Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 02:00

 

En marge du jeudi en poésie, je continue à égrainer mon Alphabet en poésie,

samedi avec la lettre T, aujourd'hui avec U, dans deux ou trois jours avec V.

 

Déjà le premier jeudi en poésie du défi n°87 des CROQUEURS DE MOTS, sous le signe des dimanches.

C'est Lilou-fredotte qui a choisi le cap de la prochaine étape et confie la barre au pilotage automatique. Tricôtine, qui a supervisé la manoeuvre, nous en a averti ... Qu'elle ne se fasse pas de souci pour le quart. Nous sommes nombreux sur le pont, même en dilettantes.

 

Complainte d'un autre dimanche

 

C'était un très-au vent d'octobre paysage, 

Que découpe, aujourd'hui dimanche, la fenêtre, 

Avec sa jalousie en travers, hors d'usage, 

Où sèche, depuis quand ! une paire de guêtres 

Tachant de deux mals blancs ce glabre paysage.

 

Un couchant mal bâti suppurant du livide ; 

Le coin d'une buanderie aux tuiles sales ; 

En plein, le Val-de-Grâce, comme un qui préside ; 

Cinq arbres en proie à de mesquines rafales 

Qui marbrent ce ciel crû de bandages livides.

 

Puis les squelettes de glycines aux ficelles, 

En proie à des rafales encor plus mesquines ! 

O lendemains de noce ! Ô bribes de dentelles ! 

Montrent-elles assez la corde, ces glycines 

Recroquevillant leur agonie aux ficelles !

 

Ah ! qu'est-ce que je fais ici, dans cette chambre ! 

Des vers. Et puis, après ? Ô sordide limace ! 

Quoi ! La vie est unique, et toi, sous ce scaphandre, 

Tu te racontes sans fin, et tu te ressasses ! 

Seras-tu donc toujours un qui garde la chambre ?

 

Ce fut un bien au vent d'octobre paysage...

 

Jules Laforgue, Les complaintes, 1885

 

Jules Laforgue, 1860 - 1887, poète français, né en Uruguay, décédé de la phtisie (ancien nom de la tuberculose pulmonaire) à 27 ans. Il a été de 1880 à 1886 le lecteur en français de l'impératrice d'Allemagne
 un site très complet qui est dédié au poète : Laforgue.org

et pour les curieux, un commentaire de ce texte sur lettres et arts.net

J'aurais pu aussi choisir du même Complainte d'un certain dimanche, pour la manière dont il y mêle sa peine égoïste au malaise universel.

 

Sarthe-StDenis

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

LANGLAIS 05/10/2012 07:57


je ne connaissais pas ce poete , mais j'ai beaucoup aimé la puissance évocatrice de ces vers

Jeanne Fadosi 05/10/2012 13:23



je suis tout à fait de ton avis. on voit ce qu'il écrit et au-delà, il pense avec profondeur



Solange 04/10/2012 21:53


Un poème que je ne connaissais pas, merci pour la découverte.

Jeanne Fadosi 05/10/2012 13:21



je ne connaissais tout simplement pas Jules Laforgue



mansfield 04/10/2012 17:04


Un vrai dimanche plaintif comme une vie qui se cherche et la tristesse de l'auteur est flagrante dans la description des paysages! mais que ce texte est beau!

Jeanne Fadosi 05/10/2012 13:21



deuxième répons avalée une vie courte mais si pleine de drames ...



juillet58 04/10/2012 11:28


dire que je suis nulle en poèsie , je veux dire que j'en lis très peu , sauf ici et c'est bien joli

Jeanne Fadosi 04/10/2012 12:39



être nulle en ne veut rien dire. Comment peut-on savoir ce que l'on comprendrait d'un domaine que l'on ignore ?


Et l'idée que la poésie se décortique, comme j'ai pu être conviée à la faire en classe de français il y a bien longtemps, me chiffonne. Même si je sais bien qu'il est nécessaire de l'analyser.


Comment faire sans couper les ailes de l'envie de s'imprégner de la poésie ?



Quichottine 04/10/2012 11:01


Je ne connaissais pas ce poème... alors, un grand merci pour la découverte.


Bisous et douce journée.

Jeanne Fadosi 05/10/2012 09:57



Je viens de le découvrir grâce à ma recherche sur l'univers


bises



leblogdhenri.over-blog.com 04/10/2012 10:38


Bonjour Jeanne,


Encore un poéte qu je découvre. Il serait l'inventeur des vers libres et bien que né à Montévidéo il était Français (père né à Tarbes) encore un du Sud Ouest. Défi parfaitement
relevé. Bravo Bises amicales.


Henri.

Jeanne Fadosi 05/10/2012 09:59



oui. C'est ce que j'ai lu sur les sites qui le concernent. Ses parents avaient émigré pour motifs économiques mais il est revenu avec sa mère et son père a fini par revenir aussi.


bises amicales



Lilou 04/10/2012 09:47


Merci de ton petit mot Jeanne... J'ai un petit sursis avant une intervention chirurgicale qui se fera en fin de mois. Je suis donc ici pour vous lire.


Je vois que tu as les mêmes lectures que moi... Poète pas très connu mais ce qu'il écrit est très berau. Bon choix !


à tout bientôt

Jeanne Fadosi 05/10/2012 10:03



c'est gentil de venir nous voir. bon courage pour la suite. Je viens tout juste de découvrir ce poète et ce que j'en ai lu me plait beaucoup. Les maladies endémiques des siècles passés nous ont
privé de personnes de grande qualité. Qu'aurait-il continué à écrire ? A moins qu'il n'ait, s'il avait vécu, été rattrapé par une vie d'homme d'affaires et de famille ou qu'il n'ait perdu son
inspiration comme Rimbaud ... Mais il n'a pas vécu et ce que je dis n'est que spéculation


bises



emma 04/10/2012 09:36


joli choix, Jeanne, merci

Jeanne Fadosi 05/10/2012 10:04



je viens de découvrir. Pour faire le tour il me faudrait au moins dix vies et bien remplies !!!



Monelle 04/10/2012 08:58


Bien trop jeune pour quitter ce monde mais il a laissé de jolis poèmes dont celui-ci !


Bonne journée - bisous



Jeanne Fadosi 05/10/2012 10:05



la phtisie était meurtrière, beaucoup !


bises



jill bill 04/10/2012 07:50


J'ai dû en entendre parler... J'aime bien ton choix de poème pour les dimanches ! Merci ! Bises

Jeanne Fadosi 05/10/2012 10:07



eh bien moi, non du moins je n'en ai aucune souvenir et je le découvre avec admiration. Quand il est précieux dans son écriture, c'est de la dérision. Il se moque de tout et surtout de lui-même.
Un précurseur de la poésie du XXe siècle


bises



Je vaispatriarch 04/10/2012 07:05


Merci, une découverte pour moi... Belle journéea vec bises

Jeanne Fadosi 05/10/2012 10:07



pour moi aussi. Autant la partager 


belle journée bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères