Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 17:00

~ Billet 172 ~

Dana nous emmène à la campagne pour le thème de la semaine.

Retrouvez les midinettes avec 
Vous avez dit midinettes ? 
Quand les midinettes fêtaient leur entrée parmi les vieilles
Fleurs bonheur

Jour après jour, depuis ses treize ans, elle cousait à petits points robes de fées et manteaux de reines.
Le midi, par beau temps, vite, vite, elle réchauffait sa gamelle à la cantine et vite, vite, elle courait avec ses copines , encore gamines jusqu'en haut des Champs.
Vite, vite, elles avalaient l'escalier en colimaçon de l'Arc de Triomphe.
Et de la-haut, par temps clair, au-delà de la toison vert sombre de l'Esplanade de la Porte Maillot, elles observaient sur de vrais champs l'avancée des saisons.
Ils étaient là, dans les boucles de seine, parcelles de légumes et champs de fleurs dans la première ceinture de Paris, vignes des côteaux d'Argenteuil et de Saint Germain, blés ondoyants de la Plaine de France et du Vexin.
 
Elle sortait avec d'infinies précaution les vieilles jumelles de théâtre données à sa tante par une de ses patronnes et les filles scrutaient tour à tour l'horizon, animant la terrasse de leurs joyeux bavardages.

Argenteuil et sa piquette, Bécons les Bruyères, la Garennes Bezons, la Garennes colombes, que de noms et lieux dits survivant aux terroirs.

 Les prairies aux verts irisés s'animaient dès le printemps d'animaux familiers qui fournissaient en lait frais la capitale. Et quand les jours inversaient la courbe de leurs heures, quand l'onde chevelue, au-delà de Nanterre et des forêts, blondissait au soleil, elle fermait les yeux, s'emplissait en pensée de l'odeur âcre de la fumée et se laissait bercer par le rythme régulier de la pimpante locomotive.
Bientôt, elle l'emmenerait pour de bon dans la campagne de ses vacances, dans la campagne de sa maman ...



Quelques cartes et photos anciennes d'Argenteuil
ICI

Et pour des informations très bien documentées, le site de
l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme d'Ile de France

Je vous souhaite un excellent dimanche, à la ville ou à la campagne, à la mer ou à la montagne.
Préservons ou restaurons ce fragile équilibre de cette nature dont les humains font partie et dont ils vivent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans lhebdo-des-casse-tête
commenter cet article

commentaires

SOLYZAAN 22/08/2009 09:04

c'est possible...dans notre jardin, nous ne faisons pas la chasse aux mauvaises herbes non plus, je crois en l'équilibre naturel de Dame Nature...

Jeanne Fadosi 25/08/2009 21:40


Oui, c'est possible quand un équilibre s'est fait, sinon, gare aux envahisseurs ...


SOLYZAAN 18/08/2009 14:34

elle est fabuleuse l'image !! je pourrai rester des heures à la contempler....

Jeanne Fadosi 21/08/2009 12:28


Pourtant, les chardons sont des mauvaises herbes bien envahissantes quand on n'entretient pas les prés !


domie de la reunion 17/08/2009 12:40

Bonne semaine à toi Jeanne !

Jeanne Fadosi 17/08/2009 15:24


à toi aussi !


Maous Artiste Défiant l'Olibrius 17/08/2009 09:59

Bravo pour le thème, impressionant. Amicalement.

Jeanne Fadosi 17/08/2009 10:18


Qu'est-ce qui t'impressionne ? le contraste avec le paysage urbain actuel ? Le plus surprenant, si l'on prend Argenteuil, c'est que des lieux (rues ou places) ont très peu changé alors qu'à 500 m
tout a été bouleversé. On a construit sur les champs sans trop toucher à l'habitat ancien.
Amicalement


fanfan 16/08/2009 22:39

cela a bien changé je crois!! il faut de bonnes jumelles pour voir la campagne, de Paris !amitiés

Jeanne Fadosi 17/08/2009 11:13


Avec un équipement de qualité, c'est possible. Il y a des vergers tout près de Sarcelles et aussi un retour des jardins familiaux (ex jardins ouvriers)
amitiés


clementine 16/08/2009 21:51

ça a bien changé.. Il ne reste plus beaucoup de champs. bisousclem

Jeanne Fadosi 17/08/2009 11:11


Non en effet, Et pourtant il y avait des fleurs et des légumes à la place de la Défense.
bises
Jeanne


iris 16/08/2009 20:31

très original sujet et non moins les photos bravobisous d'iris

Jeanne Fadosi 17/08/2009 11:05


Le récit se situe vers la fin des années 1920 et la photo d'archive familiale est des années 1900 1910 (elle pense à la jeunesse de sa maman). Les sites que j'ai trouvés m'ont semblé
intéressants.
bises et belle semaine


☼♥ Lajemy ♥♪ 16/08/2009 20:27

magnifique billet Jeanne, c'est vrai que la campagne n'a pas toujours été si loin de Paris.... bises et bonne soirée

Jeanne Fadosi 17/08/2009 11:01


oui en effet. et il y a encore quelques parcelles cultivées, mais très peu. en tous cas, guère à l'ouest pour des raisons sanitaires.
belle semaine


~~ Kri ~~ 16/08/2009 19:46

Rien ne serait ce qu'il est, parce que toute chose serait ce qu'elle n'est pas. Et au contraire, ce qu'elle est, elle ne serait pas.Et ce qu'elle ne serait pas, elle le serait. Tu vois?Hé ben moi je vois que le temps file sans que je le vois!Donc je vois, je regarde, je lis, je passe, je découvre, j'admire...mais le temps file! Et il ne me laisse pas le temps de commenter comme je le voudrais...Tu vois?

Jeanne Fadosi 17/08/2009 11:02


Je vois que tu as bien phosphoré sur les paradoxes et les oxymores ... Merci d'en faire profiter dans ta tournée des popotes.
Belle semaine


carole 16/08/2009 18:03

petit coucou du dimanche

Jeanne Fadosi 17/08/2009 10:57


et un petit coucou du lundi...


MONIQUE 16/08/2009 10:22

Un voyage dans le passé très apprécié,  bon dimanche, Monique

Jeanne Fadosi 17/08/2009 10:55


merci. Belle semaine maintenant !


Martine27 16/08/2009 09:43

Difficile de s'imaginer ça quant on va à Paris maintenant

Jeanne Fadosi 17/08/2009 10:54


Eh oui, c'était il y a 80 ans. Un époque dont certains se souviennent encore.


Alice 16/08/2009 09:24

Nostalgie d'un temps pas si lointain encore . Aujourd'hui les midinettes ont leur i-pod greffé à l'oreille et descendent en jean les marches de l'Arche de la Défense ...Bon dimanche JeanneBisous

Jeanne Fadosi 17/08/2009 10:52


Je ne sais pas si c'est de la nostalgie, l'époque était rude et peu de gens pourraient en accepter les conditions de vie. Mais je me dois de transmettre cette mémoire que ma maman m'a transmise.
Les sites que j'ai mis en ligne permettent de mieux appréhender le passé et aussi le présent.
Bises
ps, ici, le terme midinette est utilisé dans son sens originel de jeune ouvrière chez les couturiers. Je l'explique dans vous avez dit midinette


Annie 16/08/2009 09:20

J'apprécie tes textes, un régal, contente d'être abonnée!

Jeanne Fadosi 17/08/2009 10:48


merci pour le compliment
belle semaine


Beruthiel 16/08/2009 08:21

Bravo pour ton article. J'adore la photo

Jeanne Fadosi 17/08/2009 10:47


merci


perfecta 16/08/2009 08:05

J'aime aussi beaucoup ton évocation de la campagne...Bon dimanche

Jeanne Fadosi 17/08/2009 10:46


J'avais le choix, habitant à la campagne et l'ayant montré sur ce blog. J'ai voulu présenter autre chose. En ce moment où l'on parle du Grand Paris et d'empreinte écologique, il mme semble que la
campagne et la ville devraient se compléter.
Belle semaine


cigalette 16/08/2009 06:40

magnifique, superbe, quel joli texte, très intéressant , merci merci et bonne semaine

Jeanne Fadosi 17/08/2009 10:33


merci de ce compliment. J'ia beaucoup aimé tes souvenirs à la campagne aussi
belle semaine


mam'elix 15/08/2009 23:54

Bonsoir JeanneComme toi, je viens de publier des photos anciennes; je ne reconnais pas les personnes sur la photo sauf sans doute ma grand-mère. Commetu le dis autrefois on travaillait très jeune; mon père est devenu ardoisier dès ses 12 ans alors qu'il aurait voulu continuer l'école. A bientôt; je repars encore une semaine.

Jeanne Fadosi 17/08/2009 10:02


merci de ton passage. Quand je fais ces retours à la mémoire de mes parents ou des leurs, ce n'est pas par nostalgie d'une époque beaucoup plus dure pour beaucoup, mais un peu pour faire
contrepoint à l'image d'épinal que nos jeunes reçoivent de la "belle époque" et des "années folles" et surtout pour transmettre cette mémoire à mes enfants et à mes neveux et nièces et petits
...
Je crois que nous leur devons cette transmission.
A bientôt et bonnes vacances.


Lilounette 15/08/2009 22:47

UN artcicle qui a le don de me plaire et de me rappeler une partie de mon enfancePuis quand une photo en noir et blanc l'agrémente , je reste rêveuse sur ce bon temps - là , quoique l'on puisse en dire Bonne soirée , ton récit est un régal

Jeanne Fadosi 15/08/2009 23:05


c'est ma maman qui me racontait ses souvenirs et je les énonce avec le filtre de ma propre mémoire.
belle fin de semaine à toi aussi


Oxygene 15/08/2009 21:40

De jolis souvenirs avec des noms qui me parlent... J'ai vécu à La Garenne-Colombes tout en travaillant à Argenteuil pendant 2 ans et mon fils vit aujourd'hui à Nanterre.La campagne y a changé, les paysages ne sont plus ce qu'ils étaient... La ville a remplacé la campagne.Bon week-end à toi Jeanne. 

Jeanne Fadosi 17/08/2009 09:58


Oui, les paysages ont beaucoup changé ! J'y ai vu toute cette banlieue en plein chantier dans les années 70. On y découvre encore quelques espaces ruraux très surprenants.
Je ne sais pas ce qui va ressortir du projet du grand Paris ...
Belle semaine, Oxygène


Dany58 15/08/2009 21:03

Bravo pour cet article. Il parait loin le temps des midinettes...Bon dimanche.Bisous.

Jeanne Fadosi 15/08/2009 21:11


Sans doute, mais c'est ce que me racontait maman de sa jeunesse.
bisous


patriarch 15/08/2009 19:40

maintenant, à partir de 14 ans; les enfants ne sortent plus avec les parents !!

Jeanne Fadosi 15/08/2009 21:10


Elles bossaient quelquefois avant douze ou treize ans. Je ne pense pas que c'était mieux.
et il y a des enfants qui accompagnent leurs parents même après 14 ans.


Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères