Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 03:00

 

Avec Hauteclaire à la barre du défi n°94 des CROQUEURS DE MOTS, le premier jeudi en poésie se met sous l'égide de "la femme fatale".

Alors évidemment il m'est venu tout de suite à l'esprit ces sirènes, non pas la gentille sirène d'Andersen, mes celles des légendes, redoutées des marins, d'Ulysse aux bateliers du Rhin ...

et en premier lieu de la célèbre Lorelei, 

chantée par Guillaume Apollinaire dans Alcools

à relire ou découvrir sur La Loreley - wikisource

écouter Malka Ribowska en archive INA

ou par Heinrich Heine. L'article Lorelei - wikipedia a la bonne idée d'y afficher le poème de Heine avec en parallèle, une traduction littérale et une traduction plus littéraire.

 

en bonus d'autres "femmes fatales"    

La sirène

 

Sirène la mer hante,

Dans la tempête chante,

Et pleure par beau temps,

Car tel est son talent.

De femme elle a l'allure

Jusques à la ceinture

Et les pieds de faucon

Et la queue d'un poisson.

Quand se veut réjouir,

Haut et clair elle chante .

Et quand  le nautonier

Qui va sur mer l'entend,

Il en oublie sa nef 

Et bientôt il s'endort.

Gardez-en la mémoire, 

Car cela a du sens.

 

Que sont sirènes ? Sont 

Richesses de ce monde.

La mer montre ce monde, 

La nef : gens qui y sont.

L'âme est le nautonier,

La nef, le corps qui nage.

Sachez que font souvent

Les richesses du monde

Pécher l'âme en son corps :

Nautonier dans sa nef,

L'âme en péché s'endort

Pour ensuite périr.

 

Sirène est du même être

Chante dans la tempête,

Telle richesse au monde

Aux riches confondue.

C'est chanter en tempête 

Quand un richesse est si maître

Que pour elle on se pend

Et se tue de tourments.

 

La sirène en beau temps

Pleure et se plaint toujours.

Quand on laisse richesse

Et pour Dieu la méprise,

Lors le ciel est serein

Et la richesse pleure.

Sachez ce que veut dire

Richesse en cette vie.

Philippe de Thaun, Le bestiaire, chapitre 15, vers 1119

 

 

Philippe de Thaun, moine et poète, début du XIIe siècle    

Sirène (mythologie)

 

800px-Collegiale_de_Candes_Saint-Martin_sirene_sculptee.jpg

sirène du portail de la collégiale de Candes Saint-Martin, Indre-et-Loire, XIIIe s

cliché de Daniel Clauzier, licence commoncreative, source wikipedia

clic sur l'image pour informations

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

enriqueta 21/01/2013 15:54


Pauvres marins perdus!

Jeanne Fadosi 22/01/2013 12:01



des mauvaises rencontres sur les vastes océans ...mammifères marins, grans requins, icebergs, sans oublier plutôt les drakkars qui écumaient les mers et les côtes ... Il n'en faut pas plus pour
alimenter les terreurs et les légendes



Hauteclaire 19/01/2013 03:16


Bonsoir Jeanne,


je te remercie pour ce poème, et le lien vers celui d'Appolinaire, deux visions opposées de cette sirène et de ses pouvoirs ... En même temps j'écoute une musique de Gace Brulé, et je trouve une
sorte d'écho entre les deux oeuvres .


Gros bisous à toi, bon dimanche

Jeanne Fadosi 19/01/2013 10:45



une musique que je ne connais pas


Tu trouves que les visions de Thaun et d'Apollinaire s'opposent ? J'y trouvais des échos aussi.


bises ici dans la neige ...



flipperine 17/01/2013 23:41


la sirène qui envoute les marins

Jeanne Fadosi 19/01/2013 11:14



et les fait chavirrer ... des légendes qui ont traversé les siècles et sans doute des naufrages causées par des rencontres entre de puissants animaux marins et des navires qui peut-être les
traquaient. 



Mansfield 17/01/2013 22:23


Revoir Malka Ribowska m'a beaucoup touchée, on parle peu d'elle et pourtant dans ses yeux que d'émotion, de sentiments, de tourments! Bonne soirée Jeanne

Jeanne Fadosi 19/01/2013 11:20



une très grande actrice qui a privilégié le théâtre et qu'on voyait peu dans les medias.


je ne me souvenais pas de son nom et pourtant j'ai tout de suite reconnu que je l'avais déjà vu et apprécié autrefois ...


belle fin de semaine



Mimi des Plaisirs 17/01/2013 20:37


Merci de cette double et  belle découverte du poète et de son poème.


 Ta sirène de pierre est en belle harmonie avec la thématique.
 Pour ma part, j'ai choisi une ondine, variante de la sirène après avoir pensé comme toi à la Lorelei.
 Belle soirée et amitiés.

Jeanne Fadosi 19/01/2013 11:23



j'ai effectivement, après hésitation, privilégié l'époque et aussi la pierre pour mon billet du marid précédent.


Même si la sirène du poème est à la ressemblance de celles de la Grèce antique, mi-femme mi-oiseau et non mi-femme mi-poisson (légendes nordiques)


bises et belle fin de semaine



Solange 17/01/2013 20:03


Beau poème pour ces femmes de légende.

Jeanne Fadosi 19/01/2013 11:25



perfides comme les richesses ...



pimprenelle 17/01/2013 18:57


Je ne connaissais pas mais comme c'est profond ! Et pourtant la sirène est légende.


 

Jeanne Fadosi 19/01/2013 11:27



grâce à Pierre Seghers et à son livre d'or de la poésie française des origines à 1940. C'est l'un des premiers poèmes de ce recueil qui est l'un de mes livres de chevet (au sens propre car la
nuit, il m'arrive de lire un ou deux poèmes en essayant de retrouver le sommeil)



josette 17/01/2013 18:28


depuis Ulysse les sirènes envoutent... je découvre Ce poète Jeanne


bonne soirée

Jeanne Fadosi 19/01/2013 11:29



eet ce poète avait à l'évidence étudié les aèdes grecs car sa sirène est mi-oiseau. 


belle fin de semaine



un soir bleu 17/01/2013 14:53


C'est fort joli, ce qu'on écrivait à cette époque. C'est un peu désuet maintenant, mais fort plaisant à lire, merci.

Jeanne Fadosi 17/01/2013 19:05



c'est une transposition en français moderne ou plutôt un mélange de transpositions où j'ai aussi changé deux ou trois mots quand je trouvais une rime. Je pense que seuls les médiévistes
pourraient lire le texte original.


pour ce qui est des idées, cela n'a pas beaucoup vieilli



ABC 17/01/2013 13:31


Les sirène et toutes les images qu'elles véhiculent, j'aime !!!

Jeanne Fadosi 19/01/2013 11:31



s'il est une "femme fatale" dans le légendaire universel c'est bien la sirène ou l'ondine, jusqu'à ce qu'Andersen, suivi de Walt Disney, ne la transforme en gentille, prémisses d'un changement
d'attitude à l'égard des femmes en général ?



patriarch 17/01/2013 11:11


J'aime ! Merci bien et belle journée !

Jeanne Fadosi 19/01/2013 11:42



là, je n'ai même pas cherché le texte d'origine, il est en français du XIIe s autant dire incompréhensible pour nous ! Heureusement qu'il y a des transcriptions



Monelle 17/01/2013 09:14


Légende ou réalité ? Nous ne saurons jamais vraiment la vérité mais ce poète en a si bien parlé !! 


Merci pour tes liens.


Bonne journée - bisous


 





 

Jeanne Fadosi 19/01/2013 11:44



baleines et lamantins n'étaient pas des légendes et ils avaient plus à craindre des humains que l'inverse, mais c'est vrai qu'un naufrage forcément dramatique alimentait ensuite les frayeurs des
navigateurs


belle fin de semaine


 



LADY MARIANNE 17/01/2013 08:51


la lorelei c'est allemand je crois !
des femmes fatales immortelles-
bonne journée- bisous !

Jeanne Fadosi 19/01/2013 11:44



une ondine du Rhin en effet


belle fin de semaine



jill bill 17/01/2013 08:25


Voui la sirène aussi comme la mante religieuse tiens... merci Jeanne ! Bises

Jeanne Fadosi 19/01/2013 11:47



Faut dire qu'il y a des mammifères marins impressionnants. J'ai essayé de regarder Moby Dick récemment diffusé à la télé. les images étaient somptueuses et le film avait l'air bien mais
décidément je n'accroche pas du tout à cette histoire que tous les ados garçons de mon âge avaient dévoré.


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères