Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 06:00

 

pour le 2nd jeudi en poésie du défi n°133 des CROQUEURS DE MOTS  animé par Harmonie  

 

- Ce qui est important, ça ne se voit pas ...

- Bien sûr ...

- C'est comme pour une fleur. Si tu aimes une fleur qui se trouve dans une étoile, c'est doux, la nuit, de regarder le ciel. toutes les étoiles sont fleuries

- C'est comme pour l'eau. Celle que tu m'as donnée à boire était comme une musique, à cause de la poulie et de la corde ... tu te rapelles ...

[ ... ]

- Tu regarderas, la nuit, toutes les étoiles.

Mon étoile, ça sera pour toi une des étoiles.Alors, toutes les étoiles, tu aimeras les regarder ... Elles seront toutes tes amies. Et puis je vais te faire un cadeau ...

Il rit encore.

- Ah ! petit bonhomme, petit bonhomme j'aime entendre ce rire !

- Justement ce sera mon cadeau ... ce sera comme pour l'eau ...

- Que veux-tu dire ?

- Les gens ont des étoiles qui ne sont pas toutes les mêmes. Pour les uns, qui voyagent, les étoiles sont des guides. Pour d'autres elles ne sont rien que de petites lumières. Pour d'autres qui sont savants elles sont des problèmes. Pour mon businessman elles étaient de l'or. Mais toutes ces étoiles-là se taisent. Toi, tu auras des étoiles comme personnes n'en a ...

- Que veux-tu dire ?

- Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j'habiterai dans l'une d'elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire !

Et il rit encore.

- Et quand tu seras consolé (on se console toujours) tu seras content de m'avoir connu. Tu seras toujours mon ami. tu auras toujours envie de rire avec moi. Et tu ouvriras parfois la fenêtre, comme ça, pour le plaisir ... Et tes amis seront bien étonnés de te voir rire en regardant le ciel. Alors tu leur diras : "Oui, les étoiles, ça me fait toujours rire !"

[ ... ]

Cette nuit-là je ne le vis pas se mettre enroute. Il s'était évadé sans bruit. Quand je réussis à le rejoindre il marchait d'un pas décidé, d'un pas rapide. Il me dit seulement :

- Ah ! tu es là ...

Et il me prit la main. ...

- Tu as eu tort. Tu auras de la peine. J'aurai l'air d'être mort et ce ne sera pas vrai ...

Moi, je me taisais.

Tu comprends. C'est trop loin. Je ne peux pas emporter ce corps-là. C'est trop lourd.

Moi je me taisais.

- Mais ce sera comme une vieille écorce abandonnée. Ce n'est pas tristes les vieilles écorces ...

Moi je me taisais.

Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, 1943,
Gallimard réédition 1988, pages 86 à 90

 

 

et moi aussi je me tais.

Que dire quand les mots semblent dérisoires ...

 

arc-en-cie2l-05-11-14---reduc1.jpg

 

      .

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

Heol 04/12/2014 23:10

Je ne me lasse pas de ce livre...
Cordialement

Jeanne Fadosi 06/12/2014 19:41



Il semble que son succès ne diminue pas et qu'il est mondial



Nono 07/11/2014 21:01

Sa maman avait dit au départ d'Emma-Lisa, notre nièce "derrière les nuages brillent les étoiles"....j'espère un jour prochain pouvoir rire en regardant les étoiles....le chemin sera sans doute bien
long.
Je t'embrasse et merci encore.

Jeanne Fadosi 08/11/2014 10:02



Le chagrin a besoin de temps et les étoiles seront un signe et un soir, elles te feront sourire, puis rire


Je t'embrasse



mansfield 06/11/2014 21:55

Se taire et lire en soi, en l'autre, partager avec le coeur voilà le bonheur! Merci Jeanne

Jeanne Fadosi 07/11/2014 11:35



merci



Quichottine 06/11/2014 16:38

(...................................................)


Pensées pour tous, Jeanne.

Jeanne Fadosi 07/11/2014 11:27



......................



jill bill 06/11/2014 08:31

Merci Jeanne, j'en ai un paquet de ces étoiles-là qu'on regarde avec une tendre émotion au coeur, bises de JB

Jeanne Fadosi 07/11/2014 11:27



oh oui, Jill, je te crois. Heureusement qu'elles sont là le soir


bises



eMmA MessanA 06/11/2014 07:14

"(on se console toujours)"...

Pensées,
eMmA

Jeanne Fadosi 07/11/2014 11:26



je ne sais pas eMmA. Certains transforme le chagrin en fiel et c'est un tragédie stupide



Martine 85 06/11/2014 07:13

et je me tais aussi.... Merci néanmoins, tu m'a donné l'idée de lire le petit prince à mes petites filles

Jeanne Fadosi 07/11/2014 11:25



un conte universel et indémodable



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères