Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 05:00

 

Le poème dont j'ai mis en ligne un extrait un jeudi récent dernier pour les jeudis en poésie de Croqueurs de mots (La nuit d'octobre) est centré sur les états d'âme d'Alfred de Musset pour surmonter son chagrin et surtout son dépit. Si les réflexions sur les sentiments peuvent être extrapolées de son histoire personnelle, et plus encore, de son point de vue très subjectif, je voulais ici rétablir l'équilibre.

 

Il n'affleure pas le moins du monde au poète qu'il puisse avoir des torts ; or, s'il est devenu l'amant d'une femme publiquement scandaleuse, et qui assumait cette réputation, du moins qui y faisait front la tête haute avec cran, la vérité historique impose de rappeler que c'est lui qui l'a trompée le premier, alors qu'elle était affaiblie par une maladie.
Et rien n'est dit des divergences qui n'ont pas manqué d'apparaître assez vite entre des idées d'enfant gâté et des idéaux sociaux et politiques bien en avance sur la future maturité du poète.

 

Tant mieux s'il a pu cheminer et faire évoluer sa réflexion, notamment dans Lorenzaccio. il reste cependant très en retrait des audaces de George Sand, qui rêvait au milieu de XIXe siècle d'une société sans classe et sans conflit.

 

archivé en brouillon le 20/01/2011 pour 08:00 pour compléter une mise en ligne de Musset que je n'avais jamais faite  et que j'ai réparé jeudi 3 juillet 2014 avec La nuit d'octobre, de Musset, en l'assortissant même d'un tanka à Musset de mon cru.       

 

Pour aller plus loin : l'appréciation du blog des livres qui rêvent sur Elle et lui, de George Sand

 

Bon d'accord, du bavardage de Jeanne ici et George Sand était romancière, n'est-ce-pas ?

A l'occasion, elle savait aussi manier le vers et la rime ... clic ICI

 

George_Sand_by_De_Musset.jpg

George Sand par Alfred de Musset

.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

eMmA 21/08/2014 08:51

George Sand est mon héroïne, à mon sens pas du tout scandaleuse. Juste éprise de liberté. C'est pour moi un modèle. L'une des toutes premières femmes à vivre de sa plume, sachant côtoyer les plus
grands comme les plus humbles.
Tiens, il faudrait que je retourne à Nohant me recueillir dans sa maison...
Merci Jeanne de la mettre en avant.
Bonne journée.
Bises d'eMmA

Jeanne Fadosi 22/08/2014 10:06



Elle l'était pour son temps dans ce XIXe siècle très bien pensant. et elle l'a été longtemps au XXe pour toute une partie de la population. 


Mais c'est au collège que j'ai découvert La petite Fadette et La mare au diable


bises et belle journée



jill bill 21/08/2014 07:43

Merci pour les liens Jeanne... le nuit d'octobre j'avais lu, pas Sand.... ;-) bon jeudi, bises

Jeanne Fadosi 22/08/2014 10:01



un poème certes mais aussi un pamphlet contre les critiques littéraires de son temps.


belle fin de semaine Jill avec bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères