Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 03:00

ABC, à la barre du défi n°99 des CROQUEURS DE MOTS, a mis le défi sous le symbole de la cravate et tutti quanti ...

Jeudi en poésie libre, comme convenu par le réglement allégé proclamé sur le ponton de La Coquille des Croqueurs de mots, par notre amirale Tricôtine, à l'issue d'une concertation et d'un crépitage de lumières de néon...

Jeudis poésie libres,

 Mais,

Si le cœur vous en dit:

Le 28 mars : Nœud papillon

(les pressés peuvent aller directement au poème en faisant défiler cette page vers le bas. Vous manquerez la présentation de ma démarche, et je vous rassure, votre vie n'en sera pas affectée)

 

J'ai eu la tentation de chercher si des surréalistes, ... ou des pataphysiciens auraient évoqué un noeud papillon.

Je suis convaincue que Boris Vian ou Francis Blanche ... J'ai trouvé Dandisme, de Poésie101 (Maxime) sur un site de poèmes canadien (Les poètes.net), que j'aurais bien vu mis en musique par Brigitte Fontaine, quand elle choisit la sobriété dans l'évocation.

J'ai aussi trouvé des petits bijoux pour donner envie aux écoliers ... tels Le zèbre, de Pierre Lebigre, extrait de Crocodile et cornichons, 1993, trouvé sur le site clicksouris.com

 

Mais évidemment, revenant à mon livre de chevet qu'est "Le livre d'or de la poésie française des origines à 1940" de Pierre Seghers, j'ai sans conviction parcouru l'index des auteurs à la recherche d'une intuition. ...

Hasard ou nécessité ? à la lettre P, j'y ai découvert (redécouvert) l'existence d'un poète du nom de ...

... Papillon de Lasphrise

A la fin du premier quatrain, dépassant le mot noeud, la tentation était grande ...

Un détour par sa biographie m'a fait relire deux ou trois fois le poème.

 

Un sujet tout juste évoqué à table hier midi sur la liberté et la décence. Un sujet qui peut remplir les rayonnages des jurys de thèses de philosophie comme échauffer les alentours des zincs de comptoirs ou gâcher un repas de famille. Le temps qui nous manquait nous a fait éluder une discussion qui aurait pu être intéressante, mais chacun devait repartir vers ses obligations ...

 

Avec ce poète d'une grande audace, même en un siècle beaucoup plus ouvert que nos mentalités revisitées par les historiens du XIXe et du XXe siècle nous le font représenter, j'ai hésité. Et j'ai choisi de le mettre en ligne.

 

Je voudrais bien, pour m'ôter de misère

 

Je voudrais bien, pour m'ôter de misère,

Baiser ton oeil - bel Astre flamboyant. 

Je voudrais bien de ton poil ondoyant 

Nouer un noeud qui ne se pût défaire,

 

Je voudrais bien ta bonne grâce attraire, 

Pour me jouer un jour à bon esciant, 

Je voudrais bien manier ce friant : 

Aux appétits de mon désir contraire.

 

Je voudrais bien faire encore bien plus, 

Défendre nu le beau flux et reflux 

De ta mer douce où l'Amour est Pilote.

 

Je voudrais bien y être bien ancré,

Et puis après ayant le vent à gré, 

Je voudrais bien périr en cette flotte.

Marc de PAPILLON DE LASPHRISE, recueil Les amours de Théophile 

 

retrouvez le poème dans "son jus et sa langue d'origine" grâce à Gallica, de la BnF

 

Marc de Papillon, Seigneur de Lasphrise, ~1555 - ~1599, poète français

dandy, dandisme, mouvement de mode, snob et affecté

dada, dadaïsme, mouvement intellectuel de remise en cause de toutes les conventions

zazous, courant de mode non conformiste né pendant les années 1940, une mamière décalée de marquer leur opposition aux lois anti-juives et anti "art-dégénéré" par l'apparence vestimentaire et le comportement social.

Mot réactualisé par Brigitte Fontaine, Je suis zazou, avec Matthieu Chedid, (2001 ?)

 

vanesses-couple---reduc.JPG vanesse-du-chardon--reduc.JPG

ci-dessus, deux vanesses du chardon dans la lavande

de son petit nom Cynthia cardui ou vanessa cardui (La belle dame)

 

ci-contre, l'un (l'une ?) des deux vanesses (Belle-Dame) de la photo ci-dessus, quelques clics en rafale plus tard.

clichés pris en juillet 2009. Ces papillons migrateurs n'arriveront pas avant mai ou juin ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

Cochonfucius 27/04/2014 15:08

Amour est tantôt misère
Et tantôt jeu flamboyant ;
Soit ferme, ou soit ondoyant,
Toujours à faire et défaire.

Sa démarche est arbitraire,
Son regard est chatoyant ;
Il progresse en louvoyant
D’une chose à son contraire.

Il aime que je sois nu ;
Il me préfère vêtu
Et même, accoutré de bottes.

Il goûte le bleu du ciel,
Mais il fait bien mieux son miel
Des jours où tombe la flotte.

Jeanne Fadosi 28/04/2014 10:33



merci JBB de cette nouvelle visite avec ce poème raccord avec celui de ce Marc de Papillon



Mansfield 28/03/2013 21:50

un poème décidément très coquin, des papillons aux belles nuances ocres et Boris Vian et Francis Blanche ne seraient pas tout à fait eux-mêmes sans leur noeud papillon!

Jeanne Fadosi 29/03/2013 10:40



Ah tu crois, je n'ai pas fait attention à cela je cherchais plutôt des écrits de leur part (chansons peut-être). Le roi du noeud pap, c'est Raymond Devos 



Claude-Alice 28/03/2013 18:41

Cela nous permet de lire un poète audacieux dans son époque lointaine, le document de Gallica, j'aime beaucoup cette prise en directe, merci pour les photos, pas facile à prendre certainement.
Amitiés
Alice

Jeanne Fadosi 29/03/2013 10:25



Oui audacieux mais l'époque était audacieuse ... bien plus que la nôtre


Pour les photos, plus facile que les oiseaux autour de la mangeoire de ma soeur


Avec les apn modernes, il suffit de mettre en rafale et de faire le tri. 


Amicalement



flipperine 28/03/2013 17:24

de beaux papillons

Jeanne Fadosi 29/03/2013 10:21







ABC 28/03/2013 10:03

Dis donc, bravo ! Quel beau travail, j'ai l'impression que je t'ai mis, sans le vouloir, beaucoup de pain sur la table. Tu n'as pas travaillé pour rien, ta page m'a appris beaucoup de choses et je
t'en remercie.
je ne connaissais pas ce Papillon là et ces vers méritent largement le détour...
bonne journée et encore merci !

Jeanne Fadosi 29/03/2013 10:16



du pain déjà tout bien grillé prêt à être dégusté rassures-toi ! j'ai beaucoup apprécié de fouiller un peu ma (re)découverte.


belle journée



leblogdhenri.over-blog.com 28/03/2013 09:59

Bonjour Jeanne,

Je ne connaissais pas du tout "Marc de Papillon" mais la lecture de ce poème me donne envie de le connaitre. Bravo pour tes recherches pour ce défi. Bises bien amicales.

Henri.

Jeanne Fadosi 29/03/2013 10:15



Sa poésie vaut le détour


bises amicales



Quichottine 28/03/2013 09:38

Tu es terrible, toi.

J'ai cette anthologie, mais curieusement, je ne me souviens pas avoir lu ce poème...

Merci pour la (re ?) découverte.

Passe une douce journée.

Jeanne Fadosi 29/03/2013 10:14



C'est le seul poème qui y figure dans cette anthologie. Moi non plus , je ne m'en souvenais pas. Peut-être même l'avais-je survolé sans y être plus attentive que cela.


bises et belle journée



jill bill 28/03/2013 07:55

Bonjour Jeanne... Qu'il est timide et touchant ce poète qui voudrait bien, je découvre, merci à toi !

Jeanne Fadosi 29/03/2013 10:12



Pas si timide il me semble mais il s'adressait à une religieuse, ce qui rendait l'entreprise perdue d'avance. Il a trouvé éditeur et publié très jeune ... bises et belle fin de semaine



patriarch 28/03/2013 07:35

Je voudrais bien aussi.... beaucoup.. Le poème est bien....

Très belle journée avec bises

Jeanne Fadosi 29/03/2013 10:09



bises et belle journée à vous deux. Du soleil ce matin qui a séché la gelée blanche de la nuit



juillet58edwige 28/03/2013 06:52

bon , j'avoue je ne connais pas ni le poete ni le papillon , mais j'ai apprécié ton article, comme toujours très bien fait

Jeanne Fadosi 28/03/2013 16:46



Comme j'avais lu tout le livre, je l'ai forcément lu mais je l'ai redécouvert et sans doute d'une autre manière ...



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères