Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 10:00

 

Le jeudi en poésie, ce n'est pas ici, c'est

 

Avec les mots français, la lettre Q est peu représentée. Ce qui fait le bonheur des champions au scrabble.

Q, champion de la question concrète, du Qui ? et du Quoi ?, enrobé dans le pourQuoi, se met en Quatre et s'affiche en division dans le Quotient, familial ou pas, Quotité réduite au Quart ou é-Quitablement distribuée, pour Qui pour Quoi ? Modéré par le QuoiQue, Qui relativise et subordonne ... les Quartiers aux beaux Quartiers.

De QI en QG et en QHS, je délaisserai la question du raisonnement pour celle de la recherche du sens, quête, toujours recommencée, telle cette magnifique déclinaison selon le grand JacQues, le même avec Qui l'on pourrait encore chanter aujourd'hui Ca va (Le diable).

 

La quête

 

 

Rêver un impossible rêve

Porter le chagrin des départs

Brûler d'une possible fièvre

Partir où personne ne part

 

Aimer jusqu'à la déchirure

Aimer, même trop, même mal,

Tenter, sans force et sans armure,

D'atteindre l'inaccessible étoile

 

Telle est ma quête,

Suivre l'étoile

Peu m'importent mes chances

Peu m'importe le temps

Ou ma désespérance

Et puis lutter toujours

Sans questions ni repos

Se damner

Pour l'or d'un mot d'amour

Je ne sais si je serai ce héros

Mais mon cœur serait tranquille

Et les villes s'éclabousseraient de bleu

Parce qu'un malheureux

 

Brûle encore, bien qu'ayant tout brûlé

Brûle encore, même trop, même mal

Pour atteindre à s'en écarteler

Pour atteindre l'inaccessible étoile.

Jacques Brel, L'homme de la Mancha, 1968

 

à voir et écouter vidéo sur wat.tv, notamment pour les paroles d'introduction de Jacques Brel.

 

Et un petit clin d'oeil attendri à Jean Rochefort Qui a dû se résigner à ne pas être le Quidam, Le Don Quichotte Qu'il aurait rendu flamboyant.

Peut-être Que le Diable lui en voulait encore de l'avoir légèrement bousculé dans Le diable par la Queue *? Qui sait ?

 

416px-Honore_Daumier_017_-Don_Quixote-.jpg

Don Quichotte par Honoré Daumier, vers 1868

(source wikimedia clic sur l'image pour informations)   

 

* Tirer le diable par la queue est une expression populaire longtemps utilisée maintenant tombée en désuétude, je ne sais d'ailleurs pas pourquoi, car si l'expression ne se dit plus, la réalité de la situation est toujours d'actualité.

 

Tirer le diable par la queue signifie avoir du mal  vivre avec des ressources insuffisantes, avoir des difficultés à subvenir à ses besoins.   

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Alphabets-en-poésie
commenter cet article

commentaires

bruno 21/09/2012 15:10


J'avais hésité à te mettre sur la voie, mais je constate que tu n'en a pas eu besoin!!! Bravo. Quand à la quille du bidasse, j'ai tourjours la mienne, qui a plus de 40 ans aujourd'hui.


 

Jeanne Fadosi 27/09/2012 10:07



oui. C'était facile finalement puisque c'est écrit sur ton blog.


je suis touchée de cette confidence et je m'en suis servie pour le défi de ce lundi. J'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur



Sherry 21/09/2012 11:31


j'aime beaucoup ce texte de Brel. merci pour la piqûre de rappel.


 


pour les commentaire sur la nouvelle plateforme, en bas de l'article c'est écrit ADD COMMENT... ça doit fonctionner, je viens d'essayer....

Jeanne Fadosi 27/09/2012 09:53



je continues à ne voir que view comments et je peux déposer quand il y en a déjà


bises



LANGLAIS 21/09/2012 08:31


qu'elle belle quête que celle de l'inaccessible qui pousse à se transcender à aller au delà de soi même


 


Bien amicalement

Jeanne Fadosi 26/09/2012 12:26



si on renonçait à tout ce qui est inaccessible, on en serait encore à vivre dans des cavernes et à garder le feu de crainte de le perdre


amicalement



juillet58 21/09/2012 08:06


je trouve cette chanson magnifique , merci de me la faire re découvrir 

Jeanne Fadosi 26/09/2012 12:25



de temps en temps, je ne m'en lasse pas. et me souviens du spectacle que j'ai eu la chance d'aller voir en 1969



bruno 20/09/2012 22:36


Tu as oublié de m'inclure dans ton poême!!!

Jeanne Fadosi 21/09/2012 10:27



J'ai mis un peu de temps à comprendre mais j'ai compris sur ton blog. 


Cette lettre est mieux servie par les noms propres que par les noms communs, encore que j'ai oublié d'évoquer les quilles et la quille chère aux appelés du service militaire ...



Quichottine 20/09/2012 21:46


Je ris... et je prends le Q de Quichottine. :)


 


Que de questions auxquelles tu as merveilleusement répondu !


La quête est ma chanson préférée.


Passe une douce soirée. Bisous.

Jeanne Fadosi 26/09/2012 12:22



bien sûr que cette lettre te sied bien et la quête ... normal


bises



fanfan 20/09/2012 17:38


On ne se lasse pas d'écouter cette quête chantée par le grand Brel .


Tu as redonné sa place au Q !


Bises

Jeanne Fadosi 26/09/2012 12:15



Pauvre lettre bien malmenée ! elle en avait bien besoin !


bises



mansfield 20/09/2012 14:31


Cette quête pour la vie chez Brel est un souffle qui propulse chacun d'entre nous, que ça fait du bien de l'écouter!

Jeanne Fadosi 26/09/2012 12:12



si je la passais en boucle, je finirais sans doute par m'en lasser, mais comme cela arrive seulement une fois de temps en temps, c'est vrai que je trouve qu'elle ne prends pas une ride ...



patriarch 20/09/2012 13:15


Belle façon de manier les mots... Bon après midi avec bises

Jeanne Fadosi 26/09/2012 12:11



jongler avec les mots est une façon de ne pas les oublier 


bises et belle journée



.mamazerty 20/09/2012 12:38


56 ans en novembre,m'dame...parents à gauche mais passage obligatoire par les cases baptême,communion, confirmation et cathéchisme, même un peu Fripounets et fripounettes il me semble....la messe
le dimanche c'était la bouffée d'air dans une ambiance familiale extrêmement triste car très répressive...pour le reste....oui il en reste forcément quelque chose....une vive critique des dogmes
religieux mais l'amour des chants dans les églises, et pour la quête...ah oui...la quête, MDR, je viens de comprendre...euh l'argent d e la quête pouvait servir à voler le seigneur sans vergogne
et partait d ans des bonbons qu'il convenait de manger d urant le trajet en espérant ne pas tomber sur un des parents à la boulangerie...je rigole toute seule, j'avais oublié tout çà....voilà
j'ai tout avoué....

Jeanne Fadosi 26/09/2012 10:30



Alors t'es une jeunette vu de mes 62 ans (sourires) oui à notre époque plus que maintenant, on faisait le cathé par tradition et pour ne pas fâcher les parents et/ou les beaux-parents. 


et puis comme tu le dis, on ne peut critiquer que ce que l'on connait.


tes confidences m'émeuvent. Cette mémoire-là doit se transmettre aussi


bises



.mamazerty 20/09/2012 12:18


PS:je parlais en fait d e la chanson "le diable" et non de "la quête"...

Jeanne Fadosi 20/09/2012 12:31



j'avais bien compris ! sauf ton respect, je t'imagines dans mes âges, ce qui exclue celui du catéchisme pour la quête.


Bises



.mamazerty 20/09/2012 12:15


tirer le diable par la queue me rappelle l comptine du petit cochon "tirez lui la queue il pondra des oeufs/tirez lui plus fort il pondra de l'or"...


la chanson de Jacques Brel...je l'ai apprise...au cathé....je n'en reviens pas , quand j'y pense, qu'on nous l'ait apprise là!!!!!je en sais quel était le emssage subliminal qu'on avait à nous
faire passer à travers ce texte magnifique et un rien subversif....


Q pour moi c e serait QUAND...ah le lâcher prise, la confiance en demain parce que la vie ne nous veut aps de mal...entre "sentir que c'est vrai" et faire en sorte d es'y conformer, le chemin est
long...alors quand...et bien là et maintenant....uniquement.....

Jeanne Fadosi 20/09/2012 12:35



La première période de Jacques Brel est faite de chansons de contestation sociales-chrétiennes. Ce n'est pas forcément contradictoire. Sinon, il n'ya aurait pas eu l'Abbé Pierre, Soeur Emmanuelle
ou les prêtres ouviers.


Mince j'ai oublié Quand ? est-ce à dire que je fuis les questions de temps ou que le temps ne compte plus pour moi (ou l'inverse ?)


Vaste question aussi que celle du Quand ...


bises amicales et belle journée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères