Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 06:00

 

Cétautomatix, depuis la Coquille des CROQUEURS DE MOTS, nous menant par le bout du nez pour ce Défi n°113, je ne pouvais pas faire autrement que de rééditer ce blason qui figure dans le recueil de poésies que les éditions Gallimard consacrent à Louise Labé et Pernelle de Guillet, à la page 140 et 141

 

Le nez

 

Ô noble nez, organe odoratif,

Du corps humain membre décoratif,

Te blasonner je ne saurais me taire,

Car sur tous membres es le plus nécessaire :

Pour ce, t'es dû degré superlatif ;

A te louer on dût t'être inventif,

Car en toi gît le miroir de nature

Le los(3), le prix d'humaine pourtraiture,

L'aornement du corps réparatif.

Ton excellence, ta grand' beauté, ta grâce,

T'ont fait loger au milieu de la face ;

Bien t'appartient en lieu tant authentique,

Car ta présence rend la face angélique :

C'est par toi seul que la face reluit,

C'est par toi, Nez, qu'elle a louange et bruit

Par tout le monde, et qu'elle est si plaisante,

A tant chacun tant délectable et gente.

Ô noble nez, seul et souverain bien

Du corps humain, tant que sans toi n'est rien,

Ains(4) est déforme, hideux, épouvantable,

Et cinq cents fois plus qu'un monstre exécrable,

Nez ennemi d'infect puanteur,

Grand adversaire de mauvaise senteur,

Rien ne te plait qui ne soit redolent(5),

Tant es gentil, délicat, excellent ;

Nez, douce entrée d'amoureuse pointure,

Nez, des amants la vraye nourriture,

Ô Nez bien fait, Nez reconsolatif,

Nez mignonnet, ô Nez récréatif,

Nez singulier, plaisant et gracieux,

Nez condescent, ô trésor précieux,

Nez , jugement de bon et mauvais vin,

Nez,  argument du grand pouvoir divin ;

Ô Nez, vrai juge d'imparfait et parfait !

Conclusion : Nez, sans faire grand plaid,

Sur tous membres guidon et capitaine,

De toi seul prend toute beauté mondaine.

J. N. d'Arles(2), contribution aux blasons anatomiques du corps féminin(1)

 

(1) Les blasons sont nés à l'initiative de Clément Marot qui a lancé un concours lors d'un exil à Ferrare. Succès immédiat qui a donné lieu à un recueil constamment réédité et enrichi de 1536 à 1554.

Ces blasons, d'une grande liberté de ton, conforme en cela à l'esprit de ce temps, beaucoup moins prude que le nôtre, sont le contre-point des textes de Pernette du Guillet et de Louise Labbé qui subliment, chacune selon sa sensibilité, les relations entre les sexes.

 

(2) J. N. d'Arles ou Darle. Nous ne savons rien de plus de ce poète qui a peut-être usé d'un pseudonyme (Eh oui, on a pas attendu Internet pour les pseudos)

 

(3) los : louange

 

(4) ains : mais

 

(5) redolent : de bonne odeur

 

505px-Cleopatra with the Asp (1630); Reni, Guido

La mort de cléopâtre par Guido Reni, 1630, emprunté à Wikipedia, clic sur l'image pour en savoir plus

 

Selon Blaise Pascal,

" le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court,  toute la face de la terre aurait changé. "

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

flipperine 13/12/2013 13:50

le nez nous est bien utile et il peut éviter bien des dangers

Jeanne Fadosi 14/12/2013 10:43



c'est tout à fait vrai pour certains dangers. Pas hélas pour l'oxyde de carbone qui fait trop d'accidents encore et pour la pollution aux particules fines que nous avons subi toute la semaine



mamazerty 13/12/2013 07:26

le sujet est amusant, le poême est surprenant...

Jeanne Fadosi 14/12/2013 10:37



celui-ci est "soft". Je te conseille la lecture de celui de Clément Marot sur les "tétins" ... tu le trouveras sur wikisource



emma 12/12/2013 17:52

Voilà ce qu'à peu près, mon cher, vous m'auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit...
un beau talent, ton poete masqué!

Jeanne Fadosi 12/12/2013 20:06



ce n'est pas mon poète mais peut-être celui de Pernette du Guillet ou de Louise Labé. Ce blason est sage, d'autres sont beaucoup plus appuyés. A cette époque-là, les écrits étaient plus libres
qu'à partir du XIXe siècle



Martine. 12/12/2013 11:52

J'aime beaucoup. Quand j'étais jeune je ne l'aimais pas mon nez et maintenant je m'y suis habituée et il me plait bien... Ma maman n'avait pas d'odorat, j'ai de la chance d'en avoir et mon nez me
procure des plaisirs infinis en cuisine. J'aime le parfum aussi. Belle journée

Jeanne Fadosi 12/12/2013 20:07



sourires ... je n'ai jamais beaucoup aimé mon nez. Il faut dire que je suis tombée dessus et que cela n'a pas du arranger les choses ...


belle soirée



Monelle 12/12/2013 11:46

Ce poète rend un bel hommage à ce nez que certains veulent modeler !!!!
Bonne journée - bisous
Monelle

Jeanne Fadosi 12/12/2013 20:19



après un tel hymne je vais regarder le mien avec plus de tendre indulgence ...


Bises



jill bill 12/12/2013 08:23

Merci Jeanne pour ce beau choix en jeudi/poésie !!! Bises

Jeanne Fadosi 12/12/2013 20:17



les blasons ou une partie d'entre eux se trouvent dans le recueil de poésie consacré par gallimard à Louise Labé et Pernette du Guillet


bises



Quichottine 12/12/2013 08:16

Sais pas pourquoi, mais j'aurais bien cité la tirade du nez, de Rostand. :)

Mais je découvre ce poème et je t'en remercie.

Passe une douce journée. Bises.

Jeanne Fadosi 12/12/2013 11:10



j'espérais que d'autres en auraient l'idée. J'avais déjà publié ce blason il y a quelque temps


bises et belle journée



eMmA 12/12/2013 07:28

Beau texte qui n' rien à envier à la fameuse tirade du Nez de Cyrano !

Jeanne Fadosi 12/12/2013 20:08



je dois dire que je suis un peu déçue de ne pas la voir mise en ligne cette fameuse tirade de Edmond Rostand



LANGLAIS 12/12/2013 07:24

On retrouve ici la même verve que dans la tirade du nez de Cyrano de Bergerac.
C'est amusant cette découverte de petites perles de la langue française à travers les ages.

Jeanne Fadosi 12/12/2013 20:16



Si le sujet t'intéresse tu trouves les blasons anatomiques du corps féminin (résultats poétiques et audacieux d'un concours lancé par Maurice Sceve et Clement Marot entre autres) sur
wikisource 



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères