Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 06:00

 

19 décembre 1964 : transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon

 

vingt et un ans après sa mort lors de son transfert en Allemagne des suites des tortures endurées, un cénotaphe est dédié à Jean Moulin au Panthéon des grands Hommes de la République française, avec ses cendres présumées mais non attestées.

Plus jeune sous-préfet de France en 1925, à , plus jeune préfet de France en en 1937 il est surtout le grand résistant chargé d'unifier les mouvements de résistance, chargé de créer le Conseil National de la Résistance (CNR), tâche ô combien délicate, il en fut le premier dirigeant.

 

Chartres-Jean-Moulins---reduc1.JPG

Monument Jean Moulin à Chartres où il fut préfet d'Eure-et-Loir de janvier 1939 à début novembre 1940 (le gouvernement de Vichy l'a révoqué de son poste et mis en disponibilité en raison des ses idées républicaines marquées à gauche)

 

S'il ne fallait retenir que deux phrases du discours prononcé par André Malraux ce jour-là, ce serait, avec emma, celle-ci :

 

« Entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège. Avec ceux qui sont morts dans les caves sans avoir parlé, comme toi ; et même, ce qui est peut-être plus atroce, en ayant parlé... »

André Malraux, discours de réception des cendres de Jean Moulin au Panthéon, 19 décembre 1964    

.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mansfield 20/12/2014 19:30

Un homme, une date, un exemple, la mémoire d'un pays!

Jeanne Fadosi 23/12/2014 11:37



absolument. Bizarrement, si c'est cette cérémonie qui l'a fait revenir sur le devant de nos mémoires, d'autres grands résistants en ont été éclipsés et c'est tout à fait regrettable. Nous
devrions, 70 ans après, être capables de dépasser les rivalités d'alors, sans en minimiser les conséquences tragiques quelquefois



emma 19/12/2014 22:24

entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège. Avec ceux qui sont morts dans les caves sans avoir parlé, comme toi ; et même, ce qui est peut-être plus atroce, en ayant parlé...

Jeanne Fadosi 23/12/2014 11:42



une phrase tellement emblématique; merci emma de la mettre en exergue



Niunia18 19/12/2014 19:07

Hommage pour un GRAND Homme.

Jeanne Fadosi 23/12/2014 11:43



oui. Ne pas oublier les autres, tous les autres, les hommes (et les femmes) de l'omre



Quichottine 19/12/2014 09:28

Une personnalité qui a compté.
Le monument est très beau.

Passe une douce journée Jeanne. Bises.

Jeanne Fadosi 23/12/2014 11:59



il a été un des rouages importants pour une action plus efficace de la résistance. Ne pas oublier pour autant les autres résistants bises



Monelle 19/12/2014 08:12

Un homme plein de courage et patriote jusqu'à la mort !
Bonne journée
Monelle

Jeanne Fadosi 23/12/2014 11:55



Une attitude courageuse oui comme d'autres l'ont eu aussi et sont trop oubliés



jill bill 19/12/2014 08:03

Ah Jean Moulin... merci Jeanne, bises de jill

Jeanne Fadosi 23/12/2014 11:49



Son arrestation, sinon sa mort, restera en partie inexpliquée. 



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères