Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 04:00

 

Le second jeudi en poésie du défi n° 85 des CROQUEURS DE MOTS reste "SONORE" sur la coquille tenue par Voilier (Blog'heures).

Ma petite gare de triage de jeudi dernier reste à fréquenter pour aujourd'hui, d'autant que j'y ai rajouté quelques trains supplémentaires. 

Et je n'ai sans doute pas épuisé toutes les allusions de mon blog silencieux au "SONORE".

 

en poésie naïve* avec Musique, Aristide

 

Entre autre, ces pensées vagabondes que m'a inspirées Vital, pour chanter la vie et qui me ramène à la chanson de Bernard Lavilliers, digne héritier de Brassens et Ferré, avec toute sa singularité

 

 

Noir et Blanc

C'est une ville que je connais

Une chanson que je chantais.

Y a du sang sur le trottoir

C'est sa voix, poussière brûlée

C'est ses ongles sur le blindé.

Ils l'ont battu à mort, il a froid, il a peur.

De n'importe quel pays, de n'importe quelle couleur.

Po Na Ba Mboka Nionso Pe Na Pikolo Nionso

Il vivait avec des mots

Qu'on passait sous le manteau

Qui brillaient comme des couteaux.

Il jouait d'la dérision

Comme d'une arme de précision.

Il est sur le ciment, mais ses chansons maudites

On les connaît par coeur,

La musique parfois a des accords majeurs

Qui font rire les enfants mais pas les dictateurs.

De n'importe quel pays, de n'importe quelle couleur.

La musique est un cri qui vient de l'intérieur.

Ça dépend des latitudes

Ça dépend d'ton attitude

C'est cent ans de solitude.

Y a du sang sur mon piano

Y a des bottes sur mon tempo.

Au-dessous du volcan, je l'entends, je l'entends

J'entends battre son coeur.

La musique parfois a des accords mineurs

Qui font grincer les dents du grand libérateur.

De n'importe quel pays, de n'importe quelle couleur.

La musique est un cri qui vient de l'intérieur.

 

C'est une ville que je connais

Une chanson que je chantais

Une chanson qui nous ressemble.

 

C'est la voix de Mendela

Le tempo docteur Fela

Ecoute chanter la foule

Avec les mots qui roulent et font battre son coeur.

De n'importe quel pays, de n'importe quelle couleur.

La musique est un cri qui vient de l'intérieur

Po Na Ba Mboka Nionso... Po Na Ba Mboka Nionso... 

 

Bernard Lavilliers, Noir et Blanc, Escale au grand Rex, 2005

 

Bernard Lavilliers, né en 1946 article sur wikipedia ; le site officiel sur Universal

Noir et blanc sur le blog d'Harmonie (autant pour le chant que pour la vidéo qui l'accompagne (à mettre en plein écran, c'est superbe) )

Noir et Blanc ... Ombre et Lumière ... Barreaux et liberté ...

* naïve car j'ai l'impression plus que jamais que l'ouvrage pour tisser la paix est comme celui de Pénélope.

 

"Dans n'importe quel pays, de n'importe quelle couleur,

La musique est un cri qui vient de l'intérieur"

Bernard Lavilliers, Noir et Blanc

 

Montmartre orgue de Barbarie - reduc1

Place Emile Goudeau, à Montmartre, un dimanche d'août 2012

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

M'mamzelle Jeanne 14/09/2012 12:16


Très touchant de lire ces paroles... effectivement sans entendre la musique elle arrive  de l'intérieur. Très beau texte.. j'aime tout ce qu'écrit Bernard Lavilliers.. c'est toujours
juste!


Belle journée à toi Jeanne!


Je t'embrasse

Jeanne Fadosi 18/09/2012 18:37



Ravie que tu partages mon ressenti par rapport à Bernard Lavilliers. J'espère qu'on finira par reconnaitre que certains chanteurs-compositeurs-paroliers sont de "vrais" poètes. On le dit aussi de
Bob Dylan (j'ai plus de mal car je ne comprend pas l'anglais immédiatemnt en l'écoutant)


bises et belle fin de soirée



juillet58 14/09/2012 08:05


je trouve que cet homme écrit de très beaux texte , il en est un je crois que c'est " mains d'or " que j'aime particulièrement , je vais le chercher et le mettre bientôt sur mes mots à moi bise

Jeanne Fadosi 18/09/2012 18:38



Les mains d'or, c'est l'une de ses chansons que je préfère. Bises



mansfield 13/09/2012 21:10


Des paroles aussi belles à lire qu'à entendre, merci Jeanne

Jeanne Fadosi 14/09/2012 15:36



je ne sais mais je me suis bien amusée à emmêler les pistes ...



Malika 13/09/2012 16:46


Cela me rappelle des souvenirs...

Jeanne Fadosi 13/09/2012 18:10



j'espère qu'ils sont agréables au moins ... bises



mimiche 13/09/2012 16:42


J'aime cette chanson et le chanteur aussi.


Bises .

Jeanne Fadosi 13/09/2012 18:10



alors ravie de partager cette lecture et cette écoute


bises



Lenaïg 13/09/2012 12:17


Merci pour ta page, Jeanne, Bernard Lavilliers je l'aime depuis le début aussi.


Je vais pinailler, mais "la musique est un cri qui vient de l'intérieur" m'a toujours un peu gênée ... Un cri viendra toujours de l'intérieur ... et parvient ensuite aux oreilles extérieures.
Alors je me le chante autrement : la musique est un cri qui vient des profondeurs et là je pense à tous les cris possibles. Quel toupet, hein, de ma part ? Belle journée, bises.


 

Jeanne Fadosi 13/09/2012 15:20



ah les questions autour du sens des mots sont toujours intéressantes et difficiles ... une réflexion à creuser 


bises et belle journée



annielamarmotte 13/09/2012 11:13


j'ai bien du mal également à reprendre le rythme...... merci pour la visite

Jeanne Fadosi 13/09/2012 15:21



entre l'été des grandes vacances et l'hiver de l'hibernation, le temps où il faut avoir le rythme est singulièrement court et épuisant ... sourires. 


belle après-midi



patriarch 13/09/2012 10:27


Petit salut rapide pendant que j'ai la connexion... Bises

Jeanne Fadosi 13/09/2012 15:24



oui j'ai vu que vous aviez ce genre de problèmes. Les lignes téléphoniques ont besoin d'entretien quelquefois, ce qui était fait lorsque l' téléphone était considéré comme un service presque
public


bises à vous deux et j'espère que les réparations vont être faites afin que vous puissiez à nouveau être reliés au monde



Quichottine 13/09/2012 09:51


La musique comme un cri qui vient de l'intérieur... Je suis tout à fait d'accord.


Tu vois, je n'écoutais pas Lavilliers, je ne sais pas pourquoi. Il va falloir que je rattrape le temps perdu.


Passe une douce journée. Bisous.

Jeanne Fadosi 13/09/2012 16:12



J'aime bien le chanteur et l'homme rebelle a canalisé son côté bad boy pour en faire de belles choses. Après, sa vie ... c'est la sienne. 


bises



Joëlle Colomar 13/09/2012 08:39


La musique est le langage universel par excellence. Elle sait relier les coeurs en toutes circonstances. Bises. Joëlle

Jeanne Fadosi 13/09/2012 16:20



dans un premier élan, j'étais prête à t'approuver sans réserve. 


En entendant le boum boum d'une voiture qui passait et qui traversait l'espace de la cour et le double vitrage, j'ai mis un bémol à mon enthousiasme.


Je te réponds en écoutant un duo violon piano au carrefour de l'Odéon sur France inter ... je me demande comment on peut ne pas aimer. et pourtant tout le monde n'aime pas


bises et merci de ton commentaire. J'aimerais pouvoir te dire oui c'est vrai



jill-bill.over-blog.com 13/09/2012 08:31


Une très connue de Bernard... pas mon chanteur préféré mais il se laisse écouter !!  Merci Jeanne, bon jeudi à toi, bises

Jeanne Fadosi 13/09/2012 16:22



heureusement que les goûts sont variés ! Pour ce qui me concerne, il fait partie de mes chanteurs préférés


bises



Monelle 13/09/2012 08:16


J'aime beaucoup ce chanteur et ses chansons dont ma préférée est "Les mains d'Or" en homage à son Père, mineur à St Etienne !


Bonne journée - bisous



Jeanne Fadosi 13/09/2012 16:35



C'est probablement ma chanson préférée de ce chanteur.


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères