Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 06:00

 

Toujours Quartier libre pour les jeudis en poésie du Défi n°135 des CROQUEURS DE MOTS piloté par lilousoleil

 

Réédition à l'occasion de l'approche de la fin d'année

(première publication pour La cour de récré de JB dans Chronique des jours d'antan 24/12/12 23:00) 

 

La veillée de Noël à la maison ne cédait pas à la tradition du réveillon. Nous nous affairions pour le repas du lendemain midi, Papa à la manoeuvre principale, maman à la cuisine juste quand il avait besoin d'aide. Les plus jeunes des enfants avaient été envoyés se coucher et les adultes aidaient à mettre les croquettes au chocolat en sachets. De délicieuses crottes de l'Abbaye de Tinchebray, (la chocolaterie était installée dans l'ancienne abbaye), achetées au kilo. Il fallait un sachet par personne et demain, nous serions nombreux.

 

Quand ces préparatifs étaient terminés et la vaisselle faite, Papa nous proposait un doigt de liqueur de mandarine ou de framboise ... Et nous chantions.

 

Parmi ceux-ci les incontournables, connus par coeur par Papa et Maman

J'ai retrouvé, avec quelques variantes dans l'air, l'un de nos préférés :

Le Noël des petits oiseaux

 

1er couplet

Les verts sapins de la vallée

Ce soir sont habillés de blanc

Car de Noël c'est la veillée

Et minuit s'avance à pas lents

Plus d'un petit oiseau frissonne

Car il a neigé sur les toits

Mais chut! voici l'heure qui sonne

Entendez-vous ces douces voix ?

 

Refrain

Il est minuit et Jésus vient de naître

Pour protéger les nids et les berceaux

Le ciel est bleu, le printemps va renaître

Noël ! Noël ! pour les petits oiseaux. (bis)

 

2ème couplet

Merles, pinsons, bergeronnettes

Se réveillant tous à la fois

Comme au beau temps des pâquerettes

Soudain, font retentir les bois

Voyant que la neige étincelle

Et que l'étoile brille aux cieux

Ces chers mignons battant de l'aile

Redisent dans leurs chants joyeux:

 

Refrain

 

3ème couplet

Les roitelets, les rouges-gorges

Quittant les toits et les buissons

Gazouillaient comme au temps des orges

Et l'air était plein de chansons

Puis, croyant au réveil du monde

Et préparant déjà leurs nids

Ils cherchaient de la laine blonde

Pour abriter tous leurs petits.

 

Refrain

 

4ème couplet

Mais tout-à-coup la nuit s'achève

Voici l'aurore au front vermeil

Et ne sachant si c'est un rêve

Chacun se dit: quel doux soleil !

Car Noël sur les plaines blanches

A fait luire un beau rayon d'or

Puis sous les toits et sur les branches

On entend gazouiller encore...

 

Dernier refrain

L'ombre s'enfuit et le jour va paraître

Pour éclairer les nids et les berceaux

Le ciel est bleu, le printemps va renaître

Noël ! Noël ! pour les petits oiseaux. (bis)

Paroles: Camille Soubise 

 

Camille Soubise, 1833 - 1901, journaliste, penseur et parolier franco-belge

rouge-gorge dans la neige - reduc1

pastel sec fait par une collègue d'atelier (photo d'un calendrier)

 

Celui que mon père préférait chanter, c'était "trois anges sont venus ce soir", tandis que nous nous plongions dans un gros livre de partitions pour retrouver des noëls pastouraux, sans oublier sur l'air célèbre repris par Bizet dans l'Arlésienne, La marche des rois (traditionnel du XVIIIe siècle)

Je préfère cette interprétation

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

dimdamdom59 19/12/2014 09:13

C'est très beau Jeanne je crois que tu dois en garder un merveilleux souvenir, en tout cas c'est l'impression que tu me donne.
Merci pour ce dernier partage de l'année chez les Croqueurs de Mots.
Je te souhaite un Joyeux Noël, je pense que la semaine prochaine il va faire calme sur la blogosphère :)
Bisous
Domi.

Jeanne Fadosi 23/12/2014 11:57



absolument, de merveilleux souvenirs bises



Quichottine 18/12/2014 09:20

Noël approche à grands pas... :)
Merci pour ces souvenirs partagés.

Les chants de Noël provençaux sont toujours très beaux.
Bisous et douce journée.

Jeanne Fadosi 18/12/2014 11:49



Je me souviens aussi des noëls auvergnats eet normands


bises



Martine85 18/12/2014 09:18

Très jolie chanson de Noël que je ne connaissais pas.

Jeanne Fadosi 18/12/2014 11:48



nous chantions plein de chants de noël



jill bill 18/12/2014 08:14

Merci Jeanne... Enfant pas de réveillon du 24, le lendemain la petite dinde farcie pour 4... maman ne recevait que rarement et du fait nous n'allions nulle part aussi... sauf le jour des étrennes,
le premier de l'an, c'était le tournée des voeux... Bises de JB

Jeanne Fadosi 18/12/2014 11:47



de toutes façons les enfants ils allaient se coucher ... sourires ... vous c'était étrennes. Dans la famille de mon père aussi mais noël a eu le dernier mot chez nous


bises



jill bill 26/12/2012 11:07


Voui je la connaissais et merici à toi Jeanne, on oublie souvent les gens de la cloche et les p'tits oiseaux en hiver....  Bises de jill

Jeanne Fadosi 29/12/2012 17:53



et on oublie le sens de certaines traditions comme la place du pauvre et les friandises que l'on appelle opportunément les mendiants


bises et belle fin de semaine



Quichottine 25/12/2012 17:11


Je ne connaissais pas cette chanson-là... Merci pour la découverte, Jeanne.


 


Nous ne participions pas aux préparatifs... J'ai cru longtemps au Père Noël, même lorsque mon cadeau de Noël se limitait à une petite barquette de fruits en pâte d'amande que j'utilisais très
longtemps pour jouer à la dinette ou à la marchande... Moralité, je les ai rarement mangés, ils séchaient et prenaient parfois des couleurs indéfinissables. :(


 


Mais qu'est-ce que c'était agréable de pouvoir ainsi rêver plus longtemps !


 


Bisous tout plein et douce soirée à toi.

Jeanne Fadosi 28/12/2012 10:44



Les enfants allaient se coucher, les grands et les jeunes parents qui arrivaient la veille ou l'avant veille participaient à certains des préparatifs. J'aidais mon père à faire les quenelles (à
la main) pour les bouchées à la reine, un privilège qu'on m'a jalousé et l'une de mes soeurs faisait avec lui la bûche de Noël, une recette traditionnelle et digeste qu'elle avait ramené de
l'école ménagère.


Je t'imagine ne consommant pas tes friandises et les retrouvant toutes sèches ensuite. 


On prévoyait les douceurs avec parcimonie (ce qui convenait bien à nos estomacs) et rituels : dégustation d'une crotte ou pâte de fruits ou ... après le repas. Moment de partage et de complicité
"gourmande" au bon sens du terme


Bises et belle journée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères