Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 06:00

 

Pour le  Défi n°135 des CROQUEURS DE MOTS piloté par lilousoleil, brodons sur une histoire de cadeau qui ne rencontre pas le succès escompté. Des histoires comme cela, j'en ai plus d'une. Mais je n'ai pas très envie de les exhumer d'un oubli salutaire. Alors permettez-moi de faire un pas de côté avec celle-ci qui date d'un peu moins de soixante ans.

 

Où sont passés les chocolats ?

 

Il est bien connu que ce sont les petits cadeaux attendus qui sont les plus appréciés. Tellement qu'il n'est même pas besoin de les demander dans la lettre au père noël. Sauf que cette année-là ...

C'était un temps où le sapin avait été dressé et paré près de la cheminée de briques blondes de la salle à manger, une pièce dont l'usage était réservé aux grandes occasions. Le repas de noël en était une qui voyait réunis autour de leurs habitants les enfants et les petits enfants. La famille s'élargissait doucement tandis que leur dernière fille de la maison, haute comme trois pommes, commençait à se poser des questions. Le conduit de la cheminée était si étroit ! Et pourquoi le facteur avait-il livré de grandes boites de chocolats de l'abbaye de tinchebray ?

Tôt le matin, elle avait trouvé la panoplie de marchande commandée avec le petit sachet traditionnel de ces délicieuses crottes à la crème, celles qu'elle préférait aux crottes pralinées. Alors elle avait oublié ses doutes. D'autres paquets attendaient ses neveux et nièces ainsi qu'un sachet enrubanné par enfant. Les grande personnes les auraient à table à côté de leur assiette.

Mais voilà, quand les familles sont arrivées, plus la moindre trace des friandises sous l'arbre enguirlandé. Plus rien.

Vous imaginez le dépit des petits ! A cet âge, les enfants ont une mémoire infaillible ! Mais non, rien, il n'y avait pas trace de chocolats !

Le lendemain, le manque d'appétit et l'apathie inhabituelle de son exubérant compagnon à quatre pattes inquiéta bien un peu la petite fille.

Mais ce n'est qu'à partir du surlendemain que l'on découvrit, aux ficelles dorées et aux emballages, digérés et restitués par les voies naturelles, qui était l'auteur du forfait et le reponsable involontaire de ces chagrins d'enfants.

 

cheminee-et-sapin-de-noel.jpg

ce n'est pas la cheminée de mon souvenir, mais dans ma tête au moins, elle lui ressemble

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans défiscroqsmots
commenter cet article

commentaires

mansfield 18/12/2014 21:32

Oh oh, il ne faut jamais faire confiance aux compagnons inoffensifs!

Jeanne Fadosi 23/12/2014 11:47



il faut croire que celui-ci était habituellement plus sage ...



durgalola 17/12/2014 20:53

histoire amusante - je te souhaite une bonne fin de semaine et surtout pourla semaine prochaine, de jolies visites.
Pour moi, avec une bonne crève et d'autres temps pas libre, je n'ai pas participé. Pourtant, il y avait des idées. Ce sera pour une autre fois. Bises

Jeanne Fadosi 18/12/2014 11:42



même sur la Toile (blogs et de plus en plus souvent je pense autres ...) on ne peut pas se disperser à l'infini. soigne bien ton rhume bises



dimdamdom59 16/12/2014 19:38

Oh je vois que je suis complètement à côté de la plaque dans mon commentaire précédent !!! La preuve qu'il est grand temps que je prenne du repos ;)
Au sujet de ce gourmand à quatre pattes cela me rappelle une anecdote qui sort du contexte de Noël.
Un jour, je travaillais encore, un de mes fils m'appelle au bureau. Quand mes collègues ont vu ma tête lorsque le gamin m'annonça la nouvelle, elles ont cru à un décès dans la famille lol!!! En
fait mon chien venait d'engloutir un litre et demi d'huile figée dans la friteuse. Il était 14 heures et je ne rentrais qu'à 19 heures et mes enfants devaient s'absenter de la maison.
J'ai toutefois téléphoné au vétérinaire craignant qu'il ne fasse une crise de foie fatale. Il m'a répondu que les chiens sont des charognes et qu'il aurait tout au plus une énorme diarrhée. En
rentrant le soir je craignais le pire ... et ... rien lol!!! Ma friteuse n'avait jamais été aussi propre. Je l'ai tout de même sorti et là c'est sorti comme le bouchon muqueux lors d'un
accouchement mdr!!! Puis la soirée plus rien mais il faisait chaque fois des renvois accompagnés d'une tâche d'huile, jusque dans le boitier de la lampe halogène mdr!!! Voilà qu'il a presque 12 ans
et tient toujours la forme!!!
Bisous Jeanne et bonne soirée.
Domi.

Jeanne Fadosi 17/12/2014 17:39



ma foi, l'huile surtout sous forme solide, est moins indigeste que les chocolats ... Cela lui a fait une bonne purge (rires !!! ) mais j'imagine les dégâts des renvois ...


bises



dimdamdom59 16/12/2014 19:25

Personnellement j'ai toujours connu les cadeaux à Noël, par contre lorsque je suis arrivée en Belgique en 70, j'avais 11 ans et j'étais très surprise de constater qu'on fêtait la Saint-Nicolas et
pas Noël!!! Donc les enfants sages recevaient des jouets et des biscuits, pains d'épice, massepain et autre friandises le 6 décembre. Noël c'était un bon repas en famille et une bricole question
d'ouvrir un paquet, puis pour Nouvel An c'était les étrennes. Depuis , on se demande parfois si la crise existe car les enfants sont gâtés outrageusement aux trois fêtes et je trouve ça
malheureux.
Merci pour ce petit rappel.
Bisous.
Domi.

Jeanne Fadosi 17/12/2014 17:37



oups ... trois fêtes  éventuellement x par x familles recomposées ... en Normandie c'était noël mais mon père, qui était libre-penseur, aurait préféré marquer les étrennes au 1er janvier.
Mais bon, il se rangeait à la majorité ... bises



Lenaïg 16/12/2014 09:34

Bonjour Jeanne. Coquin de chien, qui, j'imagine, n'a plus refait un tel forfait, et pour cause ... Beaucoup aimé te lire, superposant mes souvenirs d'enfance aux tiens. Et je suis bien d'accord sur
les souvenirs à ne pas exhumer. Merci beaucoup, gros bisous.

Jeanne Fadosi 17/12/2014 17:31



merci lénaïg. C'est bon de se sentir compris. Oui les chocolats on y a fait attention ensuite (pardon le père noël et les cloches de pâques ont fait attention a tenir le chien hors des lieux de
distribution ...


bises 



Aimela 15/12/2014 22:32

Si les chiens aiment autant les chocolats que les humains, il ne faut pas leur en donner , c'est poison pour eux quoique là, c'est le chien qui s'est servi tout seul ( rires)

Jeanne Fadosi 16/12/2014 17:50



Oui il s'est servi tout seul et c'est vrai qu'à l'époque un petit bout de sucre ou de chocolat c'était sa friandise. il n'en avait pas beaucoup et l'on ne savait pas que cela était nocif pour eux
du moins en toute petite quantité. Là, le chapardage a été plus important et il en a été indisposé en effet.



ABC 15/12/2014 22:09

Le chat a évité la crise de foi aux enfants mais quelle déception, j'imagine !!!

Jeanne Fadosi 16/12/2014 17:48



Ce n'est pas quatre ou cinq croquettes par enfant qui les auraient barbouillé d'autant qu'à cette époque, ils ne devaient pas tout mangé d'un seul coup ... Le chien, par contre a dû avoir une
belle crise de foie.



fanfan 15/12/2014 21:20

Oh! Le coquin! Il a eu son Noël lui aussi !hi!hi!
Bises

Jeanne Fadosi 16/12/2014 09:12



oui en effet mais ensuite une redoutable indigestion !


bises



Marie de Cabardouche 15/12/2014 18:47

Il ne fait pas dans le détail le chien-chien, il avale tout rond, sans prendre le temps de dénouer les rubans ! Il a dû passer des moments euphoriques au détriment des petites têtes blondes,
espérons qu'il n'a pas été trop "barbouillé" !
Merci Jeanne pour ce joli texte venu de l'enfance. Planquez bien vos chocolats pour ce prochain Noël !

Jeanne Fadosi 16/12/2014 17:47



Il lui fallait se dépêcher entre deux allées et venues. Tu penses bien que le père noël a mis les chocolats en hauteur les années suivantes ...



Quichottine 15/12/2014 10:25

Un sourire pour toi... au moins a-t-elle été rassurée quand à la disparition inexpliquée.

Merci pour ce souvenir partagé.

Passe une douce journée. Bisous.

Jeanne Fadosi 16/12/2014 17:46



on a bien ri quand on a vu les rubans dorés surtout ... Je ne me souviens pas qu'il ait été très malade sur le moment, barbouillé sans doute on a juste cru qu'il était repu (et pour cause)


bises et belle soirée



jill bill 15/12/2014 09:14

Eh non pas ô voleur, juste le quatre pattes de la maison qui lui ne sait pas déballer avant de déguster !! Les chocolats, je prends en mélange trois couleurs quande je ne connais pas les goûts de
la personne ! Merci Jeanne, bises

Jeanne Fadosi 16/12/2014 17:44



Je suppose en plus qu'il s'était dépêché pour ne pas être pris sur le fait ...


bises



Monelle 15/12/2014 09:07

Il n'avait pas de cadeaux personnels alors il s'est vengé !!!
Bon début de semaine
Monelle

Jeanne Fadosi 16/12/2014 17:44



Il était juste un grand gourmand dont l'odorat était bien aiguisé



eMmA MessanA 15/12/2014 07:36

Ah j'adore ton histoire, Jeanne ! Merci de l'avoir partagée car elle met un sourire sur la journée.
C'est très amusant, car tout juste une minute avant de la lire, je réajustais un ancien article de mon blog qui porte sur... le chocolat :
http://www.emmacollages.com/article-quand-le-chocolat-tient-salon-60057426.html
J'aime les jolies (et savoureuses) coïncidences.
Passe une belle semaine,
eMmA

Jeanne Fadosi 16/12/2014 17:43



ah ces coïncidences savoureuses.


Je tolère moins bien les chocolats maintenant alors je déguste précieusement de petites quantités ...


belle fin de soirée



Lilousoleil 15/12/2014 07:29

Très très bien ton défi ! Cela m'est arrivé aussi mais il y a quelques mois Neige s'est régalée des chocolats rapportés de Cuba alors que d'habitude elle ne vole pas...
En tous cas bien narré...
avec le sourire

Jeanne Fadosi 16/12/2014 17:39



j'espère qu'elle n'en a pas trop mangé car en principe ce n'est pas bon du tout pour les chiens et les chats (mais ceux-ci ne sont pas attirés par les sucreries en général)


belle soirée



Martine 85 15/12/2014 07:10

Pauvre chien ou chat, il a dû être bien malade.
Les chocolats c'est un cadeau qui plait en général à tout le monde mais il faut néanmoins faire attention certains n'aiment que les laits, d'autres les noirs, d'autres les blancs. Pas facile de
faire des cadeaux.
Douloureux parfois les souvenirs d'enfance car ils nous font penser à ceux qui ne sont plus.
Nous nous en allons une semaine en Sologne puis ensuite nous recevons notre famille jusqu'au début janvier pour les fêtes de fin d'année, je lirai tes billets sur mon téléphone portable mais ne
pourrai les commenter. Des articles sont programmés sur mes blogs. Bonnes fêtes de fin d'année et à l'année prochaine.

Jeanne Fadosi 16/12/2014 17:38



j'étais trop petite sans doute (oui la petite fille c'était moi) et je ne m'en souviens pas trop. Les sachets n'étaient pas encore nombreux, deux ou trois ou quatre et ne contenaient chacun que 4
ou 5 chocolats. Mais je me souviens que plus tard alors qu'il n'était pas encore très vieux, il a développé un exéma résistant à tous les traitements. 


Profitez bien de vos enfants et petits enfants


bises et à bientôt



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères