Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 06:02


B comme broderie, mais j’aurais aussi bien pu choisir :

 

B comme bonheur ou comme boniment et bonimenteur

 

Bonheur : selon le dictionnaire (petit Larousse) état de complète satisfaction, de plénitude.

Etrange de résumer ce mot quand il fait l’objet, année après année de dissertations comme de thèses en philosophie notamment et quand des écrivains ont noirci des milliers de pages sans épuiser le sujet.

 

Le Bonheur est une expression à la mode. Le prix Nobel d’économie 2001, Joseph Stiglitz  s’aventure, après bien d’autres à en demander une  évaluation au niveau macro-économique comme meilleur critère que le produit intérieur brut. Mais peut-on raisonnablement comptabiliser le bonheur des nations ?

Je n’épiloguerai pas sur le propos, je vous ai déjà dit que je ne voulais plus aborder les sujets sous l’angle de l’économie, encore moins de la comptabilité.

 

B comme Boniment : nom masculin

Péjor.

Discours habile et trompeur pour flatter, séduire ou (et) convaincre

 

Le petit Larousse indique que l’origine serait argot bonir = parler

J’ai quelques doutes sur cette interprétation y compris pour la définition en argot

 

Au pied de la lettre, il y a boni (bon ou bien) et ment (qui dit en mentant)

Avec une ambiguïté sur le boni, sans doute volontaire : dire du bien (flatter) de façon insincère, et aussi mentir pour en retirer un bénéfice.

 

Bonimenter, verbe moins usité même autrefois consiste à faire des boniments, expression préférée bien que plus lourde.

 

Le bonimenteur est celui qui dit des boniments et même, par extension

1)      celui qui a l’habitude de bonimenter.

2)      Celui qui en fait profession : les camelots et colporteurs.

 

Par extension encore, le colporteur qui a l’origine transporte et vend de bourg en bourg et de ferme en ferme des marchandises de toutes sortes, tient un discours enjolivé sur sa camelote et colporte aussi des ragots.

D’où une transformation du sens du mot colporter.

 

Le colporteur est en effet à l’origine un marchand ambulant

C’est aussi dans son sens figuré, toujours utilisé avec un complément, une personne qui propage de fausses nouvelles.

 

Le camelot, lui, est, selon le petit Larousse, un marchand forain (c'est-à-dire un marchand qui vend sur les foires et les marchés) de la marchandise de peu de valeur.

En argot ancien, coemelot signifiait petit mercier.

 

Ces divers noms semblent tombés en désuétude, d’une part avec la disparition des petits métiers ambulants, d’autre part il semble qu’on ait abandonné le terme de camelot dans son sens premier en raison de la mauvaise réputation du sens figuré.

 

Au marché, les commerçants ont retrouvé les noms de leur spécialité, tel est fromager, tel est volailler, tel encore récoltant maraîcher ou marchand de fruits et légumes …

 

 

Il n’empêche que ….

Mais je me suis étalée sur le sujet comme de la confiture, alors, pour éviter la saturation, je vous convie demain pour la suite de ces réflexions.

Pour lire le début   
A comme alphabet (I) Pensées floues sur le temps du blog
Pour lire la suite   
A comme alphabet (III) Rêves à acheter

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Melly 20/09/2009 15:33

"boniments" en voilà une expression guère plus usitée par la jeune génération !à plus pour plus !

Jeanne Fadosi 20/09/2009 17:21


d'accord. Le mot est désuet, mais ce qu'il désigne ... ?


fabienne 20/09/2009 11:38

je préfère le B de bonheur :-)big bisous

Jeanne Fadosi 20/09/2009 12:24


Bien sûr, mais il existe tant qui proposent des illusions du bonheur ...


patriarch 20/09/2009 10:20

Ado, j'avais des pochettes de costume , brodées main. Je pouvais les changer selon la couleur de la cravate que je portais. un petit giglo quoi !!!! Rires !!Bises de nous deux !!

Jeanne Fadosi 20/09/2009 12:01


C'était une contrainte, les habits du dimanche. Mais quelquefois je me prend à regretter que l'on ne sache plus s'habiller en fonction des circonstances.
Et maintenant, la grande peur de la grippe A qui risque de venir à bout des cravates dans les bureaux ...
Belle journée à vous deux sous le signe des journées du patrimoine peut-être.


gypsy 20/09/2009 08:40

bonjour Jeanneje te souhaite un bon dimanche!bisous

Jeanne Fadosi 20/09/2009 10:06


Bonjour Gypsy, merci de ton petit passage. Il faut vraiment que je trouve comment permettre ce genre de salut indépendant d'un billet.
Bon dimanche


Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères