Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 05:00

 

Je l'avais mis en ligne le 30 janvier 2014. Il me semble aussi bien convenir pour le défi n°131 de Martine pour les CROQUEURS DE MOTS, car ici le mot chance, en anglais, est utilisé dans son sens premier de sort ou destin ou hasard et que la volonté inflexible de l'âme de Mandela s'est aidé de ce poème.

Under the bludgeonings of chance

Sous les coups de matraque du sort

(il est difficile de traduire par chance au XXIe siècle)

 

Bien sûr, les thèmes sont libres pour les jeudis en poésie des CROQUEURS DE MOTS. Avec pour le défi n°115 le mot guide destin, en tapant juste Poésies + destin, le moteur de recherches m'avait conduit au poème Invictus.

 

Comment passer son chemin quand on apprend l'importance de ce poème qui a inspiré et soutenu Nelson Mandela pendant ses 27 années de captivité.

 

Invictus  

 

(Texte original de 1931)

Out of the night that covers me,

Black as the pit from pole to pole,

I thank whatever gods may be

For my unconquerable soul.

 

In the fell clutch of circumstance

I have not winced nor cried aloud.

Under the bludgeonings of chance

My head is bloody, but unbowed.

 

Beyond this place of wrath and tears

Looms but the Horror of the shade,

And yet the menace of the years

Finds and shall find me unafraid.

 

It matters not how strait the gate,

How charged with punishments the scroll,

I am the master of my fate :

I am the captain of my soul.

William Ernest Henley 

 

Traductions en français voir mon billet suivant et comme le poème en Français a pris de grandes libertés avec l'original, j'ai essayé dans faire une traduction plus fidèle ICI. Evidemment moins poétique.

 

William Ernest Henley, poète britannique 1848 - 1909

Invictus, article de wikipedia

Invictus, film de 2008 par Clint Eastwood

 

cellule-de-nelson-mandela.jpg

porte de la cellule de Nelson Mandela

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

eMmA 30/01/2014 09:15

Superbe poème.
J'aime surtout la troisième strophe.
Merci Jeanne.

Jeanne Fadosi 30/01/2014 12:03



j'aime tout dans ce poème et je ne suis pas grande spécialiste de la langue anglais mais il me semble que les traductions ont su allier exactitude et poétique



Martine. 30/01/2014 07:42

Le lien ne fonctionne pas pour la traduction en français. J'ai répondu aussi au défi sur le destin sur quai des rimes.

Jeanne Fadosi 30/01/2014 09:49



désolée ! j'ai mis en ligne la traduction après ce billet et j'ai oublié de mettre à jour celui-ci. Merci de m'avoir prévenu. J'ai rectifié



Martine. 30/01/2014 07:40

Bel hommage à Nelson Mendela. Je découvre ce poème en anglais. Je vais aller voir la traduction. Bises

Jeanne Fadosi 30/01/2014 12:28



je connaissais le film de Clint Eastwood. J'avais lu le texte en français en sous-titre mais je dois dire que j'ai beaucoup aimé découvrir le texte original de ce poème, même avec mes
défaillances en anglais


Bises 



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères