Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 17:00

 

Sur les images des sujets des semaines 47 et 48 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

 

Leur liberté

 

Devant leurs chevalets

Deux soeurs l'âme au bout des doigts

S'évadent bien loin

 

leurs pensées ébouriffées

nul ne peut les contenir

 

Jeanne Fadosi pour miletune

sur les images des semaines 47 et 48

 

avec en écho, un proverbe scandinave que j'avais cité dans Corde ! :

 

« La corde à lier les pensées n’est pas encore tressée. »

 

* Les mots lus ne sont jamais tout à fait les mêmes que les mots écrits, y compris quand ils sont relus par leur auteur. Les mots impulsés par une image échappent eux aussi, et c'est tant mieux, à un seul déterminisme bi-univoque. Mais il n'est pas gratuit de lire sans voir l'image, ou en l'ayant vu ou en la voyant. Quel que soit votre choix, découvrir l'image support avant ou après, vous ne pourrez remonter le temps pour comparer les expériences.

Le choix de l'une interdit les autres.

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Les-semaines-deMiletUne
commenter cet article

commentaires

mansfield 14/12/2014 21:23

Comme tout cela est vrai et explique parfois pourquoi une histoire lue avec plaisir peut sembler fade une fois retranscrite sur un écran!

Jeanne Fadosi 16/12/2014 17:34



sans doute. Chaque imaginaire est différent face à un texte ou même une lecture orale. Les films aussi ne peuvent pas tout retranscrire à l'écran



Monelle 14/12/2014 09:12

Devant un chevalet chacun s'évade à sa façon !!!
Bon dimanche - bisous
Monelle

Jeanne Fadosi 14/12/2014 18:31



sans doute



jill bill 13/12/2014 19:59

Oui Jeanne, sur une peinture de Zorn... ;-) ces deux soeurs ont le même hobby.... Bonne soirée de la part de jill, bises

Jeanne Fadosi 14/12/2014 18:31



et leurs pensées retenues par la ficelle telles un cerf volant ...


bises



langlais 13/12/2014 19:53

Espérons que la corde ne sera jamais tressée et. Pour cela respectons les idées de chacun même si on ne les partage pas toujours la plus grande liberté est celle de pensée.amicalement

Jeanne Fadosi 14/12/2014 18:30



malheureusement, de nombreuses mailles arrivent à tresser des collets à de trop nombreux individus en quête de sens qui se font, en toute bonne foi souvent (pas toujours), décerveler


la liberté de pensée ne sert pas à grand chose là où il est dangereux de l'exprimer


amicalement



eMmA MessanA 13/12/2014 19:21

Beau texte qui donne à réfléchir profondément...

Jeanne Fadosi 14/12/2014 18:28



merci eMmA belle fin de soirée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

VOYAGE

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 5ème anthologie est parue

Informations sur 

 Les anthologies éphémères