Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 06:00

 

Puisque Eglantine-Lilas, dans le Défi n°111 des CROQUEURS DE MOTS, nous invite à faire causer les chaises d'un bistro, voici ce poème de Charles Cros (oui celui de l'Académie du même nom car elle a été créée en son honneur).

 

Au café.

 

Le rêve est de ne pas dîner, 

Mais boire, causer, badiner 

Quand la nuit tombe ; 

Épuisant les apéritifs, 

On rit des cyprès et des ifs 

Ombrant la tombe.

 

Et chacun a toujours raison 

De tout, tandis qu'à la maison 

La soupe fume, 

On oublie, en mots triomphants,

Le rire nouveau des enfants 

Qui nous parfume.

 

On traverse, vague semis, 

Les amis et les ennemis 

Que l'on évite. 

Il vaudrait mieux jouer aux dés, 

Car les mots sont des procédés 

Dont on meurt vite.

 

Ces gens du café, qui sont-ils ? 

J'ai dans les quarts d'heure subtils 

Trouvé des choses 

Que jamais ils ne comprendront. 

Et, dédaigneux, j'orne mon front 

Avec des roses.

 

Charles Cros*, Le collier de griffes (posthume, 1908)

 

Charles Cros, (1842-1888), poète et inventeur français

Vincent-Van-Gogh-terrasse-de-cafe-le-soir.jpg

Vincent Van Gogh, terrasse de café la nuit, 1888

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

Quichottine 15/11/2013 12:53

Je le connaissais, mais suis contente de le retrouver chez toi.
Merci, Jeanne.
Bises et douce journée.

Jeanne Fadosi 15/11/2013 19:43



On se souvient plus de l'inventeur que du poète et c'est bien dommage.


Que de choses dites dans les lignes et entre les lignes ...


bises et belle fin de semaine Quichottine



flipperine 15/11/2013 00:25

fréquenter un café pour se rencontrer entre amis mais attention à ce qu'on y boit

Jeanne Fadosi 15/11/2013 19:51



ce n'est pas ce qu'on y boit mais en quelle quantité ...



mansfield 14/11/2013 12:33

Un beau poème empreint de la chaleur humaine des cafés qui est un peu un leurre car on s'y frotte sans vraiment s'y accompagner, Et Van Gogh, ses tableaux, quelle lumière!

Jeanne Fadosi 16/11/2013 23:25



J'aime beaucoup la peinture de van Gogh pour la lumière qu'il met dans ses tableaux oui


Les cafés, j'y vais rarement. Leurre ? je ne sais ... dans les villages les habitués s'y retrouvent toujours pour commenter l'actualité et le temps qu'il va faire ou pour se retrouver pour la
partie de cartes ou de dominos. C'est un lien social comme un autre.


 



Monelle 14/11/2013 11:56

Merci pour ce poème que je découvre. S'asseoir et essayer de deviner à quoi pense les autres... rarement possible !!
Bonne journée bises
Monelle

Jeanne Fadosi 16/11/2013 23:25



on va s'y essayer ...



Eglantine-Lilas 14/11/2013 09:47

tout simplement génial le choix de ce poème qu'en plus je découvre ! ...ça peu même donner des idées pour le défi merci Jeanne ! ah oui j'apprécie

bises

Jeanne Fadosi 16/11/2013 23:27



retrouvé grâce à Internet encore et toujours ...


et j'aime beaucoup ce que Charles Cros en dit. 



eMmA 14/11/2013 07:59

Je ne connaissais pas ce beau poème.
J'aime l'ambiance des bistrots où l'on peut voir de vraies "gueules", entendre de vraies tranches de vie. Un condensé d'humanité.

Jeanne Fadosi 16/11/2013 23:34



je l'ai retrouvé sur Internet. Beaucoup de choses dites et non dites en ces mots ...



Martine. 14/11/2013 07:27

Très belle poésie que tu nous fais découvrir qui me feraient presque aimer les cafés mais j'en ai de mauvais souvenirs d'enfance. Bises

Jeanne Fadosi 16/11/2013 23:31



Il y a des souvenirs de toutes sortes se rapportant aux cafés. Enfant, on ne m'y emmenait guère mais mes souvenirs ne sont pas tristes. Et plus tard étudiants, c'était un lieu de retrouvailles où
l'on s'entraidait pour les TD ou les révisions des partiels ...



jill bill 14/11/2013 07:20

C'est un café que je dcouvre Jeanne... Combien ne rentre pas le soir... au japon c'est la mode entre collègues de prendre ces verres-là.... Merci, jill

Jeanne Fadosi 16/11/2013 23:32



Ah je ne connais pas la mode des cafés à la japonaise ...



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères