Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 16:25

 

colombe poignardée Apollinaire calligramme

Calligramme de Guillaume Apollinaire écrit sur le front pendant la première guerre mondiale

 

A deux hommes vivant le même nombre d'années, le monde fournit toujours la même somme d'expériences. C'est à nous d'en être conscients. Sentir sa vie, sa révolte, sa liberté, et le plus possible, c'est vivre et le plus possible. Là où la lucidité règne, l'échelle des valeurs devient inutile. Soyons encore plus simplistes. Disons que le seul obstacle, le seul "manque à gagner", est constitué par la mort prématurée. L'univers suggéré ici ne vit que par opposition à cette constante exception qu'est la mort. C'est ainsi qu'aucune profondeur, aucune émotion, aucune passion et aucun sacrifice ne pourraient rendre égales aux yeux de l'homme absurde (même s'il le souhaitait) une vie consciente de quarante ans et une lucidité étendue sur soixante ans.

Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe, Gallimard, 1985

 

Cité par Bernard Marris, Antimanuel d'économie, 2 Les cigales, Editions Bréal, 2006, p 33

premier des textes choisis de l'Introduction, L'Espérance de vie

 

Je ne sais pas si j'ai réussi à transmettre à certains de mes élèves mon enthousiasme envers tes textes sur l'économie, bien avant la publication de ces antimanuels.

 

Tes interventions sur France Inter me manquaient déjà depuis la rentrée de septembre car le vendredi matin tu y parlais trop tôt et maintenant il n'y a plus de possibilité d'un retour

Tu vas nous manquer Oncle Bernard !

 

Toi qui achevait le premier tome de ton antimanuel ainsi :

 

La gratuité et la solidarité laissent augurer que ce que pourra être la société de demain, lorsque le problème économique aura disparu. Il se peut que l'idéologie économique règne jusqu'à la fin des temps : Orwell, Huxley ont raconté la fin de l'histoire et l'éternité de l'horreur économique bien avant Fukuyama.

Mais faisons un rêve : lorsque l'économie et les économistes auront disparu, ou du moins auront rejoint l'"arrière-plan", auront aussi disparu le travail sans fin, la servitude volontaire et l'exploitation des humains. Règneront alors l'art, le temps choisi, la liberté. Qui rêvait ainsi ? Keynes, le plus grand des économistes.

Bernard Marris, Antimanuel d'économie, 1 Les fourmis, Editions Bréal, 2003, p 150

 

A tes frères de rire de Charlie Hebdo, dont Cabu, Charb, Wolinski, Tignous, au cinq autres dont on ne connait pas les noms, aux deux policiers qui ont payé de leur vie la mission de vous protéger.

 

En des temps plus légers, nous aurions pu voir en ce premier jour des soldes quelque chose comme cela :

 

soldes-Cabu.jpg

Cabu, dans le canard enchaîné, 2008

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans hommages
commenter cet article

commentaires

mansfield 08/01/2015 18:59

Des vies fauchées trop tôt, des mots étouffés dans des bouches qui savaient bien les dire, horreur, gâchis... Humain? Aussi hélas, l'homme sait tuer l'homme!

Jeanne Fadosi 20/01/2015 13:49



qu'ajouter à ton commentaire. la part sombre de l'Humain. 



Quichottine 08/01/2015 15:54

J'aime beaucoup ce que dit Noune... d'autres vont se lever.

Tant que nous pourrons croire en un demain meilleur, tant que les dessinateurs, les écrivains, les chroniqueurs, seront trouver les mots, les images, pour souligner ce qu'il faudrait changer, pour
nous faire réfléchir, pour nous montrer le chemin, rien ne sera perdu et ceux qui voudraient nous contraindre à baisser la tête devant leur barbarie n'auront aucune prise sur nous.

Le monde a ses démons, mais nous sommes bien plus nombreux à lutter pour qu'ils se taisent à jamais.

Merci pour tout, Jeanne.

Jeanne Fadosi 20/01/2015 14:13



d'autres talents, il y en a 


après, ce qu'on peut dire ou pas écrire ou pas, dessiner ou pas, c'est un puits de réflexion sans fond. 



Jeanne Fadosi 08/01/2015 10:58

et aussi celui-ci laissé aujourd'hui 08/01/2015 à 06h20 par une lectrice ou un lecteur dont je n'ai pas pu suivre le lien fermé

« Oui, j'écoutais notamment le vendredi matin, le débat contradictoire de Bernard Maris avant d'aller travailler, il va être irremplaçable comme tous ces amis de Charlie Hebdo...»

Jeanne Fadosi 20/01/2015 14:09



merci aussi à ce commentaire



Martine 08/01/2015 06:51

Je suis Charlie

Jeanne Fadosi 13/01/2015 20:29



je suis Charlie



Jeanmi 08/01/2015 06:46

Le grand Duduche ce matin est orphelin et moi j'ai perdu un frère...

Jeanne Fadosi 13/01/2015 20:28



on a construit notre jeunesse avec Duduche



Lilousoleil 07/01/2015 22:29

Très bel hommage... Les journalistes de canal + ont également cité Philippe Honoré compagnon d'infortune et aussi quatre autre grièvement blessés... Toute une rédaction décimée... J'avoue avoir du
mal à imaginer leur mort.

Jeanne Fadosi 13/01/2015 20:28



oui pardon lilou, Philippe Honoré, je le connais moins mais il mérite d'être nommé au même niveau que ses collègues de crayon



jill bill 07/01/2015 19:56

Vu sur toutes les chaînes Jeanne... comment ne pas, une émotion sans frontière, jill

Jeanne Fadosi 13/01/2015 20:27



c'est bouleversant en effet.


Ne pas oublier toutes les autres infâmies de par le monde



mamazerty 07/01/2015 19:30

que dire....?

Jeanne Fadosi 13/01/2015 20:26



en effet ... rien .... pour le moment


viendra le temps de la réflexion, espérons



Nounedeb 07/01/2015 19:25

Ils vont nous manquer longtemps. D'autres vont se lever. Confiance!

Jeanne Fadosi 13/01/2015 20:25



J'ai confiance en la relève il y a plein de dessinateurs. Pour le devenir du vivre ensemble c'est une autre paire de manches



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères