Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 05:00

 

Le défi n°127 des CROQUEURS DE MOTS, animé par Enriqueta nous conduit dans les allées tranquilles de bibliothèques et de leurs livres.

Il n'est jamais superflu de mettre la lecture et les livres à l'honneur. Et quel plus bel endroit qu'une bibliothèque qui met les livres à la disposition du plus grand nombre.

J'en profite donc pour rééditer ce poème de Francis Jammes, mis en ligne une première fois le jeudi 23 mars 2012 à 8h pour mémette pour le 1er jeudi en poésie du défi n°78 des CROQUEURS DE MOTS dont l'amirale en chef Tricôtine a mis les voiles pour un voyage bien mérité.

 

Comme le jeudi suivant était sous le signe de l'imaginaire, il m'avait semblé que ce texte convenait aux deux ...

 

(J'ai connu des camarades de classe pour qui l'almanach était la seule lecture dont ils disposaient chez eux en dehors de leurs propres livres de classe ...)

 

 

L'Enfant lit l'almanach ...

 

 

 

L'enfant lit l'almanach près de son panier d'oeufs.

Et, en dehors des Saints et du temps qu'il fera,

elle peut contempler les beaux signes des cieux :

Chèvre, Taureau, Bélier, Poisson, et coetera.

 

Ainsi, peut-elle croire, petite paysanne,

qu'au-dessus d'elle, dans les constellations,

il y a des marchés, pareils avec des ânes,

des taureaux, des béliers, des chèvres, des poissons.

 

C'est le marché du Ciel sans doute qu'elle lit.

Et, quand la page tourne au signe des Balances,

elle se dit qu'au Ciel comme à l'épicerie

on pèse le café, le sel, et les consciences.

 

Francis JAMMES, Clairières dans le Ciel, 1906

 

 

Francis Jammes, 1868 - 1938

 

relire sa rédaction - reduc1

 

En permettant l'accès aux livres autres que l'almanach, Honoré Daumier représentait en 1848 la République nourrissant ses enfants et les instruisant.

 

Daumier n'était pas encore le caricaturiste célèbre qu'il est devenu par la suite et je me demande quel regard il porterait sur ce qu'il a été fait de la République et de l'Ecole aujourd'hui ! (réflexion de mars 2012, le lien n'est plus valide et conduisait à tout autre chose)

 

Dernière minute fin d'après-midi : Bonus et contrepoint

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

enriqueta 10/07/2014 19:51

Oui, toutes les lectures peuvent devenir de très beaux voyages.

Jeanne Fadosi 15/07/2014 09:52



"toutes" je ne suis pas certaine. Je frémis que certaines propagandes conduisent des jeunes ados qui se cherchent sur des chemins de perdition ... Je ne connais pas ces textes qui circulent sur
la Toile mais j'ai lutté en d'autres temps contre l'emprise de certaines sectes et je sais que leur enrobage était séducteur et assez difficile à contrer par une argumentation sensée.



dimdamdom59 10/07/2014 14:30

Oh que c'est joli, c'est vrai qu'il fut une époque où tout ne coulait pas de source comme aujourd'hui!!! On se demande bien parfois ce que nous pourrions encore apprendre à nos petits de nos
jours!!!
La semaine dernière, nous avions pris notre petite fille avec nous en voyage. Pour lui faire passer le temps nous lui avions fait passer des petits films animés de Heidi. Cela m'a plongé dans mon
enfance où la nature était pour moi une source de bien-être!!!
Merci jeanne de ce joli partage.
Bises amirales.
Dômi
ps : le jeu n'est pas fini sur l'annuaire, il reste trois mots à découvrir ;)

Jeanne Fadosi 15/07/2014 09:45



coucou dimdamdom. je ne sais pas si c'est la météo qui te fait râler sur "le trou du cul du monde". J'espère que tu vas pouvoir en profiter et décompresser. Ne t'en fais pas pour les Croqueurs de
mots et les nuls. On arrivera à survivre (sourires) et regarde les petites choses de la vie qui font la beauté du monde


bises et à bientôt



rouergat 10/07/2014 14:20

Bonjour Jeanne
A la maison il yavait pour lire l'almanach de l'année avec des dictons, des histoires et pour le plaisir plein d'images on dévorait le catalogue de Manufrance

Jeanne Fadosi 14/07/2014 19:12



Ah le catalogue de manufrance ! un best seller chez nous aussi ...



Quichottine 10/07/2014 13:49

Je pense que c'était un moyen de s'évader du quotidien tout en vivant dans le temps vu tout ce qu'il offrait de lecture.

Je ne sais pas pour aujourd'hui.
Les livres sont plus nombreux, moins chers, mais sont-ils pour autant rentrés vraiment dans tous les foyers et, surtout, lus ?

Passe une douce journée.

Jeanne Fadosi 14/07/2014 19:11



non bien sûr ils n'entrent pas partout. Par absence de moyens financiers même s'ils sont proportionnellement peut-être moins chers, par choix aussi. Par goût ou absence de goût pour la lecture.
et par la redoutable concurrence d'autres loisirs ... le temps "libre" n'est pas extensible



Henri de Margaux 10/07/2014 11:20

Bonjour Jeanne,

Je ne connaissais pas ce poème, mais il correspond parfaitement au sujet de " jeudi en poésie "
Bises bien amicales.

Henri.

Jeanne Fadosi 14/07/2014 19:10



absolument. et aujourd'hui encore combien d'enfants habitent des lieux sans livres ... (et sans ordinateurs ni tablettes ...)



Eglantine Lilas 10/07/2014 11:18

c était quelque chose d'important dans les maisons l'almanach ! j'aime beaucoup ton choix :-)

bisous

Jeanne Fadosi 14/07/2014 19:07



des almanachs comme ceux-là, je ne sais pas si cela se fait encore... C'était une mine de renseignements et même si j'aimais les livres, j'aimais consulter les vieux almanachs que mon oncle et ma
tante gardaient depuis des années. 


bises



emma 10/07/2014 08:32

encore un article très instructif et bien documenté, merci pour cela, Jeanne... les almanachs tenaient une grande place dans la vieille France paysanne

Jeanne Fadosi 14/07/2014 17:25



mais oui, et ils pouvaient être une mine de renseignements de tous ordres. Mais c'est quand même limité s'il n'y a que cela.



jill bill 10/07/2014 08:22

Bonjour Jeanne, Jammes je connais un peu.... pareil chez moi, on disposait de deux dicos, celui de mon père, de ma mère, ses livres de coupe de couture sinon... euh... pas grand chose, ma mère ne
dépensait pas là-dedans... elle-même n'aimait pas la lecture, mon père par contre... c'est en étant veuf et au home qu'il a lu le plus, libre de la faire.... Merci, bises

Jeanne Fadosi 14/07/2014 17:24



quelle tristesse d'être privé de lecture parce que ce n'est pas apprécié par son compagnon ou sa compagne ... Mais je connais aussi des couples lecteurs ... qui n'aiment pas les mêmes livres ...


Les logements sans livres il y en a maintenant aussi. Ce n'est pas très rassurant pour la lecture


bises



Martine 10/07/2014 07:07

Un très joli poème que tu me fais découvrir aujourd'hui. Merci à toi et à Enriqueta pour ce défi. Belle journée

Jeanne Fadosi 14/07/2014 17:21



oh là làl ! déjà 4 jours que je n'ai pas répondu aux commentaires ... c'est vrai que le défi de Enriqueta est bien sympathique à faire et sûrement à découvrir aujourd'hui.


Un peu de soleil en ce moment me fait de l'oeil pour en profiter un peu. c'est rare en ce moment


bises



Brunô 31/03/2012 13:39


Une lecture éveillée que tu nous proposes...bises

Jeanne Fadosi 01/04/2012 19:29



la tête dans les étoiles et voguant toujours plus loin vers des contrées inconnues


bises



valdy 30/03/2012 21:27


J'aime beaucoup... Oui, peut-être n'est-ce qu'un almanach (j'ai une certaine tendresse pour ces ouvrages), mais ce poème est une ode à l'imaginaire, en effet ..


Belle trouvaille,


Merci de nouveau Jeanne,


Valdy

Jeanne Fadosi 01/04/2012 19:19



s'il y a des livres que j'ai peu eu en mains quand j'étais petite c'est bien les almanachs ... que l'on tenait hors de ma portée. Pourtant, quand je feuillette les anciens almanachs Vermot (ceux
dont il s'agissait) je trouve qu'il n'y a pas de quoi ...


bises



Maggy Rodriguez 30/03/2012 17:55


Joli poème, la lecture est une évasion bien plus enrichissante que la télé ! Bien amicalement, Maggy

Jeanne Fadosi 30/03/2012 19:04



le temps n'est pas extensible. Il y a aussi des émissions intéressantes à la télé.



le-panier-a-histoires-de-memette.over-blog.com 30/03/2012 13:11


Bonjour Jeanne, je découvre chez toi ce poème. Joli choix. C'est vrai que l'almanach a été pendant longtemps la seule lecture de la France rurale. Et puis, il y a eu les livres recouverts de
papier bleu que les maîtres prêtaient aux élèves... quant à ce qu'on a fait de la République et de l'école ... pas de commentaire, je serai trop longue ! Bises, Mireille

Jeanne Fadosi 30/03/2012 18:57



j'avais des camarades de classe chez qui il n'y avait pas un seul livre ...


on avait fait quelques progrès pourtant ...



gargouille 30/03/2012 12:05


Très bon choix de poème, merci! Sur le thème de l'école d'aujourd'hui, peut-être que La fabrique du crétin est un ouvrage qui vous plaira. Je n'aime pas tout, l'auteur est par moments trop
agressif, trop hautain ( et surtout dans l'erreur) mais il a le mérite de mettre en avant les problématiques pédagogiques de l'école.


A bientot

Jeanne Fadosi 30/03/2012 12:43



Je connais ce pamphlet. et je suis d'accord avec cette appréciation concernant les erreurs et j'ai eu l'impression de quelqu'un qui crachait dans la soupe.


Pas convaincue non plus que ce qui y est dénoncé soit le coeur du problème ...


Car il y a problème c'est évident !


Raison de plus pour ne pas casser ce qui fonctionne bien (voir mon dernier billet aujourd'hui)


A bientôt



Hauteclaire 29/03/2012 21:10


Bonsoir Jeanne,


un très joli poème qui emplit l'imaginaire , et réjouit les esprits dans sa simplicité.


Gros bisous, merci pour ce moment tout doux

Jeanne Fadosi 30/03/2012 09:49



un moment tout doux qui semble bien capter cette naïveté de l'enfance 


bises et belle journée



Malika 29/03/2012 19:16


Je ne connaissais pas cette poésie. Merci.

Jeanne Fadosi 30/03/2012 09:48



Retrouvée dans le Lagarde et Michard XXème siècle


bises



ABC 29/03/2012 13:31


L'almanach comporte des richesses insoupçonnées !!! Quand aux livres en général il offre une infinité de possibilités, libre à chacun de les utiliser... Pour ma part, je ne pourrais pas m'en
passer...

Jeanne Fadosi 29/03/2012 17:16



Oui hein qui l'eut cru ! Bises



leblogdhenri.over-blog.com 29/03/2012 12:03


Bonjour Jeanne,


Trés bon choix, ce poème de Francis Jammes semble tout à fait convenir au défi proposé. Quan à Daumier, voyant l'école d'aujourdh'ui il doit se retourner dans sa tombe. A bientôt bien
amicalement. 


Henri.

Jeanne Fadosi 29/03/2012 17:16



C'est évident qu'il serait atterré !


amicalement



Monelle 29/03/2012 10:10


Quels jolis rêves fait cette enfants en lisant l'Almanch ! merci pour ton choix !


Bonne journée - bisous



Jeanne Fadosi 29/03/2012 11:37



les almanachs auxquels j'avais accès n'étaient pas plein de bondieuseries comme il semble dans ce lignes. J'aime beaucoup qu'il y fasse cotoyer la superstition et l'imaginaire  Dommage que
cela ne lui ait pas mis la puce à l'oreille : il avait la possibilité d'exploiter ces contradictions ...


bises et belle journée



Clio48 29/03/2012 10:04


Le regard qu'il porterait ne serait pas tendre !


Merci pour ce poème , Jeanne .


C'est tout à fait ça , un livre !


J'adore lire et je n'ai rien trouvé sur ce thème .


Bises et bonne journée .


Francine .

Jeanne Fadosi 29/03/2012 11:35



et cela nous vaudrait de magnifiques caricatures de la part de Daumier ...


Je t'ai envoyé une suggestion. tu en fais ce que tu veux ou rien ...


bises



emma 29/03/2012 09:22


bien belles phrases , merci, Jeanne

Jeanne Fadosi 29/03/2012 11:34



merci à toi. C'est Jammes qui mérite ce compliment. Il aurait dû continuer dans cette inspiration-là plutôt que de basculer dans le moralisme et le dogmatisme ...


bises



AG 29/03/2012 08:28


Je ne sais pas ce qu'il dirait... mais, en tout cas, un grand merci pour ce poème qui va me réconcilier avec Francis Jammes.


 


J'adore !


Bisous et douce journée, Jeanne.

Jeanne Fadosi 29/03/2012 11:15



Je m'amuse toute seule en réalisant l'audace que j'ai eu d'associer dans un même billet Francis Jammes qui a versé par la suite dans des idées religieuses et dogmatiques qui ne sont pas les
miennes et Daumier le grand critique de la société du XIXème siècle qui l'aurait sans aucun dout éreinté dans ses caricatures s'il avait vécu jusque là ...


bises et belle journée



jill-bill.over-blog.com 29/03/2012 08:06


Bonjour Jeanne ! J'aime beaucoup la plume de Jammes, en voilà une qui sait parler aux enfants !  Belle journée, bises jill

Jeanne Fadosi 29/03/2012 11:06



à part j'aime l'âne si doux je le connais assez peu. Vu la voie mystique qu'il a pris par la suite, pas sûr que cela me plaise ensuite


bises et belle journée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères