ) ...


kat 21/06/2009 23:54

que c'est chouette d'avoir conservé ces trésors, merci de nous le faire partager!!biz

Jeanne Fadosi 22/06/2009 00:06


avec grand plaisir ...


Laure H. 21/06/2009 15:41

Très émouvant, tu nous donnes un sourire ému aux larmes... Oui, le sourire donné et partagé existe encore, et pour longtemps! Bonne journée, Jeanne

Jeanne Fadosi 21/06/2009 18:45


et heureusement ....
belle fin de dimanche


mansfield 21/06/2009 10:54

Le sourire de l'enfance retrouvée, de la tendresse envers une mère, et du temps qui passe, très beau...

Jeanne Fadosi 21/06/2009 18:43


C'est aux visages familiers qu'on sourit en premier ...


lizagrece 20/06/2009 21:46

Sourire sur l'enfance !

Jeanne Fadosi 21/06/2009 18:42


quand c'est une enfance heureuse, ce qui fut mon cas ....


Melly 20/06/2009 21:25

c'était le temps des "pleins et des déliés" , aujourd'hui "ils" tapent sur le clavier !!

Jeanne Fadosi 21/06/2009 18:41


Pour le coup, je vais faire dans la noltalgique rétro attitude : je regrette cette forme d'apprentissage du geste précis efficace que dans la décontraction. Les nouveaux crayons bille, plus encore
que le clavier, ont fait négliger le nécessaire dépassement de ce labeur qui permettait de libérer la réflexion.
Combien peinent encore à écrire à l'âge adulte parce que ces apprentissages ont été bâclés.


perfecta 20/06/2009 21:20

Très émouvant ton article, c'est génial d'avoir conservé tous ces souvenirs !

Jeanne Fadosi 21/06/2009 18:38


le "tous se résume à peu de choses. Mais justement, comme cela, je peux les visiter de temps à autre !


gypsy 20/06/2009 21:15

bonsoir Jeanne joli poème! bonne soirée! bisous

Jeanne Fadosi 21/06/2009 18:37


pas inoubliable mais qui fait remonter des bons et souriants souvenirs.
Bises et belle fin de dimanche


Dany58 20/06/2009 20:47

souvenirs, souvenirs...Je te souhaite une bonne soirée.Bisous.

Jeanne Fadosi 21/06/2009 18:20


comme tu dis, il en est de souriants, ce sont ceux là que je m'efforce de cultiver.
Bises. Belle fin de dimanche


canelle56 20/06/2009 16:59

Bonsoir , belle maniere d'aborder ce sujetmerci , bonne soirée

Jeanne Fadosi 21/06/2009 18:18


Les beaux souvenirs d'enfance, c'est le passé qui sourit à l'avenir ...
Belle fin de dimanche


vivi 20/06/2009 16:56

c'est mignon de retrouver ses vieux cahiers ... bises et Bon WE

Jeanne Fadosi 21/06/2009 18:17


Oui, cela m'a fait un grand plaisir. Mais je ne regrette pas le passé pour autant et préfère vivre au présent.
Bises et belle fin de dimanche


fabienne 20/06/2009 16:29

merci pour ce moment de tendresse, c'est bon :-) Dis? l'oiseau? il est dans l'oeuf en chocolat??? :-)))big bisous

Jeanne Fadosi 21/06/2009 18:16


Ah ! pourquoi pas ?
J'ai mis un post scriptum pour expliquer le tire aux plus jeunes.
Bises et belle fin de dimanche


clementine 20/06/2009 15:36

quelle émotion tu as dû aprouver en lisant ces lettres que tu as écrites quand tu étais petite fille.. superbes... Je te fais un gros bisousclem

Jeanne Fadosi 21/06/2009 18:14


Tu peux le dire, une bien belle découverte ! il y en a très peu car plus jeunes on ne voit pas l'intéret de gardetr cela. Après on n'y pense plus. Donc pas de regret, heureusement. Mais ces petites
exceptions qui tiennent du miracle m'ont procuré une bien belle joie.
Bises et belle fin de dimanche.


Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères