Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 10:00

 

F comme faiblesse, fable, fierté, fuir, feuille, folie, fruit fécondité ...

J'aurais pu choisir un verbe, comme faire, mais faire quoi ? verbe d'action certes, mais verbe fourre-tout. Ou finir.

Depuis longtemps j'ai envie de vous parler de finir, ce terme que l'on constate le plus souvent au passé, quand c'est fini. Le bonheur, la fête, la douleur, ... la vie.

Fête, temps de la joie, ou temps de la farce. Permission des puissants de jadis, espace de liberté totale pour désamorcer le feu de la colère de la foule.

 

J'ai choisi femme ...

et, selon la légende, Eve, l'originelle ... 

Avant le temps présent, et même au temps présent, bien peu de poétesses parviennent aux lecteurs ... et aux écouteurs.

Femme, adulée ou maudite, courtisée ou séduite, muse ou esclave ... au fil d'une quantité infinie de poèmes ...  d'hommes.

 

 

Ève

 

À Maurice Isabey2.

 

Ève au corps ingénu lasse de jeux charmants

Avec les biches rivales et les doux léopards

Goûte à présent le repos extatique,

Sur la riche brocatelle des mousses.

Autour d’elle, le silence de midi

Exalte la pamoison odorante des calices,

Et le jeune soleil baise les feuillées neuves.

Tout est miraculeux dans ce Jardin de Joie:

Les branchages s’étoilent de fruits symboliques

Rouges comme des cœurs et blancs comme des âmes;

Les Roses d’Amour encore inécloses

Dorment au beau Rosier;

Les Lys premiers nés

Balancent leurs fervents encensoirs

Auprès

Des chères coupes des Iris

Où fermente le vin noir des mélancolies;

Et le Lotus auguste rêve aux règnes futurs.

Mais parmi les ramures,

C’est la joie criante des oiseaux;

Bleus comme les flammes vives du Désir,

Roses comme de chastes Caresses

Ornés d’or clair ainsi que des Poèmes

Et vêtus d’ailes sombres comme les Trahisons.

Ève repose,

Et cependant que ses beaux flancs nus,

Ignorants de leurs prodigieuses destinées,

Dorment paisibles et par leurs grâces émerveillent

La tribu docile des antilopes,

Voici descendre des plus hautes branches

Un merveilleux Serpent à la bouche lascive,

Un merveilleux Serpent qu’attire et tente

La douceur magnétique de ces beaux flancs nus,

Et voici que pareil à un bras amoureux,

Il s’enroule autour

De ces beaux flancs nus

Ignorants de leurs prodigieuses destinées.

Marie Krysinska1 , Rythmes pittoresques, 1890

 

 

1. Marie Krysinska, 1845 - 1908

Elle a activement contribué au succès du Cabaret le Chat Noir, notamment en accompagnant les poèmes et chansons au piano.

2. Maurice Isabey, architecte auquel Rodolphe Salis a confié la transformation de l'immeuble pour en faire le célèbre Cabaret le Chat Noir3

3. Le chat Noir

454px-Eve_Cranach.jpg

Lucas Cranach l'Ancien, Eve (image de wikimedia, Domaine public,

clic sur l'image pour informations)

 

 

« Toutes les tendances égoïstes qu'on trouve chez les hommes, le culte de soi et le mépris des autres, prennent leur source dans l'organisation actuelle des relations entre les hommes et les femmes. »

John Stuart Mill, L'asservissement des femmes, 1869 

 

 

Marilyn Monroe, 1928 - 1962 (5 août), symbole, malgré elle (?), de cet Eternel Féminin

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Alphabets-en-poésie
commenter cet article

commentaires

Quichottine 07/08/2012 16:28


Beaucoup se demandent aujourd'hui s'il y a une "écriture féminine" bien différente de l'écriture masculine.


Je ne sais pas répondre. Mais je sais que certain mots me touchent plus que d'autres.


Merci pour ce poème.

Jeanne Fadosi 10/08/2012 18:48



Voilà une question difficile ! vrai sujet ou questionnement convoqué par des millénaires de cultures sexistes (et de part et d'autre). Les influences sont multiples et se croisent.


Ensuite, ce peut être l'objet d'une étude de thèse, voire de toute une vie ...


Y a-t-il des lectures à l'aveugle pour déterminer, sans connaitre le nom de l'auteur, si l'écriture est plus souvent bien ou mal attribuée à un auteur ou à une auteure ?


Après évidemment, il y a des sujets et des façons de les traiter explicitement qui ne laissent guère de doute.


Mais qui à l'origine et pendant longtemps a deviné Augustine Fouillée derrière le pseudonyme de G. Bruno à la parution et aux nombreuses rééditions de Le Tour de france par deux enfants ?


bises et belle fin de semaine Quichottine



leblogdhenri.over-blog.com 06/08/2012 16:38


Bonjour Jeanne,


J'ai beaucoup aimé ce magnifique poème de Marie Krysinska. Mais j'ai vraiment relu plusieurs fois ton introduction à la lettre F. Que dire sinon un grand BRAVO ! Bises bien
amicales.


Henri.

Jeanne Fadosi 10/08/2012 18:16



mais bien sûr, ce que je dis des inégalités hommes femmes ne sont pas à généraliser à tous les hommes. J'en connais aussi qui savent équilibrer. et qui le font sans le faire sentir, comme allant
de soi. Mais je vois aussi bien souvent un grand déséquilibre y compris chez des couples jeunes


bises



mansfield 06/08/2012 12:36


Un superbe hommage aux femmes et à Marilyn que la planète semble redécouvrir comme quelqu'un de sensible et intelligent!

Jeanne Fadosi 10/08/2012 18:07



C'était une femme sensible ... il me semble qu'il soit difficile d'être acteur sans comprendre un minimum quelque chose de la nature humaine. Bien malmenée de son vivant et jusqu'à maintenant ...



juillet58 06/08/2012 09:43


ardu comme lecture et comme compréhension aussi , d'ailleurs , je ne suis pas certaine d'avoir tout bien saisi , même en relecture  bise

Jeanne Fadosi 10/08/2012 17:56



les poèmes sont des histoirers entre leur lecteur et eux et chaque lecture est singulière ... le plus important, c'est qu'il parle à son lecteur ...


bises



Martine 05/08/2012 22:08


Bonsoir Jeanne,


tout comme Oxy, je relu pour mieux assimiler ce poème. Certaines images sont superbes .


Marylin. J'ai suivi ton lien.qui est très intéressant, très fouillé. Une actrice émouvante que j'aime bien.


Bises


Martine

Jeanne Fadosi 10/08/2012 17:55



oui, un poème engagé d'une poétesse engagée. Marylin, une meilleure actrice que ce que l'on a souvent retenu de son imade et de son destin tragique. Ses héritiers, en marchandisant à outrance son
image starisée, continue l'oeuvre de destruction qu'elle subissait de son vivant


Ce travers a au moins la vertu que certains acteurs actuels savent mieux se protéger de l'exposition médiatique


bises et belle fin de semaine



Marie 05/08/2012 21:30


Un magnifique poème !!! Bisous bonne soirée et bonne semaine Jeanne

Jeanne Fadosi 10/08/2012 17:50



n'est-ce pas. Je connaissais guère cette poétesse  mais vraiment je n'en finis pas de m'étonner de la puissance de ses écrits


oups ! je complète car je me suis mélangée les pinceaux dans ma réponse. Cette poétesse, dont je suis incapable de réécrire le nom, je ne la connaissais pas du tout !


bises et belle fin de semaine Marie



Oxygène 05/08/2012 21:22


Bonsoir Jeanne. Voici un poème difficile et j'avoue avoir dû le lire plusieurs fois pour mieux le comprendre. Le serpent qui s'enroule aux flancs d'Eve a le chic pour donner la chair de poule...
mais j'aime beaucoup l'image du "vin noir des mélancolies".


Bises à toi et bonne soirée

Jeanne Fadosi 10/08/2012 17:48



tu trouves qu'il est difficile ? mon ignorance sur les questions religieuses m'évite sans doute de me poser trop de questions ...


j'aime beaucoup aussi l'expression que tu mets en valeur


bises et belle fin de semaine



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

VOYAGE

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 5ème anthologie est parue

Informations sur 

 Les anthologies éphémères