Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 06:00

 

Dire ou se taire ? ... (2) ; Dire ou se taire ? ... (3)

 

archivé en brouillon le 28/11/2011 09:48

 

Ce matin-là j'ouvrais les articles du journal électronique que le Parisien déposait dans ma BALE chaque matin.

Un titre d'une rare ... le mot juste ne me vient pas tant c'est inconcevable !!! 

 

Car dans ce dénouement tragique, comment ne pas se révolter non seulement contre celui qui a commis jour après jour des actes monstrueux, mais contre ceux qui n'ont rien dit et ceux qui, informés, n'ont rien fait !

 

Aujourd'hui c'est l'enfant qui n'est plus et la mère, brisée, battue, meurtrie, qui va se retrouver complice, malgré elle ...

 

Malgré ?

 

Faut-il avoir le cerveau suffisamment anesthésié sous la douleur et la violence de cette douleur, pour ne pas comprendre que ça ne pouvait finir que par une tragédie, celle-ci ou un autre scénario cruel.

 

Enfant, je m'étais scandalisée que d'autres enfants n'aient pas pensé qu'en mettant leur chat dans la machine à laver, ils le retrouveraient mort.

Ce n'était que des enfants. Ce n'était qu'un petit animal qu'ils aimaient et qu'ils voulaient laver.

Ce me semblait déjà inacceptable.

 

Mais ce 28 novembre 2011 ! comment qualifier ce fait divers ?

 

Texte complété le samedi 28 juin 2014 (la date n'est pas anodine)

j'ai mis un certain temps à retrouver de quel fait divers il s'agissait. Heureusement (si je puis dire car cet adverbe en la circonstance est bien malheureux) par chance donc j'ai évoqué cette histoire entendue enfant concernant un pauvre chat victime de la bêtise innocente d'autres enfants.

Mais cela n'aurait pas forcément activé ma mémoire car j'avais tout oublié de ce tragique événement qui ne me concernait qu'en tant que auditeur ou spectateur ou lecteur des informations. Et à ce titre, cela me renvoie à ma posture, à notre posture commune de voyeurs plus que de témoins utiles.

Il se trouve que c'est tout récemment que cet homicide a été jugé, ou jugé en appel je ne sais pas. Effleuré du bout des mots par les médias qui se soucient souvent bien peu de suivre les événements dans le temps, sauf quand cela peut faire de l'audience. Autrement dit faire vendre.  ...

... Du papier ou des pages de publicité.

C'est du pareil au même.

J'en connais qui n'ont que mépris pour ceux qui s'intéressent aux faits divers des journaux. Qui même, à juste titre j'en conviens, condamnent ce voyeurisme qu'ils jugent malsain. Comme ils raillent le feuilleton "Plus belle la vie" ou les séries françaises.

Tout en se délectant sans complexe des séries américaines.

 

Nul n'est à l'abri des contradictions.

 

If-essore-par-une-bourrasque---reduc1.JPG

If essoré par une bourrasque de vent (cliché sans retouche)

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 18/08/2014 03:00

Je ne sais que dire... nos contradictions me laissent souvent pantoise...

Inconscience ou simplement barbarie ?

Jeanne Fadosi 20/08/2014 09:55



le plus souvent inconscience mais dans ce sinistre fait divers, il y avait aussi du sadisme et la volonté de faire mal, très mal sinon tuer ... encore que



Henri de Margax 15/08/2014 17:44

Bonjour Jeanne,

Dire ou se taire ? Je crois qu'il ne faut surtout pas se taire le silence trop souvent ressemble à de la lâcheté et même de la complicité. On ne doit pas rester silencieux.
Bises bien amicales.

Henri.

Jeanne Fadosi 16/08/2014 11:58



Je suis d'accord avec toi. p

mamazerty 15/08/2014 15:41

tu parles de notre voyeurisme, je dirais que çà donne peut être bonne conscience et rassure de se dire "moi, jamais!" tant nous sentons que le seuil parfois est bien proche entre le normal ras le
bol et l'intolérable....attention je ne dis évidemment pas que l'on peut COMPRENDRE et donc ACCEPTER l'inacceptable, je dis que le genre humain n'est jamais loin du gouffre....je me suis toujours
demandé par exemple ce qui pousse certains à la folie,ou jusqu'où on peut supporter d e contraintes avant d e craquer, j'ai toujours senti que nous sommes des funambules sur la corde raide,
certains ont un balancier qui les équilibre, d'autres le perdent en route....
je dis çà entendons nous bien, c en'est pas un plaidoyer pour excuser mais c'est juste que si tout était tout noir ou tout blanc, çà serait si simple!!!!c'est pourquoi se dire le temps d'une
lecture de faits divers" pas moi!", c'est assez terrible mais aussi assez rassurant!
bon ceci dit perso je ne lis pas les journaux mais mais mais....j'aime bien les racontars des pipelettes du coin , tant que c e n'est pas méchant mais juste "instructif", donc, au final, oui dans
mon genre j'aime les petits faits qui font que nous sommes des humains coincés dans les limites de la société et que nous nous y débattons, et j'aime plus belle la vie, entre autres....
suis je dans l'idée d e ton texte, après relecture pas sûre, mais c'est c e qu'il m'insprait il y a deux minutes, le voyeurisme permet de se sentir MIEUX

Jeanne Fadosi 16/08/2014 11:56



mais je ne crois pas avoir donner une direction particulière à la réflexion. C'est tout l'intérêt des échanges sur Internet quand ils donnent lieu à autre chose qu'un déballage de lieux communs
et c'est ce que j'apprécie ici. 


Merci mamazerty. tu donnes à nourri la réflexion



Martine 15/08/2014 09:40

On a peine à croire que cela puisse être vrai.... mais si. Les journalistes font leur travail d'informer certains bien, d'autres moins bien. C'est vrai que nous sommes tous habités par nos
contradictions. Bon week-end du 15 août.

Jeanne Fadosi 16/08/2014 11:53



oui c'est effroyable en effet comment peut-on ?


Mais il serait illusoire de nier l'exaspération légitime (et ponctuelle) de parents quand les enfants dérapent. Ce mythe de l'enfant toujours sage et supportable est aussi un mythe dangereux



jill bill 15/08/2014 08:08

Je lis aussi les faits divers, le nécrologie et la p'tit BD s'il y en a... Là c'est une punition, comment qualifier, d'inconsciente, chez nous c'était le coin ou une privation... de nos jours
combien de drame, jeunes parents, qui excédé par leur rejeton.... on connait la suite hélas... merci Jeanne !

Jeanne Fadosi 15/08/2014 10:10



De nos jours Jill, pas plus qu'antan, et heureusement ! mais c'est encore bien trop. C'est notre seuil de tolérance qui, sans doute s'est abaissé. Alors il faut continuer à dire ... mais aussi à
pousser ceux qui en ont le pouvoir à faire de la prévention pour que ces drames de la colère ou de la méchanceté et de la bêtise se produisent de moins en moins sinon plus du tout.



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères