Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 03:00

 

L'automne dernier, j'avais ouvert, à la suite d'un alphabet en poésie égrené tout l'été, cet alphabet et poésie des nombres que j'ai laissé en carafe à Trois.

C'est Lénaïg, avec son très joli Un, deux, trois ... qui m'a fait retrouver la mémoire, ayant elle-même voulu faire trois p'tits sauts à partir d'un "magnifique et sombre poème de Stellamaris", comme elle le dit elle-même.

 

Vous retrouverez les premiers en allant (sur la droite du blog) à la catégorie "Alphabet en poésie des nombres", j'avais commencé par le Zéro.

 

Pour le rythme de mes parutions dans cette rubrique, c'est ici :

 

Oyez, oyez CROQUEURS DE MOTS et les autres

 

Aujourd'hui, revisitons le cinq avec Aloysius BERTRAND et son poème, Les cinq doigts de la main

 

Les cinq doigts de la main

 

Le pouce est ce gras cabaretier flamand, d'humeur goguenarde et grivoise, qui fume sur sa porte, à l'enseigne de la double bière de mars.

 

L'index est sa femme, virago sèche comme une merluche, qui, dès le matin, soufflette sa servante dont elle est jalouse, et caresse la bouteille dont elle est amoureuse.

 

Le doigt du milieu est leur fils, compagnon dégrossi à la hache, qui serait soldat s'il n'était brasseur, et qui serait cheval s'il n'était homme.

 

Le doigt de l'anneau est leur fille, leste et agaçante Zerbine, qui vend des dentelles aux dames et ne vend pas ses sourires aux cavaliers.

 

Et le doigt de l'oreille est le Benjamin de la famille, marmot pleureur, qui toujours se brimbale à la ceinture de sa mère comme un petit enfant pendu au croc d'une ogresse.

 

Les cinq doigts de la main sont la plus mirobolante giroflée à cinq feuilles qui ait jamais brodé les parterres de la noble cité de Harlem.

Aloysius BERTRAND, Gaspard de la nuit, livre I, VI

 

Aloysius BERTRAND, 1807 - 1841, poète, dramaturge et journaliste français, considéré comme l'inventeur du poème en prose

 

cinq-coquelicots-en-fleurs---reduc1.JPG

cinq (5) coquelicots (et quelques fleurs de camomille)

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Alphabets-en-poésie
commenter cet article

commentaires

Quichottine 21/07/2013 11:47

J'avoue que je l'ai regardée comme un joli moment... et que la ligne publicitaire est tellement petite que je n'arrive pas à la lire sur mon poste. :)

Un beau film... :)

Jeanne Fadosi 23/07/2013 17:58



Oui c'est vrai, c'est touchant cet échange



Quichottine 19/07/2013 11:21

Je lis le commentaire de Patriarch...
Il a raison, la pub du vieil homme à l'enfant est superbe

http://channelpub.tv/2013/07/01/nouvelle-publicite-tv-orange-2013-bebe-grand-pere/

Jeanne Fadosi 21/07/2013 11:46



merci pour le lien je ne connais pas cette pub. Il faut dire que je la zappe et regarde surtout les chaines sans pub


Cette récupération commerciale d'une jolie transmission de génération me laisse songeuse



Quichottine 19/07/2013 11:18

C'est un joli morceau d'anthologie.
Merci, Jeanne.

Passe une douce journée.

Jeanne Fadosi 21/07/2013 11:46



caustique le monsieur, il y en a pas un ou une pour racheter l'autre ! vive la famille !



jill bill 18/07/2013 07:15

L'inventeur du poème en prose, ma foi un régal... Merci Jeanne, bises

Jeanne Fadosi 10/08/2013 19:48



C'est un poème qui a un oeil bien pessimiste sur le genre humain ...


bises



patriarch 18/07/2013 07:13

Je ne sais si tu as déjà vu la réclame, où l'homme explique a un très petit enfant, ce que chaque doigt lui apportera...

A chaque fois je regarde et écoute et ensuite ......je n'ai rien retenu ! Sourires....Bonne journée avec bises x 2

Jeanne Fadosi 10/08/2013 19:31



je regarde peu la pub à la télé et je ne connaissais pas mais Quichottine je crois m'en a donné le lien. C'est vrai qu'elle est émouvante cette vidéo


Bises et belle fin de semaine



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

VOYAGE

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 5ème anthologie est parue

Informations sur 

 Les anthologies éphémères