Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 18:00

 

Je reviendrai sur cette lettre si commode pour dire en langage sms J't'M, chargée de tant de mots porteurs de joies et de douleurs, d'interrogations aussi.

 

Je me contente aujourd'hui de rééditer le texte de Alphonse Daudet

 

"Prenez mon bras, ma mère... il ne faut pas rester là"

Il dit cela très haut, d'un ton si calme et si ferme que tous les rires cessèrent, et que la vieille femme subitement apaisée, soutenue par cette étreinte solide où s'appuyaient les derniers tremblements de sa colère, put sortir du palais entre deux haies respectueuses. Couple grandiose et rustique, les millions du fils illuminant la paysannerie de la mère comme ces haillons de saints qu'entoure une châsse d'or, ils disparurent dans le beau soleil qu'il faisait dehors, dans la splendeurde leur carosse étincelant, ironie féroce en présence de cette grande détresse, symbole frappant de l'épouvantable misère des riches.

Tous deux assis au fond, car ils craignaient d'être vus, ils ne se parlèrent pas d'abord. Mais dès que la voiture se fut mise en route, qu'il eut vu fuir derrière lui le triste calvaire où son honneur restait au gibet, Jansoulet, à bout de forces, posa sa tête contre l'épaule maternelle, la cacha dans un croisement du vieux châle vert, et là, laissant ruisseler ses larmes brûlantes, tout son grand corps secoué par les sanglots, il retrouvait le cri de son enfance, sa plainte patoise de quand il était tout petit : "Mama ... Mama ... "

Le Nabab, Alphonse Daudet, première publication en feuilleton en 1877

 

rendez-vous au billet initial : Une mère, sous la plume d'alphonse Daudet

 

Je n'ai pas trouvé Le Nabab en version papier mais quichottine l'a trouvé en version numérique gratuite et m'en a donné le lien :

http://beq.ebooksgratuits.com/vents/daudet-nabab.pdf

Bonne lecture à ceux que cela intéresse !

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Alphabets-en-poésie
commenter cet article

commentaires

Quichottine 05/09/2012 01:44


Heureuse de voir que tu le lis. C'est un livre que j'ai beaucoup aimé.


Merci pour ces mots, Jeanne.

Jeanne Fadosi 05/09/2012 16:27



c'est un texte flamboyant et terrible. Merci de me l'avoir fait découvrir



Quichottine 01/09/2012 11:48


Le texte est sublime.


Merci !

Jeanne Fadosi 04/09/2012 10:44



être là pour consoler c'est l'ultime rôle d'une mère quand l'enfant a failli. Doit-elle pour autant le défendre contre ses victimes ? Je suis en train de lire "Le coeur cousu" de Carole Martinez
(grâce à ton article). Ce sujet-là est très bien évoqué dans le personnage de La Blanca. (J'ai atteint la mer avec la narratrice mais ne l'ai pas encore traversée, ceci pour te situer où j'en
suis de ma lecture)


bises



juillet58 29/08/2012 10:28


bien joli texte et bien joli mot que celui ci !

Jeanne Fadosi 04/09/2012 10:22



pour le moment, l'humanité ne sait pas encore faire sans les femmes-mères. Oui j'aime beaucoup ce texte ou la mère est juste là pour consoler. 



patriarch 28/08/2012 06:59


Merci pour ce si joli texte... Belle journée avec bises

Jeanne Fadosi 04/09/2012 09:44



Alphonse Daudet a écrit de belles pages. sur ce thème et pour bousculer les principes étroits de certains j'ai hésité à publier ce qu'il a écrit dans Le petit chose à propos de "ma mère Jacques",
Jacques étant son frère et bien plus maternant et protecteur que sa mère


bises



Solange 27/08/2012 21:38


Je ne connais pas cet écrit. 

Jeanne Fadosi 30/08/2012 19:59



je ne connais pas non plus le roman et je n'ai pas réussi à le trouver pour le lire



jill-bill.over-blog.com 27/08/2012 20:25


Bonsoir Jeanne ! Pas lu le Nabad....  le langage sms... quel contraste ! Bonne soirée de la part de jill

Jeanne Fadosi 30/08/2012 19:34



moi non plus seulement la compilation sur les mères dont j'ai pris cet extrait. J'ai essayé de trouver le nabab ... pas réussi


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères