Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 01:00

 

Hauteclaire à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°101 lancé sur "les routes du temps".

Point de consigne obligée pour le jeudi en poésie, juste une suggestion à suivre ou à ne pas suivre ...

aujourd'hui "préhistoire"

 

L'occasion pour moi de remettre en ligne ce poème de Victor Ségalen1 que j'avais proposé en octobre 2010

 

Aux dix mille années

 

Ces barbares, écartant le bois, et la brique et la terre, bâtissent dans

le roc afin de bâtir éternel !

 

Ils vénèrent des tombeaux dont la gloire est d'exister encore ; des ponts 

renommés d'être vieux et des temples de pierre trop dure dont pas une 

assise ne joue.

 

Ils vantent que leur ciment durcit avec les soleils ; les lunes meurent 

en polissant leurs dalles ; rien ne disjoint la durée dont ils s'affublent 

ces ignorants, ces barbares !

 

Vous ! fils de Han2;3, dont la sagesse atteint dix mille années et dix mille milliers d'années, gardez-vous de cette méprise.

 

Rien d'immobile n'échappe aux dents affamées des âges. La durée n'est 

point le sort du solide. L'immuable n'habite pas vos murs, mais en vous, 

hommes lents, hommes continuels.

 

Si le temps ne s'attaque à l'oeuvre, c'est l'ouvrier qu'il mord. Qu'on le

rassasie : ces troncs pleins de sève, ces couleurs vivantes, ces ors que la 

pluie lave et que le soleil éteint.

 

Fondez sur le sable. Mouillez copieusement votre argile. Montez les bois 

pour le sacrifice ; bientôt le sable cédera, l'argile gonflera, le double

toit criblera le sol de ses écailles :

 

Toute l'offrande est agréée !

 

*

 

Or, si vous devez subir la pierre insolente et le bronze orgueilleux, 

que la pierre et que le bronze subissent les contours du bois périssable 

et simulent son effort caduc :

 

Point de révolte : honorons les âges dans leurs chutes successives et le 

temps dans sa voracité.

 

Victor Ségalen1, Stèles, 1912

 

 

1. Victor SEGALEN   (1878-1919)

2. Han ou peuple Han, principale constituante et peuple "historique" de la population chinoise

3. Dynastie Han, dynastie de dirigeants qui régnèrent sur la Chine de 206 avant JC à 220 après JC

 

Segalen-39-Xiao-Xiu-Tortoise-and-column.jpg

photo par Victor Ségalen, Tortue et colonne cannelée de la tombe de Xiao Xiu, sculpteur inconnu, VIe siècle

photo publiée dans Chine, la grande statuaire (source wikimedia clic pour informations)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

Cochonfucius 19/06/2014 14:38

Le quatrième porc fit un logis de pierre,
Le loup se récria : « Qui trouve cela beau ?
Cette froide maison a des airs de tombeau. »

Lisses, les murs n’offraient aucune prise au lierre ;
Le cochon avait fait son travail proprement,
Ayant de bons outils et d’excellent ciment.

Le loup, de Segalen empruntant une stèle
Dite « Aux dix mille années », fit voir à l’animal
Qu’on pouvait préférer un bâti végétal.

« C’est bien, dit le cochon, votre sagesse est telle
Qu’elle s’accorde avec le plus subtil esprit ;
Mais je suis comestible, et j’aime être à l’abri ».

Jeanne Fadosi 19/06/2014 16:09



merci c'est bien joliment dit. Il y a mille façons de se protéger et qu'est-ce qui protège maintenant. L'est-on vraiment d'ailleurs en s'isolant du monde ?



flipperine 25/04/2013 17:58

et on n'a pas fini de faire des découvertes avec nos ancêtres

Jeanne Fadosi 26/04/2013 16:55



L'Histoire m'a toujours passionné mais il est vrai que trop souvent elle n'est écrite que par les vainqueurs


La généalogie peut en apprendre aussi beaucoup pour peu que l'on s'interesse à ce que faisaient les ancêtres et pas seulement à chercher si l'on a des quartiers de noblesse ou pas.



Mansfield 25/04/2013 17:33

Un beau texte sur le temps qui passe , la pérennité des matériaux, la nôtre aussi et le devoir de vivre au mieux le temps qui nous est accordé.

Jeanne Fadosi 26/04/2013 16:56



Même les pierres finissent pas s'user ... mais il est vrai que si les statues de l'Ile de Pâques avaient été des totems en bois ...



Nounedeb 25/04/2013 12:46

Merci de nous rappeler Victor Segalen, que j'aime beaucoup. Tu me donnes envie de le relire!
Bonne journée.

Jeanne Fadosi 26/04/2013 16:58



Je le connais bien peu, grâce à Seghers d'abord (le livre d'or de la poésie française (on devrait dire francophone)) et surtout depuis que je navigue sur Internet


belle fin de journée



Quichottine 25/04/2013 10:26

Une belle façon de nous inciter à aller un peu plus loin... J'aime.

Passe une douce journée. Bises.

Jeanne Fadosi 25/04/2013 12:34



sourires, j'ai eu la tentation de reprendre le vieil article en changeant la date, mais j'ai eu envie d'en savoir plus sur ce poète. Un texte difficile et pour lequel j'ai du mal à accepter sa
conclusion, (tout comme toi lors de la première parution). Mais ses activités (médecine en Polynésie puis en Chine et archéologie) le conduisaient à avoir un rapport au temps différent de ceux
qui comme moi vivent surtout au présent.


bises et belle journée



jill bill 25/04/2013 09:30

Oh comme tout ceci est bien dit... Eh oui le temps fait son oeuvre et un jour où l'autre plus que dans les livres d'histoire le passé... Merci Jeanne !

Jeanne Fadosi 25/04/2013 12:25



Victor Ségalen était médecin dans les pays lointains et archéologue. L'echelle du temps est ainsi forcément relativisée. Une leçon d'humilité sinon de résignation. Je ne partage pas tout à fait
sa conclusion.



patriarch 25/04/2013 07:16

J'aime assez car le pierre est un matériau qui vit comme nous..Elle est belle fraichement taillée et posée, puis elle se patine et ensuite se couvre de vieillesse....

Bonne journée avec bises

Jeanne Fadosi 25/04/2013 12:27



Oui la pierre vieillit et se transforme, s'use aussi ... une façon d'apréhender le temps long et de relativiser les jours de nos vies


bises



juillet58 25/04/2013 06:10

j'adore apprendre et tu es bon prof , tu ne lasse pas , merci

Jeanne Fadosi 25/04/2013 12:28



je me contente d'être passeur de ce que je continues d'apprendre aussi ... même si je n'en retiens guère ...



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères