Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 14:00

 

Le jeudi en poésie, ce n'est pas ici, c'est  

 

La première illustration du W en poésie avec wagon est Rêver l'hiver, un poème de Arthur Rimbaud.

 

J'ai également découvert un autre poète fort méconnu, Albert Mérat, qui utilise les mots comme un peintre le ferait de l'image ou mieux encore, tel un cinéaste.

 

En wagon

 

Du wagon sombre où rien ne bouge, où rien ne luit,

Las des rêves, mauvais compagnons pour la nuit,

Le voyageur, avec le jour, cherchant l'espace,

Salue en souriant la campagne qui passe :

Les arbres, les moissons hautes, l'azur des prés

Lointains, sur le penchant des coteaux diaprés,

Les villages qui sont tout proches de la route,

Les troupeaux ruminants et doux, mis en déroute

Par le bruit, les maisons blanches, l'horizon clair ;

Et dans un champ rougi des premiers feux de l'air,

Tandis qu'un clocher fin carillonne une fête,

Des travailleurs courbés, et qui lèvent la tête.

Albert Mérat, 

 

Albert Mérat, 1840 - 1909. Oublié maintenant, il fit partie des parnassiens, admiré de Verlaine qui lui dédia son poème Jadis et de Rimbaud qui voyait en lui un visionnaire. S'il ne figure pas sur le Tableau de Fantin-Latour, Coin de Table, c'est en raison d'une dispute avec Rimbaud

 

Je n'ai pas trouvé de quel recueil ce poème est extrait, mais de par son sujet, je pencherais (ce n'est qu'une hypothèse) pour Tableaux de voyage (1866)

 

Henri_Fantin-Latour_coin-de-table.jpg

Coin de table, Henri Fantin-Latour, 1872, musée d'Orsay

source wikimedia

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Alphabets-en-poésie
commenter cet article

commentaires

Quichottine 21/10/2012 15:10


Merci pour le poème et pour ce tableau... il est magnifique dans la réalité à Orsay. J'ai adoré, d'autant qu'il a moins de visiteurs que d'autres oeuvres du musée. :)

Jeanne Fadosi 24/10/2012 15:15



Il fait partie de la collection permanente. Les gens viennent surtout pour les expositions temporaires. Faut dire que j'ai un peu de mal à m'y repérer. Voilà ce que c'est que d'avoir des
habitudes ...



juillet58 13/10/2012 07:57


assise au milieu du wagon , je regarde ,j'y étais presque ! c'est beau

Jeanne Fadosi 14/10/2012 17:13



n'est-ce pas ? on découvre le paysage avec lui ... et me reviennent les tableaux de Millet ou de Hopper pourquoi pas ?



Monelle 12/10/2012 09:14


Dommage qu'il soit oublié ce poète car j'ai aimé son écrit sur ce wagon qui parcourt la campagne !


Bonne journée - bisous



Jeanne Fadosi 12/10/2012 10:35



j'imagine que chaque époque a ses oublis dans les lettres comme en musique d'ailleurs où les musiciens actuels font une recherche documentaire méritoire pour faire entendre des symphonies ou des
opéras oubliés. Il en sera encore plus de notre époque qui produit beaucoup et dont la durée d'exposition médiatique est si éphémère. Il suffit d'ouvrir un dictionnaire et de constater tous les
auteurs de prix prestigieux dont on (moi en tous cas) ignore jusqu'au nom et aux oeuvres


bises



patriarch 12/10/2012 07:23


W comme Walter aussi.... sourires. Bises et belle journée

Jeanne Fadosi 12/10/2012 10:36



mais absolument Walter ! bises et belle journée à vous deux



jill bill 11/10/2012 17:25


Bonsoir Jeanne ! E bien j'avoue ne pas connaître ce poète ami de ceux que tu cites entre autres, merci, bises de jill

Jeanne Fadosi 12/10/2012 11:00



ben moi non plus et je crains de ne pas me souvenir de son nom très longtemps si je n'entretiens pas ma mémoire


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères