Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 09:10

 

Il est 11 heures 11 à la pendule de mon ordinateur. mercredi et toujours pas le moindre début de fil conducteur pour écrire juste pour m'amuser sur cette proposition.

Ben voilà je viens encore d'effacer 2 ou 3 débuts de phrases et comment vous faire comprendre ce qui me trouble, ce qui me paralyse, ce qui m'attriste ...

La semaine dernière, j'étais à la bourre et j'ai concocté en deux temps trois mouvements un petit acrostiche pour le prénom de la semaine dernière parce que la consonnance de celui-ci me rappelait Hyacinthe un autre prénom illustré en son temps et qui m'avait fait évoquer Vincent Van Gogh, un artiste peintre de la fin du XIXe siècle dont j'admire la peinture et dont la vie et le destin tragique m'intrigue, sans que je cautionne l'homme qu'il incarnait, une tête à claques pour ses contemporains ou du moins ceux qui faisaient et défaisaient l'opinion, sans que la cause officielle de sa mort me semble totalement vérifiée.

Il est 11h18 et je ne vous ai toujours rien dit d'Abramante. J'ai creusé jusqu'à la page 6 de Google pour trouver enfin ! un mot qui ouvre l'horizon vers le ludique (enfin presque, une tragi-comédie n'est pas une comédie franche et joyeuse) :

 

La Bradamante, tragicomédie par G de Lacalprenède, 1637

 

que je vous laisse découvrir si le coeur vous en dit grâce aux ouvrages numérisés par la BNF, pièce de théâtre qui reprend un épisode des grandes Chansons de Gestes inspirées de l'Histoire de la France en devenir (ici sous Charlemagne ou immédiatement après ou construites en mythe fondateur.

 

C'était à l'évidence un thème à la mode dans ces années-là, tant en France sous Louis XIII (devrait-on plutôt dire Richelieu) qu'en Italie

 

Bradamante-et-Fiordispina_Guido-Reni_1635.jpg

Bradamante et Fiordispina, 1632-1635, par Guido Reni, 1575 - 1642

 

Il est 11h29 et je n'ai toujours pas beaucoup avancé dans mon propos

Il est 11h44 et je viens de peaufiner la légende sous l'illustration réservée depuis ce matin.

 

Cette semaine, j'ai fouillé et je n'ai guère envie de m'épancher, de célébrer encore moins ces walkiries, ces amazones, ces viragos ...

 

Mon trouble vient du prénom de la semaine dernière et je ne sais toujours pas comment vous l'expliquer sans rajouter à la confusion ...

La semaine dernière, je n'ai pas interrogé Google, enfin si j'ai juste listé en diagonale la page 1, vu les sites habituels sur la signification des prénoms, entraperçu aussi, sans plus de curiosité, l'existence d'un chanteur de RAP. Je ne sais même pas combien de clips étaient listé, je n'ai pas cliqué sur la moindre vidéo.

 

Il est midi et je viens de compléter mon petit couplet sur Van Gogh

 

Vendredi matin au informations de 7h30, j'ai entendu qu'un rappeur de 24 ans, du nom de scène de Yanis était mort après avoir reçu une balle dans la tête.

Je ne connais rien de ce jeune homme. Evidemment depuis j'ai utilisé le seul outil à ma portée pour connaitre un peu ce qui lui a valu une certaine notoriété. J'ai essayé de comprendre ce qui s'est passé. J'ai lu des commentaires qui ont accompagné mon émotion. J'en ai lu d'ineptes.

 

Je dédie cet article à la maman de Yanis et à ses proches. Respect. Que son fils, s'il existe un au-delà de la mort, repose en paix.

Les mots me manquent, tous ceux que je pourraient prononcer me semblent bien dérisoires.

J'avais pris la pensée comme premier avatar sur ce blog aussi,

 

pensée2

 

Il est 12h15 et j'ai même manqué le rassemblement à la cour de récré et sans doute ai-je perdu en route les rares lecteurs qui sont venu me lire mais mon coeur est un peu plus apaisé.

.

.

Pour les participations des écolier(e)s :  Rassemblement à la cour

La liste des prénoms chez Jill Bill   Mes prénoms saison4 

Mes prénoms saison1    Mes prénoms saison2    Mes prénoms saison3

Bigornette, présidente d'honneur de La cour de récré de JB

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Le-prénom-du-mercredi
commenter cet article

commentaires

Vénusia 26/04/2013 02:48

Bonjour jeanne
j'apprends par ton post l’existante, du moins la vie passée de ce rappeur
je n'ai cherché trop sur le net, je crois que ça contribue à perturber ma petite tête.
jolie démonstration, d'un malaise qui s'explique ensuite
enfin je le comprends ainsi mais vu l'heure je fais peut être fausse route
bises et bonne journée :)

Jeanne Fadosi 26/04/2013 14:46



oui mon malaise est du à cette troublante et tragique coïncidence


merci de ce commentaire



Christiane-Anda-Tourbillon 25/04/2013 10:26

Plus on cherche, moins on trouve!!!!! Ton texte est tout à fait exquis comme ça! Et tant pis si Bradamante ne t'inspire pas. Un jour peut-être, elle t'ouvrira ses bras!! Bizes Jeanne! Ch

Jeanne Fadosi 25/04/2013 12:20



ce n'est pas la raison qui m'empêchait de faire un aticle ludique pour le prénom du mercredi. Il y a des coïncidences extrêmement perturbantes. 



Solange 25/04/2013 01:05

C'est un texte émouvant et difficile dans ces conditions de faire un article sur Bradamante. Bises.

Jeanne Fadosi 25/04/2013 12:28



tu as tout compris en effet


Bises



Harmonie 37 24/04/2013 18:29

Non, tu n'as perdu personne, les mots étaient à poser, rien n'est à re dire, on te lit on entend ton coeur se poser quand le trouble y pénètre et ça, ça, c'est le précieux de nos blogs.

Pourquoi comment laisse t'on le trouble nous troubler, c'est comme ça et derrière l'écran on rend ce que l'on prend.

Moi je me joint à tes voeux pour cette famille, le monde est fou et l'on ne se comprend.
Mais dans la peine on peut comprendre.

Je ne sais même plus ce que je dit moi même, mais toi tu sais ce que je veux dire.

Gros bisous Jeanne.

Jeanne Fadosi 24/04/2013 22:55



en tous cas, je ne t'ai pas perdu dans les méandres de mes états d'âme mais la coïncidence m'a secoué.


Le monde est fou comme il l'a toujours été. Mais aujourd'hui toutes les informations circulent à une vitesse quasi-instantanée



dimdamdom59 24/04/2013 18:22

Ne t'inquiètes pas Jeanne, ça m'arrive souvent aussi, car je m'y prends toujours à la dernière minute.
Ce matin j'avais trouvé un truc sympa, mais ne savais comment le tourner , voici le lien : http://l-or-des-livres-blog-de-critique-litteraire.over-blog.com/article-22683174.html
Puis finalement encore une fois j'ai dérapé mdr!!!
C'est une belle pensée que tu as eu pour ce jeune homme, je n'en ai pas entendu parler. Toujours difficile pour des parents de vivre des moments aussi tragiques!!!
je te souhaite une douce soirée printanière.
Bisous
Domi.

Jeanne Fadosi 24/04/2013 20:05



j'ai suivi ton lien fort intéressant ce "Le chevalier inexistant" ! l'article donne envie de lire le livre et fournit au passage une bonne critique de notre vision actuelle du monde



flipperine 24/04/2013 18:19

tu fais allusion à plusieurs prénoms donc c'est très intéressant ton article et pour Yanis c'est très touchant un bel hommage

Jeanne Fadosi 26/04/2013 16:59



J'aurais bien préféré ne pas avoir à faire cet hommage et qu'il soit toujours en vie.*


Le destin est cruel pour les mères



Martine27 24/04/2013 17:55

Il faut dire que les idées pour ce prénom était un peu limitées sur le net. Quelle terrible coïncidence pour ce jeune homme nous qui avons planché sur ce prénom il y a peu

Jeanne Fadosi 24/04/2013 22:35



je ne sais même pas je n'avais pas cherché



ABC 24/04/2013 17:33

Tu as raison il faut toujours écrire selon son cœur, la cour de récré peut attendre quand dans le respect de l'amitié il y a urgence....

Jeanne Fadosi 24/04/2013 17:50



Ici il ne s'agit même pas d'amitié mais d'une troublante coïncidence 



Quichottine 24/04/2013 14:58

Je crois que je comprends tout à fait...
Lorsque la vie rejoint nos jeux, ce n'est pas toujours pour en rire...

Pensées pour Yanis que je ne connaissais pas.

Pensées pour toi... parce que je sais combien ça peut être difficile de surmonter ces coïncidences qui nous plongent dans le désarroi.

Prends bien soin de toi, Jeanne. Je t'embrasse.

Jeanne Fadosi 24/04/2013 17:42



moi non plus, je ne le connais pas et je n'aurais peut-être pas fait attention à cette information sans la cour de récré. Mais cette coïncidence, comme tu le dis, me plonge dans le désarroi



LADY MARIANNE 24/04/2013 14:55

l'inspiration ne se commande pas-
et ce n'est pas une tare -
cet article est plus que complet avec tes états d'esprit-
paix à son âme à ce jeune "Yanis " que nous avons courtisé à la cour de récrée-
bonne fin de journée- bisous !

Jeanne Fadosi 13/05/2013 12:19



Ce n'était pas un manque d'inspiration mais du vague à l'âme



jill bill 24/04/2013 13:48

Bonjour élève Jeanne ! Je me disais aussi tiens Jeanne manque à l'appel mais bon chacun sa vie et la cour de récré n'est pas une obligation, juste un plaisir du mercredi... Tu y seras au
rassemblement,je faisais mon break de midi... Sois la bienvenue Bradamante parmi nous, et repose en paix Yanis que je découvre ! Merci à toi, bises de m'dame JB

Jeanne Fadosi 24/04/2013 17:53



ah bon courrier indésirable ? je reçois les avis d'OB normalement en ce moment. mais la parution publique a tardé. Mystère. Le jeu autour du prénom de la semaine dernière m'a fait découvrir ce
jeune et sa tragique destinée. et là ce n'est pas de la fiction mais la réalité brutale et absurde ... Merci à toi Bises



Mansfield 24/04/2013 13:00

Il est amusant de te suivre dans les méandres de ta pensée et ils sont bien nombreux!

Jeanne Fadosi 24/04/2013 17:55



Je ne suis pas sûre que le mot "amusant" soit le plus pertinent car cette coïncidence est bien tragique et plonge une famille dans la peine. La faucheuse est impitoyable et plus encore quand elle
fauche la jeunesse



Frieda 24/04/2013 12:50

Bonjour Jeanne,
Emotion en te lisant ce matin
J'm bien les tragicomédies
je vais découvrir le lien
Bisous
Frieda

Jeanne Fadosi 24/04/2013 17:56



merci Frieda d'être passée. Je vais plus tard prendre le temps de lire cette pièce. 


bises



mamazerty 24/04/2013 12:32

j'aime ta sensibilité....et la façon dont tes reflexions ricochent....que rajouter?

Jeanne Fadosi 24/04/2013 17:57



merci pour sa famille



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères