Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 15:00

 

Je m'étais bien amusée à refaire découvrir la vie d'Adèle H. vraiment sans arrière pensée.

Décidément, je suis toujours impressionnée quand l'actualité téléscope mes petits écrits.

Voilà que je viens de découvrir cet article du Parisien :

Bac : sur Twitter, Victor Hugo est un «bel enfoiré» mais il «avait du flow»

 

où « Après avoir eu à commenter ce mercredi matin le «Crépuscule», un poème tiré des «Contemplations», aux épreuves anticipées du bac de français, des dizaines d'élèves de première ont déversé un torrent d'insultes sur Twitter à l'égard du célèbre poète.» 

 

Ma première réaction, sans recul a plutôt été du genre : Mais pour qui se prennent-ils ces petits c... pour juger ainsi. D'autant que loin de faire preuve de connaissance sur la vie et l'oeuvre de Hugo, il ressort de leur tweets une réaction extrêmement épidermique pour leur avoir soumis un texte qui s'efforce d'apprivoiser la mort en faisant l'éloge de la vie.

Il est vrai que ces potaches, du bout de leurs manettes dans leurs jeux vidéos, dans leur déni des alertes si fréquentes qu'elles en sont devenues invisibles, dans la toute puissance de leur appétit de consommer, tout et n'importe quoi, tout de suite évidemment, sont à mille milliards de lieux d'une telle problématique.

 

Ce n'est pas tout cela mais je vous laisse pour m'en aller redécouvrir Crépuscule, de Victor Hugo

 

Peut-être serait-il intéressant que nous les adultes, chenus pour certains, nous interrogions sur ce qui leur fait violence dans cette injonction paradoxale :

 

Aimez-vous ! c'est le mois où les fraises sont mûres.

L'ange du soir rêveur, qui flotte dans les vents,

Mêle, en les emportant sur ses ailes obscures,

Les prières des morts aux baisers des vivants.

Victor Hugo, Crépuscule, dernière strophe,

 

Peut-être y découvririons-nous que la mort ne leur est pas si indifférente. Mais qu'ils n'ont pas les même mots pour en dire les maux, ou pas de mots du tout.

 

autre liens sur le même sujet : Slate ; Libération ; ...

Victor-Hugo-vieux.jpg

AdeleH05

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamazerty 21/06/2014 10:02

réponse à tes réponses:
héhé, en général je tombe assez d'accord avec toi, parfois à contre sens des opinions dictées et çà me fait plaisir et me soulage d e voir que je ne yoyote pas de la touffe toute seule devant mon
zinzin....
Bon week end, Jeanne

Jeanne Fadosi 21/06/2014 10:06



 mais oui. et j'ai un peu honte d'avoir eu une première réaction de courte vue et bien conditionnée ...



Quichottine 21/06/2014 08:28

On peut s'interroger en effet sur ces réactions.

(soupir)

Je découvre, j'avoue que je n'ai pas suivi l'actualité depuis plusieurs jours. :(

Jeanne Fadosi 21/06/2014 16:56



j'ai vu cela par hasard. Je suis plus étonnée que cela fasse le buzz chez les journalistes que d'une réaction de potaches qui ont besoin de se défouler après avoir été plus ou moins inspirés
devant leur feuille blanche et pour certains après avoir galéré ou du moins paniqué dans les transports en commun ou les bouchons en voiture ...



mamazerty 20/06/2014 18:04

je voulais rajouter un truc qui me parait autrement plus grave:
c'est comment twitter entre autre, nous fait passer en mode gros voyeurs et gros exhibitionnistes!
car enfin c en'est rien qu'un échange entre jeunes comme si c'était une conversation sur le trottoir devant le lycée, eux en rajoutent, la provoc des ados on connait,et nous on hurle au désespoir,
scusez moi mais çà veut juste dire qu'on est tombé dans le piège "papa maman, je vous choque, au moins?"
ces échanges ne nous regardent pas et sont juste le reflet au mieux d'un état d'esprit à un moment T ,chacun renchérissant pour faire partie du clan....ou pire, c e que je crois, une mise en scène
orchestrée par les ados et amplifiée par ce moyen pourri pour faussement échanger et vraiment se mettre en scène!!!!!twitter, sors du corps de notre société!!!!!tu fais croire que tu aides à
l'échange ,tu renforces juste le côté cabot malsain de tes utilisateurs et nos pires instincts grégaires!!!!!!

Jeanne Fadosi 21/06/2014 09:46



ton deuxième commentaire rejoint ce que je ressens sans avoir pris le temps de l'exprimer et que je suggère un tout petit peu dans ma réponse à ton premier commentaire.


Ces échanges ne nous regardent pas et avant twitter et compagnie, ils seraient restés au stade d'échanges d'après bac entre copains ...



mamazerty 20/06/2014 17:56

ils sont jeunes "dans leur tête" ,jeunes dans la vie, envie de mettre à distance qque chose qui leur fait peur aussi....
je ne suis pas si choquée, laissons les s'exprimer et donnons leur le droit de ne pas avoir une opinion lénifiante sur les "grands" que notre histoire et notre culture imposée leur assignent en
exemple,ils font aussi partie de ceux à déboulonner à une période lambda de sa vie pour mieux ensuite peut- être saisir leur profondeur quand vient la maturité....une démarche que la jeunesse a eu
de tout temps,tuer les icônes des parents, pas de quoi fouetter un chat....

Jeanne Fadosi 21/06/2014 09:43



C'est le sens de mon billet qui glisse de ma première réaction "à chaud" largement influencée par la mise en scène journalistique à une réflexion ou plutôt une interrogation sans jugement


quelques dizaines, sur le nombre de twitts qui a dû s'échanger, c'est bien peu d'ailleurs. Pourquoi ce sont ceux-là qui ont fait l'honneur de la presse ? 



jill bill 20/06/2014 17:48

Hier soir je suis tombée dessus dans article insolite.... lu les réflexions !! Ca promet cette jeunesse crénom !!! Jill

Jeanne Fadosi 21/06/2014 09:53



si twitter avait existé du temps du grand Meaulnes, les gazouillis n'auraient pas été moins sulfureux ...


Il est vrai que les révoltes contre le système pouvaient donner naissance à la poésie d'un Rimbaud, une rareté au milieu de la prose ambiante sûrement



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères