Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 05:00

1er jeudi en poésie pour le défi n°126 des CROQUEURS DE MOTS piloté par votre moussaillon à vie Jeanne Fadosi.

Mon fil conducteur a été chaises. Libre à vous de garder votre liberté de choix

 

Les chaises

 

C'est une chaise qui a créé le monde :

au commencement, il n'y avait que des chaises.

Elles s'ennuyaient.

Faisons-nous un homme, dit une chaise,

un homme qui posera son séant sur notre siège,

qui s'appuiera contre notre dossier,

qui nous changera de place,

qui nous polira, nous cirera, nous caressera.

Cette chaise-là pensa l'homme si fortement que l'homme fut.

Et l'homme, enfant de la chaise, vit de plus en plus assis.

Géo Norge

 

Poème que j'avais découvert chez Jean-Pierre mes écrits vains

 

Géo Norge, 1898 - 1990, poète belge francophone

 

alignements-de-chaises-et-de-couleurs---reduc.JPG

 

Rassemblement pour indiquer ses participations et prendre connaissance des autres participants sur le blog des Croqueurs de mots et plus précisément 

Défi 126 , à la barre Jeanne Fadosi :

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

Vénusia 29/06/2014 07:27

bonjour un texte que je découvre
merci
bonne journée :))

Jeanne Fadosi 29/06/2014 12:36



je l'avais sans doute lu chez Jean Pierre en son temps mais je l'ai redécouvert avec plaisir



Martine 29/06/2014 06:33

Quel sujet original!
J'ai bien aimé le poème.
Une chaise n'est jamais vide je pense. Il y a sans doute un esprit, un être cher, un ange gardien qui se pose et nous souffle des choses inaudibles...

Jeanne Fadosi 29/06/2014 12:35



Les objets familiers doivent bien garder quelque part la mémoire de ce qui se vit auprès d'eux et les chaises auraient beaucoup à dire si elle pouvaient parler le langage des humains. Il ne vaut
peut-être pas qu'un jour on découvre la possibilité de le faire ...


sourires



enriqueta 28/06/2014 17:33

C'est un poème très original j'aime beaucoup! Merci pour la découverte.

Jeanne Fadosi 29/06/2014 12:26



n'est-ce pas ? une impertinence poétique qui me plait beaucoup



marinelou 26/06/2014 16:59

Josette aussi a cité les chaises de Norge, bravo pour ce texte déniché fort à propos !
Belle soirée Jeanne

Jeanne Fadosi 27/06/2014 20:09



oui, ce n'est pas grave. Mieux vaut deux fois que pas du tout. Une poète que je ne connaissais pas


Belle fin de semaine



mansfield 26/06/2014 14:16

Coucou Jeanne voici mon lien pour la poésie du jeudi:http://www.mansfield.fr/2014/06/defi-126-au-petit-jour.html.
A bientôt.
Ton poème sur les chaises est une belle explication de la genèse!

Jeanne Fadosi 27/06/2014 19:59



merci mansfield. Je n'ai pas eu beaucoup de temps sur l'écran pour aller voir qui a participé. Je le reporte en commentaire sur le blog des croqueurs de mots



emma 26/06/2014 12:38

tant de sortes de chaises, belles ou sommaires, design ou bancales, jusqu'à celle à roulettes devant les écrans sur lesquelles nous passons peut être à côté de la vie en croyant la glorifier, et
qui plus prosaïquement participe à notre "enrobement"

Jeanne Fadosi 27/06/2014 19:57



celle à roulettes oui trop longtemps utilisée dans la journée au détriment de la circulation du sang ... et de la marche à pied au grand air salutaire ...



Marie-Paule 26/06/2014 12:20

Ce n'est pas grave que vous ayez choisi le même poème avec Josette. Ce n'est pas la même illustration. Moi j'aime mieux découvrir deux fois un auteur que je ne connaissais pas que pas du tout!
Belle journée Jeanne!

Jeanne Fadosi 27/06/2014 19:56



je suis tout à fait d'accord


bell fin de semaine



rouergat 26/06/2014 10:57

Citations

Si les genoux se pliaient dans l'autre sens, à quoi ressembleraient les chaises.
Roland Magdane

Le type qui a le cœur sur la main et le cul entre deux chaises ne peut que finir qu'à l'hôpital

Pierre Perret

Jeanne Fadosi 26/06/2014 11:11



excellent merci !



Lenaïg 26/06/2014 10:56

Excellent, Jeanne :))) ! Gros bisous.

Jeanne Fadosi 26/06/2014 11:11



et merci internet pour avoir trouvé ce poème bises



Josette 26/06/2014 10:50

Coucou Jeanne... j'ai aussi choisi ce texte ! je pensais faire "original" et je vois que Norge est très connu !
je vais aller voir ton lien car je ne connais pas ce blog.
je te souhaite une belle journée
et j'attendrai donc jeudi prochain...en espérant ne pas faire de doublon cette fois
bonne journée et bises

Jeanne Fadosi 26/06/2014 10:57



oh tu sais Josette, ce n'est pas du tout grave qu'il y ait des doublons. C'est même plutôt rassurant de savoir que nous sommes au moins deux à apprécier.


Bises et belle journée Josette



eMmA 26/06/2014 08:47

Une chaise vide, ça me fait rêver.
Que peut-elle bien se dire ?
Elle a dû en entendre des soupirs et des confidences, des lassitudes et des rêves, me dis-je...

Jeanne Fadosi 26/06/2014 11:12



c'est sûr ! heureusement qu'elles ne peuvent pas cafeter ...



jill bill 26/06/2014 07:30

Merci Jeanne, je ne connaissais pas et si découvert chez J-P, pas sans humour alors.... Bon jeudi/poésie, jill

Jeanne Fadosi 26/06/2014 11:15



ah ben voilà ... moi non plus et j'avoue que j'avais oublié sa découverte chez Jean Pierre.


Nous autres franco-français un peu bas de chauvinisme et gonflés d'orgueil planétaire ne connaissons guère les auteurs belges et encore moins québécois ou acadiens d'ailleurs. 


On est plus attentif aux chanteurs ...


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères