Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 11:30

 

Une vedette de cinéma et de théâtre de grand, très grand talent.

Une femme d'une beauté douce et généreuse. De celles dont on se dit c'est possible. l'anti-beauté pin-up. De celles qui irradient non seulement la grâce mais la douceur et la bonté, sans la mièvrerie qui en accompagnait souvent (et même encore maintenant) l'image.

 

Je l'avais déjà vue dans des comédies légères. J'en ai découvert la densité et la profondeur dans Les grandes gueules, avec Lino Ventura qui découvrait aussi une nouvelle facette de son talent et Bourvil, qui n'avait plus à démontrer ses multiples capacités et leur grand coeur engagé.

 

Je l'ai vue de film en film, toujours avec le même bonheur et bien sûr le regret de ne pas la voir plus souvent jouer.

 

Dans La grande vadrouille par exemple ou Ce sacré-grand père ou encore dans le serpent.

Je l'ai vu encore dans Mon oncle d'Amérique, entrevu une dernière fois dans Les caprices d'un fleuve.

 

Elle a longtemps tu sa maladie et mené de front son combat contre la sclérose en plaques et sa carrière jusqu'au moment où la maladie ne lui a plus permis d'apparaître sur les écrans pour des rôles importants. Elle s'est alors engagée en 2001 pour la lutte contre la sclérose en plaques. Est-ce à ce moment-là qu'elle a aussi rendu public cette maladie qui la minait depuis environ ses 25 ans ?

 

j'ai appris sa mort jeudi matin 16 octobre 2014, survenue la veille au soir dans la maison de retraite qui l'accueillait.

 

tele-7-jours_0996.jpeg

 

Une belle personne, vraiment.

.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans hommages
commenter cet article

commentaires

Epamine 21/10/2014 19:17

Comme toi, j'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour cette femme discrète et talentueuse et j'apprends avec tristesse son décès par ton billet.
Merci pour ce bel hommage que tu lui rends et qu'elle méritait.
Sourire ému d'Ep'

Jeanne Fadosi 26/10/2014 17:55



et pourtant quand on voit les premiers films qu'elle a tourné, elle aurait pu être transformée en l'une de ces stars. Elle en avait les qualités physiques. Un bonheur qu'elle ait incarné d'autres
images de femmes



eMmA MessanA 20/10/2014 14:33

La sclérose en plaques revêt de nombreuses formes et par conséquent elle évolue plus ou moins rapidement en devenant fort invalidante de façon différente suivant les cas.
Le cas qui m'est proche a été diagnostiqué à 35 ans et a tué en moins de 15 ans, laissant un entourage, pourtant très impliqué et merveilleusement aidant, dans une situation bien difficile.
Aujourd'hui il est assez scandaleux de constater que peu de choses existent pour soulager et épauler les familles en butte avec la maladie. Je ne me rendais pas compte que c'était à ce point...

Jeanne Fadosi 26/10/2014 18:09



douloureux souvenir en effet et je suis d'accord avec toi, les familles de malades (pas seulement de cette maladie) sont bien souvent bien peu ou mal aidés



Quichottine 19/10/2014 20:49

C'est un très bel hommage, Jeanne.
Merci pour cette page qui me remet cette actrice en mémoire.

Je suis navrée, j'ai un peu de mal avec les noms... mais je connaissais bien son visage.

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:36



Je ne sais pas pourquoi son nom je ne l'ai jamais oublié. Peut-être justement pour sa simplicité. 



mansfield 19/10/2014 19:40

Je l'aimais beaucoup aussi, elle avait cette beauté intelligente et envoûtante des artistes qui hantent longtemps notre mémoire!

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:35



tout à fait d'accord avec toi.



jill bill 18/10/2014 16:14

Oui Jeanne, entendu à la télé, même si oubliée, elle mérite qu'on se souvienne d'elle, j'ai aime l'âge ingrat, entre autres.... merci, bises

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:23



ah oui, l'âge ingrat, je ne l'ai pas cité bises



jamadrou 18/10/2014 15:12

Merci pour ce bel hommage à cette artiste disparue si discrètement

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:23



comme elle a vécu. 



eMmA MessanA 18/10/2014 14:01

Une sale maladie si invalidante, irrémédiable aujourd'hui, qui brise des familles.
Merci pour l'hommage que tu rends à cette grande dame.

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:23



irrémédiable, tout dépend de quel point de vue l'on se place. J'ai eu à cotoyer plusieurs personnes atteintes de cette maladie, certaines très jeunes. C'est une maladie que l'on ne sait pas
guérir, mais qui peut être plus ou moins contrôlée et qui est plus ou moins invalidante. Le moral compte beaucoup pour faire face à elle. L'entourage, comme dans beaucoup d'autres maladies
chroniques, se révèle à la hauteur avec beaucoup de courage et de fatigue ou s'effondre. Pas facile d'être le conjoint mais il peut aussi donner le courage de continuer à vivre.


Marie Dubois a eu ce courage-là



Lilousoleil 18/10/2014 13:43

bel hommage que tu lui rends ici...Femme courageuse, elle apparaissait parfois dans des téléfilms, Maigret notamment avec Bruno Cremer. Je suis très sensibilisée à cet maladie, une de mes filles en
est malheureusement atteinte et c'est un combat de tous les jours aussi bien pour elle mais pour son mari et ses deux enfants...Les traitements ont fait des progrès certes mais toujours pas de
guérison.
avec le sourire.

Jeanne Fadosi 20/10/2014 11:17



une drôle de maladie qui soulève bien des questions. C'est vrai que les traitements ont évolué. Il est vrai aussi que tous les malades ne sont pas atteints de la même manière car les
manifestations sont multiples et par crises et palliers. tous ne l'affrontent pas non plus avec le même état d'esprit et le cran et la présence de l'entourage est aussi extrêmement important.


Sans compter le regard des tiers qui n'est pas toujours ... digne


Je me souviendrai toujours de ces parents d'élèves qui ne voulaient pas d'une institutrice atteinte de sclérose en plaques sous le prétexte qu'elle boitait et qu'elle pouvait tomber ...


Belle journée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères