Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 03:00

 

Défi n°90 des CROQUEURS DE MOTS chez Suzâme : votre coup de coeur ce jeudi.

J'en aurais tant ...

Alors, comme fil conducteur, et pour prolonger les saveurs automnales Entre ombre et lumière proposées par Christiane et l'évocation de Guillaume Apollinaire, le poète expérimentateur, un de ses poèmes sur l'automne.

 

Automne malade

 

Automne malade et adoré

Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies

Quand il aura neigé

Dans les vergers

 

Pauvre automne

Meurs en blancheur et en richesse

De neige et de fruits mûrs

Au fond du ciel

Des éperviers planent

Sur les nixes nicettes* aux cheveux verts et naines

Qui n’ont jamais aimé

 

Aux lisières lointaines

Les cerfs ont bramé

 

Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs

Les fruits tombant sans qu’on les cueille

Le vent et la forêt qui pleurent

Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille

Les feuilles

Qu’on foule

Un train

Qui roule

La vie

S’écoule

 

Guillaume APOLLINAIRE, Alcools, 1913

 

*Dans la mythologie germanique et scandinave les nixes sont des nymphes aquatiques qu’affectionne l’auteur (cf la Lorelei, qu’il évoque dans un autre poème). Apollinaire les qualifie de « nicettes », de l’ancien français « nice » : niais, mignon.

 

derniers-coings-reduc.JPG

Derniers coings et feuilles sur un cognassier voisin (cliché sans retouche au zoom)

 

Guillaume Apollinaire, poète, 1880 - 1918. Alcools, publié en 1913 aux Mercure de France, est un recueil de poèmes écrits entre 1898 et 1913.

 

J'ai déjà mis ce poème en ligne ICI pour illustrer le thème de la rumeur proposé par Enriqueta pour le défi n°80.

J'y avais mis un lien pour l'écouter par Léo Ferré

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

enriqueta 18/11/2012 18:17


Oui, malheureusement on se rapproche de l'hiver.

Jeanne Fadosi 23/11/2012 20:07



après l'hiver le printemps ...



chloé 17/11/2012 11:40


L'automne malade de Guillaume Apolinnaire chanté par Léo Ferré c'est absolument magique! j'aime l'un et l'autre alors les trouver chez toi réunis, c'est un véritabe cadeau! c'est là que je me
rends compte que j'ai encore beaucoup de choses à découvrir, à apprendre aussi! Au dela de ces textes, Apolinaire avait une vision de la vie et de la mort avec laquelle je me suis toujours sentie
proche! Merci une fois encore de ce partage si riche Jeanne. A bientôt. Chloé

Jeanne Fadosi 23/11/2012 19:50



la sensibilité d'une jeunesse sensible et écorchée. Quel écrivain aurait-il été s'il avait vécu plus longtemps ?


A bientôt



Suzâme 16/11/2012 22:11


Cet automne d'Apollinaire traverse notre coeur comme un air de violoncelle au fond d'une forêt. On l'aime avec lui cette saison qui allège la nature de ses fruits tandis que les feuilles entre le
ciel et le sol, soupirent de soulagement. Merci pour ta participation. A bientôt. Suzâme

Jeanne Fadosi 23/11/2012 19:38



je trouve les sensations de ce poème très justes l'automne, une saison paradoxale


à bientôt aussi



mansfield 16/11/2012 10:06


Un poème que tu nous fais goûter de toutes les manières possibles, j'entends la saison qui s'écoule, un beau moment mélancolique

Jeanne Fadosi 23/11/2012 19:33



un poème qui dit bien l'automne, la maladie, l'avenir en dormance mais qu'on espère pour après ...



juillet58 16/11/2012 06:57


c'est que l'automne est triste et beau , il augure tant de choses et on espère toujours que ne sortira que du bon !

Jeanne Fadosi 24/11/2012 20:44



il a su le dire si bien me semble -t-il .. le printemps reviendra ! 



un soir bleu 15/11/2012 21:01


Me voilà projetée 45 ans en arrière : sur les bancs de l'école où j'ai appris cette poésie magnifique .... 45 ans ? Fichtre ! cela ne me rajeunit pas !

Jeanne Fadosi 20/11/2012 20:16



mais nous avons acquis plein de sagesse ... je ne l'ai pas découverty à l'école mais plus tard ...



Josette 15/11/2012 19:52


j'avais oublié ce texte, j'ai eu grand plaisir à le lire...et à me rappeler les" nixes nicettes" mots qui m'avaient frappés à l'époque


bonne soirée

Jeanne Fadosi 20/11/2012 20:15



mots que je n'ai relu nulle part ailleurs. De jolis noms pourtant qui claquent pleines de malice ...


belle soirée



Quichottine 15/11/2012 18:49


Il me semblait bien l'avoir déjà lu... :)


Mais j'aime relire, tu sais ;)


Cette photo est très belle.


Bises et douce soirée.

Jeanne Fadosi 20/11/2012 20:14



un poème bien mélancolique. plus tard il a écrit des choses plus douces sans se départir d'une certaine mélancolie, mais en y mettant plus d'espoir ...


Une vie fauchée trop tôt ...


bises



Oh ! My Loop ! 15/11/2012 18:17


Je viens de découvrir le poèmes à Lou


que je ne connaissais pas...

Savoureux et amoureux !


Loop 

Jeanne Fadosi 20/11/2012 20:13



De liens en liens on fait de très belles découvertes sur Internet ... ça c'est une chance ...


Pauvre Lou qui n'a pas vu son amant revenir. Une mort si bête après avoir traversé le pire ...



leblogdhenri.over-blog.com 15/11/2012 15:44


Bonjour Jeanne,


Tu as su encore une fois trouver un superbe poème pour ce jeudi en poèsie, et de plus magnifiquement illustré. Merci. Bises amicales.


Henri.

Jeanne Fadosi 20/11/2012 20:08



J'ai toujours aimé la poésie. Je connais moins la poésie actuelle mais surtout, on ne peut pas la publier


bises



Cri 15/11/2012 13:43


c'est beau et triste comme Appolinaire :-)


bisou Jeanne passe une belle journée

Jeanne Fadosi 20/11/2012 20:06



la mélancolie de cette jeunesse-là était-elle de même sorte que maintenant ? bises



ABC 15/11/2012 12:28


Mon automne chéri, c'est celui de Lamartine

Jeanne Fadosi 20/11/2012 20:02



ah oui, il l'a magnifiquement exprimé !



Lenaïg 15/11/2012 12:27


  Coucou Jeanne. Merci pour ton choix, un beau poème ne se lit pas que deux fois, en effet, et j'apprends ce que
sont les nixes ! Gros bisous.

Jeanne Fadosi 20/11/2012 20:00



oui c'est vrai je trouve sa façon de l'exprimer et ce qu'il en dit profond, mélancolique ... comme on peut le ressentir à vingt ans ... bises 



Caroline.K 15/11/2012 10:24


Bonjour Jeanne,


L'automne ne m'a jamais réussi comme saison mais j'aime beaucoup le lyrisme d'Appolinaire. Merci d'avoir ajouté les précisions sur les nixes, j'étais un peu perdue.


Bon jeudi


CaroLINE

Jeanne Fadosi 20/11/2012 19:57



J'aime l'automne pour ses saveurs et ses couleurs et la lumière quand il fait soleil. je ne l'aime pas pour ce qu'il annonce l'hiver et sa rigueur. mais ensuit vient le printemps.


bises et belle fin de soirée Caroline



Catheau 15/11/2012 09:47


"Automne, ô ma saison mentale..." Elle l'est aussi pour vous en ce temps qu'éclaire encore le doré des gelées de coings.

Jeanne Fadosi 20/11/2012 19:54



je n'ai pas la tâche de faire la gelée de coings ... (durs à couper ...) mais par contre, je peux la déguster chez mes proches.


Automne saison arlequin, où la campagne fait sa mue



jill-bill.over-blog.com 15/11/2012 09:07


Merci Jeanne ! J'aime beaucoup ton choix jeudi poésie !!! Bizzzzzzzzzz

Jeanne Fadosi 16/11/2012 10:33



sourires ... j'aime moins la défaillance de ma mémoire qui ne m'a pas soufflé tout de suite que je l'avais déjà mis en ligne et il n'y a pas si longtemps ... bises et belle journée



emma 15/11/2012 09:02


merci pour les nixes, Jeanne, un jour où on apprend quelque chose est une bonne journée.


Comment se fait il que presque tous les poemes disent "la vie s'en va, la vie s'écoule, adieu, plus jamais etc ... ?" faut il être dépressif pour être poète ?


ta photo est superbe, lamartinienne


 Autour du toit qui nous vit naître, un pampre étalait ses rameaux, ses grains dorés, vers la fenêtre, attiraient les petits oiseaux.


bon automne, Jeanne


 

Jeanne Fadosi 16/11/2012 10:32



ou est-ce seulement ceux que l'on lit ou l'on retient ? et faut-il être dépressif pour constater ce qui est une évidence à notre échelle : la vie s'écoule et n'est pas éternelle ...


une réalité qui m'incite à ne pas cristalliser sur les inconvénients et les chagrins, j'ai mon compte et pourrais m'y complaire pour ne pas gâcher le fait de savourer ce qui est bon ... jour
après jour.


merci Emma bel automne à toi aussi



Malika 15/11/2012 07:16


Je l'adore. De plus elle me rappelle des souvenirs car comme beaucoup je l'ai apprise en récitation à l'école. Merci et bon jeudi.

Jeanne Fadosi 16/11/2012 10:24



je l'ai découvert plus tard. Mais je suis ravie de savoir que des instits la faisaient apprendre ...


beau vendredi



patriarch 15/11/2012 07:04


Joli poème.. Bonne journée, avec bises x 2

Jeanne Fadosi 16/11/2012 10:23



merci bises et belle journée à vous deux



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères