Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 05:00

 

Pour le jeudi en poésie des CROQUEURS DE MOTS, sous le signe du Défi n°122 piloté depuis la Coquille par Cétotomatix, sous l'éclairage du néon de tricôtine.

 

C'est la deuxième visite que j'ai en commentaire poétique de la part de Cochonfucius. Cette fois-ci sous un sonnet d'un poète du XVIe siècle oublié, Marc de Papillon, Je voudrais bien ... Avec l'envie de partager plus visiblement les vers de Cochonfucius.

 

Ambivalence

 

Amour est tantôt misère

Et tantôt jeu flamboyant ;

Soit ferme, ou soit ondoyant,

Toujours à faire et défaire.

 

Sa démarche est arbitraire,

Son regard est chatoyant ;

Il progresse en louvoyant

D’une chose à son contraire.

 

Il aime que je sois nu ;

Il me préfère vêtu

Et même, accoutré de bottes.

 

Il goûte le bleu du ciel,

Mais il fait bien mieux son miel

Des jours où tombe la flotte.

      Cochonfucius, Pays de poésie

 blochaus2Ré détail - reduc1

Graf dans un blokhaus de la côte atlantique (île de Ré)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

Cochonfucius 05/10/2014 14:47

Voir aussi

http://hortusclosus.wordpress.com/2014/10/05/ambivalence/

Jeanne Fadosi 07/10/2014 19:00



je vais aller voir



mansfield 01/05/2014 16:06

Amour vu avec légèreté et humour!

Jeanne Fadosi 04/05/2014 19:40



Humour sans aucun doute. Légèreté. Peut-être avais-je l'esprit un peu lourd, je vais le relire autrement. belle semaine



ABC 01/05/2014 13:24

J'ai été faire un tour chez Cochonfucius, l'ambivalence fait partie intégrante de nos vies... J'aime à comparer la façon dont vous avez différemment posé une illustration sur les mots... (la tienne
est plus ouverte)

Jeanne Fadosi 04/05/2014 19:37



j'ai hésité. Pas facile de trouver une illustration avec des correspondances mais sans fermer le poème en effet. Je trouve que son illustration a de nombreuses lectures aussi. très différentes de
celle que j'ai mise bien sûr



jill bill 01/05/2014 10:30

L'amour est pareil à la vie, un jour rose, un jour gris... car rien ici bas n'est tout bleu... Merci à vous deux... Bises de jill

Jeanne Fadosi 04/05/2014 19:34



rien n'est tout ceci ou tout cela tu as raison. Mais il y a des gens qui sont plus habiles que d'autres à faire que la vie soit plus légère


bises



Quichottine 01/05/2014 09:58

C'est un très beau poème... j'aime cette ambivalence joliment racontée.

Bisous et doux premier mai, tous mes voeux de bonheur Jeanne.

Jeanne Fadosi 01/05/2014 10:10



une ambivalence qui va bien au-delà. Je n'arrive pas à deviner si ces poèmes de Cochonfucius sont écrits en marge de son travail de scientifique, comme "passe-temps artisanal" (sans aucune
intention péjorative mais je ne trouve pas d'expression plus juste) ou au contraire le résultat de son travail en intelligence artificielle. Cf ma réponse au commentaire d'eMmA


bises et belle journée du 1er mai 


ce jour a commencé par une excellente nouvelle d'une de mes nièces : J'ai un nouvel arrière petit neveu


tous mes voeux de bonheur



rouergat 01/05/2014 09:29

Bonjour Jeanne
Très beau texte, "d'une chose à son contraire"

Jeanne Fadosi 01/05/2014 10:12



Le monde est ainsi fait. Rien n'est jamais tout ying ou tout yang


merci Rouergat de ton passage et beau 1er mai



eMmA 01/05/2014 09:24

Le seigneur de Lasphrise, grand amoureux devant l'Eternel...
Beaux texte au demeurant.

Jeanne Fadosi 01/05/2014 10:04



La variation écrite à partir du texte de Lasphrise. oui, je trouve aussi.


Et cela donne une impression étrange de se demander quelle en est la part humaine et la part de la machine. JBB, alias Cochonfucius, est expert en intelligence artificielle au sein d'un
département du CNRS


Troublant n'est-ce pas ?



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères