Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 05:00

 

Pour le défi n°129 des CROQUEURS DE MOTS Enriqueta nous invite à choisir dans nos photos anciennes (de vingt ans ou plus) celle que nous raconterons sur notre blog ou dont nous dirons pourquoi nous avons choisi celle-là ...

et pas une autre ...

Car c'est bien là le hic ! laquelle choisir. Certes j'aurais pu opter pour la facilité courante et rééditer tel autre billet. 

par exemple ce souvenir qui me tient à coeur Des vacances en partage ...

ou encore  celui de Mes vacances de rêve ... que je ne vous ai d'ailleurs pas raconté.

ou vous raconter cette mésaventure lors d'autres vacances en Suède en ... 1974, Piqure ou brûlure ? mais là, aucune photo n'a immortalisé cet instant, nos copains n'avaient pas osé ...

 

Non, c'est le choix de Martine sur Quai des rimes pour la poésie du jeudi qui m'a renvoyé à cet épisode. Une raison supplémentaire pour revenir sur ces vacances 1958 dont je n'avais jamais continué le récit.

 

L'adaptation des tous premiers jours est maintenant derrière nous, avec l'inévitable bourdon des premiers soirs, après l'extinction des lumières. Ma première colonie de vacances ... On me l'avait fait espérer comme un nouveau monde à découvrir ... J'oubliai bien vite les quelques larmes sur l'oreiller.

La vie maintenant se déroule simplement, rythmée par la régularité rassurante d'un emploi du temps qui alterne les tâches contraintes, les activités dirigées, et les temps libres, les jeux où l'effort physique se fait ludique et des ateliers paisibles qui participent de la création et de la découverte.

Entre le réveil à 8 heures et la toilette du matin, jusqu'à la douche de fin d'après-midi et l'inspection des oreilles pour vérifier si l'on a bien tout récuré, le dîner, une dernière promenade digestive suivie de la veillée, les journées se suivent et le sommeil nous cueille facilement.

Des temps d'ennui ? Il y en a eu sans doute. Pendant la sieste, obligatoire, où je n'arrive pas à dormir. Le reste du temps, même sans occupation dirigée, génère ses jeux spontanés et ses rêveries.

C'est ainsi que j'ai déjà de nombreuses fois fait le tour du baraquement qui abrite nos dortoirs, en courant et en riant, poursuivi par celui ou celle qui est le chat. Oui, je ne l'ai aps précisé, cette colonie est mixte. Ce jour-là, il fait chaud et nous avons même nos chemisettes déboutonnées qui volent au vent. seulement voilà. A-t-il plu dans la nuit ? Est-ce juste une maladresse ? Je manque le virage à l'arrière et plonge directement dans le fossé plus profond que moi, - il faut dire que je suis toute petite pour mon âge, où je prends un bain ... d'orties. La grande ortie, aussi grande que moi, et l'ortie brûlante qui me caresse les mollets.

Inutile de vous décrire dans quel état je sors de là ! Pleine de cloques avec un corps me démangeant des chevilles au sommet du crâne. ... Sans plainte, aussi stoïque que lors de la campagne de vaccination contre la poliomyélite où l'aiguille avait été cassée dans mon épaule lors de la deuxième injection.

Je dois dire que pour me soulager, les grands moyens utilisés ont été aussi radicaux qu'efficaces. J'ai eu droit à deux ou trois bains tièdes d'eau vinaigrée dans une de ces bassines ovales en zinc que l'on trouve peut-être encore dans des brocantes ou chez un antiquaire. Du moins de cette taille pour que j'y entre toute entière. Et pour terminer, un bain au lait d'avoine dans la soirée. La peau était apaisée et je garde de ce dernier bain un souvenir de douceur et d'un parfum aussi étrange que délicat.

Curieusement, je n'ai jamais eu peur des orties. Leur caresse me pique toujours autant. Et je n'ai pas l'impression d'être immunisée contre les rhumatismes !

 

Vous aimerez peut-être lire le récit de mon départ vers cette première colonie de vacances :

Les grandes vacances de nos enfances (1) et (2)

 

J'aurais pu aussi, en cette période de rentrée, remettre en ligne des souvenirs plus sombres, comme mon arrivée à Paris pour mes études supérieures et que j'avais décrit pour le Défi n°48 des Croqueurs autour du repas et du partage ou pour le Défi n°66 : au-delà de la fenêtre.

colo-1958---reduc1.jpeg

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans défiscroqsmots
commenter cet article

commentaires

enriqueta 10/09/2014 09:59

"Les jolies colonies de vacances...merci papa, merci maman..." comme disait la chanson. Merci pour tous ces souvenirs partagés.

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:39



Une chanson qui a beaucoup plus y compris ceux qui avaient de bonnes expériences de colos. très caricaturale tout de même ...



solange 09/09/2014 22:08

Un souvenir bien raconté et des vacances qui devaient être bien intéressantes.

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:38



en tous cas, j'aimais bien ces séjours qui me changeaient de ce que j'avais l'habitude de faire pendant l'été



marie chevalier 09/09/2014 11:44

d'accord Jeanne je vais m'y mettre bonne journée à toi

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:37



alors à bientôt le plaisir de te lire


bises



Frieda 09/09/2014 11:23

Bonjour Jeanne
Que de beaux souvenirs de l'enfance
Une image dans l'actualité de la rentrée
Une éducation qui avait beaucoup de bien
De nos jours le manque de temps et peut-être de volonté
fait qu'on oublie que vérifier la toilette des enfants est très important
Bisous
Frieda

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:36



il y avait beaucoup de travail en matière d'éducation ... et qui était et est toujours à recommencer. On a eu le tort de l'oublier je crois ...


bises



marie chevalier 09/09/2014 09:47

coucou quelque chose m'a échappé ce défi je le vois partout sur vos blogs? il n'y a plus de lundis? à 8 heures? on peut mettre directement? mais le thème est où exactement je sais j'étais
absente
ça n'arrange rien dans mon suivi lol
si quelqu'un peut me répondre? comment participer et quand ? bonne journée

Jeanne Fadosi 09/09/2014 11:01



coucou marie. tu as le temps de te rattrapper et même si tu ne publies ton défi que dans les prochains jours, je ne pense pas que la nouvelle capitaine Domi et la barreuse de la quinzaine
Enriqueta t'en tiendront rigueur.


Pour tout savoir, tu suis les liens que j'ai mis en présentation de mon défi et dans la colonne de droite (rubrique mes bonnes adresses) tu vas faire un tour sur Le Blog des Croqueurs de mots


bises et à bientôt pour te lire



emma 09/09/2014 09:29

ah que tu racontes bien, Jeanne, c’est un plaisir que de revisiter cette époque avec toi

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:34



ah il a fallu que j'élague. quand les souvenirs remontent, ma plume devient très bavarde ...



Josette 08/09/2014 19:28

Mon rêve d'enfant unique aurait été d'aller en "colo" ! il y en avait où nous passions des vacances avec ma nourrice (mes parents ne partaient jamais) et me retrouver avec d'autres...mais pas à
l'école j'imaginais un bonheur suprême.
les orties j'en ai dans le jardin et elles sont géantes...je les évite soigneusement étant allergique.
bonne soirée Jeanne

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:33



ah c'est sûr que c'était le lieu pour prendre un bain d'enfants de notre âge dans un cadre moins contraignant que l'école, plus ludique ...


Les orties me piquent toujours avec autant de virulence ...


belle soirée



Henri de Margax 08/09/2014 18:01

Bonjour Jeanne,
je suis très surpris (je n'ai pas reçu le news de ta participation au défi) Les souvenirs d'enfance sont toujours inoubliable. J'ai tendance à me souvenir des bons et oublier les mauvais.
Bises bien amicales.

Henri.

Jeanne Fadosi 09/09/2014 11:02



normal, OB a eu une panne d'envois de notifications entre samedi et lundi. Je n'ai pas le temps de vérifier si tout est rentré dans l'ordre


bises et belle journée



fanfan 08/09/2014 17:05

Des souvenirs piquants ! je ne suis jamais allée en colonie de vacances sauf en tant qu'enseignante une fois, outremer;
Je ne savais pas que le lait d'avoine apaisait les brûlures d'orties .
J'espère que tu n'auras plus de soucis avec OB; bises

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:27



alors je crois que cela s'est fait en deux temps : l'eau vinaigrée pour les piqures d'orties (enfin les cloques se rejoignaient sur tout le corps ...) puis l'eau au lait d'avoine pour apaiser les
méfaits de l'eau vinaigrée ...


Le problèmes de bugs arrivent de temsp en temps il faut accepter tant que ce n'est pas plus grave ...


bises



Martine 08/09/2014 16:35

J'ai lu avec plaisir. Je comprends que ce bain d'ortie t'ait marquée... Je reviendrai lire les articles en lien. Contente que le poème sur mon blog t'ait inspiré ce texte. J'essaye aujourd'hui de
faire le tour des blogs des croqueurs. Belle semaine Jeanne

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:20



j'étais en balade en début de semaine et j'ai pris du retard. Un sujet qui a inspiré. comme toujours d'ailleurs


belle semaine à toi aussi Martine



harmonie 08/09/2014 14:55

Des souvenirs qui ne manque pas de piquants !!!!

Un bain au lait d'avoine ! Intéressant

Bisous

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:12



ravie de te retrouver ici harmony.


Le bain au lait d'avoine, c'était pour adoucir l'effet du vinaigre sur la peau saine.


Bises



M'amzelle Jeanne 08/09/2014 14:16

Quelle jolie petite fille tu étais avec tes couettes !
Mais quel malheur de tomber dans des orties et avoir mal à ce point! Vous aviez pourtant tous de beaux Pateaugas, solides.. tu n'aurais pas dû déraper!!Quel accident.. heureusement tu as été
soignée énergiquement.
Dommage que ces vaccins d'orties ne t'aient pas protégée des rhumatismes !
Je t'embrasse.

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:11



ah je vois que tu m'as repéré. Je n'ai pas osé mettre la photo avec les visages de mes camarades ...


C'est sûrement l'élan qui m'a emporté tout droit alors qu'il fallait tourner ...


J'ai des rhumatismes mais je me demande si (compte tenu de mon hérédité) je n'en aurais pas davantage sans ce bain ... va savoir.


bises



ABC 08/09/2014 13:59

Quand on commence à évoquer des souvenirs, ils s'enchaînent les uns aux autres et cela devient magique !!!
J'ai aussi un souvenir très piquant d'une chute dans un champs d'orties !!!!!!! Le tout par gourmandise, je voulais cueillir des noisettes....

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:08



oh alors tu dois comprendre et te souvenir de l'effet que cela fait !!! pour les noisettes, il pourrait y avoir eu pire : des ronces par exemple ...



Renee 08/09/2014 13:25

Fa Do Si les colos sont de merveilleux souvenirs, une seule j'ai pu y aller mais cela reste mes meilleurs vacances de jeunesse et dire qu'avant on rechigne passablement....Bises très bel article

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:07



de beaux souvenirs en tous cas pour moi. J'aimais être en présence d'autres enfants et j'ai toujours eu des monos qui savaient lier bon accompagnement et gentillesse


bises et belle fin de journée



Lenaïg 08/09/2014 13:09

Coucou Jeanne musicale ! Bravo pour ton attitude courageuse ! Grrr, ce n'est pas l'envie qui me manque d'explorer tes autres liens mais je n'ai pas le temps ... Désolée. Joli récit de cette
première colonie de vacances par ailleurs, tu nous as plongés dans l'atmosphère de l'époque, merci beaucoup, gros bisous !

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:04



je comprend pas de souci. si tu trouve un moment plus calme tu y reviendras ... et puis tu les connais peut-être déjà ces textes ...


bises et belle fin de journée



dimdamdom59 08/09/2014 11:56

Bonjour Jeanne!!!
J'ai aimé te suivre dans tes souvenirs!!! Ah la 4CV en dehors de la carrosserie qui était plus sûre que celle de la 2CV ou de la 4L, c'est vrai qu'on se demande comment nous pouvions embarquer
toute une famille avec le matériel de vacances lol!!! C'est clair qu'à cette époque on ne bronchait pas à l'arrière du véhicule alors nous nous amusions à faire des jeux en explorant la route et le
paysage!!! Merci Jeanne de nous avoir invitée dans tes souvenirs!!!
je te souhaite une agréable journée.
Bisous.
Domi.

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:02



oui c'était acrobatique !!! et le trajet, sur les routes nationales qui n'étaient pas encore autoroutes, cela prenait toute la journée en partant de bonne heure !!!


bises et prend soin de toi.



jill bill 08/09/2014 11:36

En 58 j'avais trois ans, année de l'Expo Universelle chez moi, pas vraiment des vacances, j'ai fait un peu de colo mais en tant que monitrice... j'en ai encore des photos aussi tien... Merci
Jeanne... et oui ça bug depuis trois jours, ouf j'avais publié à minuit 5 c'est paru à 3 heures du mat !! Côté voir et répondre aux coms galère... en mail ça revient tout doucement, les anciens...
!!! Bises de JB

Jeanne Fadosi 10/09/2014 17:00



grrr ... ça bug plus côté notifications mais j'ouvre deux fenêtres superposées pour répondre Du coup ... Je n'ai pas le courage de retaper ce que je t'y avais mis


bises



Martine 08/09/2014 11:30

oui tu aurais pu .. mais à l'arrivée, désolée, je suis perdue !!!!! oups !

Jeanne Fadosi 10/09/2014 16:52



Désolée de t'avoir perdue en route ... j'espère que c'est uniquement pour ne pas plonger à ma suite dans les orties ...



François & Marie 08/09/2014 08:06

Ouille ouille ouille ! quel souvenir cuisant.
Belle journée Jeanne !

Jeanne Fadosi 10/09/2014 16:20



cela aurait pu être qu'un souvenir cuisant sans la manière bienveillante dont on m'a soigné. Cela a sûrement contribué à me faire bien accepter les colonies de vacances


belle journée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères