Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 14:00

 

Je m'étais dit que cette année, je n'allais pas céder à la tentation de rééditer des prénoms le mercredi

Mais comment résister à celle de fêter un heureux anniversaire à Pierre Perret qui a 80 ans aujourd'hui et qui habite là où ma maman est née.

Et puis, vous ne trouvez pas qu'avec sa bouille d'éternel enfant, avec ses boucles et ses fossettes, il ressemble aux poulbots de Francisque Poulbot ?

 

*****

Je sais, maîtresse Jill, c'est facile, mais c'est la vérité vraie,

et bien avant la chanson de Pierre Perret*

 

elle avait des joues pleines et roses, des yeux coquins qui plaisaient aux garçons, une ou deux nattes sombres et drues et la peau blanche.

 

Elle était libre Lilie, et dans les années cinquante, les "gens bien" y trouvaient à redire.

 

"Les gens bien" avaient dit à mes parents "c'est pas une fille à fréquenter pour vos fils ..."

 

Mais Lilie n'y prêtait pas attention ... et quand nous sortions du cinéma, celui tenu par les dames du patronage, si la bande terminait l'après-midi au bistrot, c'était pour écouter Elvis Presley ou les Platters sur le juxe box flambant neuf et siroter une menthe à l'eau ou une grenadine entre deux parties de flipper et je ne craignais rien à les y accompagner. 

 

Rien de bien méchant. D'ailleurs l'auraient-ils pu, ces jeunots, quand les lieux plus retirés étaient discrètement surveillés et que les parents étaient immédiatement avertis si par aventure l'un d'eux s'y était trouvé !

Pour ce qui est de la discrétion, c'était aussi un secret de Polichinelle et tout le monde savait que Les directeurs et des surgé patrouillaient ...

 

Je vous parle d'une époque que les post-soixante'huit ne peuvent pas connaître.

 

Elle avait plein de frères et soeurs et elle s'appelait Eulalie.

 

C'était tombé sur elle, parce qu'il y avait toujours eu une Eulalie dans les générations antérieures.

 

C'était un prénom désuet à l'époque, qui n'allait pas avec sa joyeuse modernité.

 

Et c'est ainsi qu'on avait commencé à l'appeler Lilie.

 

J'avais le privilège de connaître son vrai prénom que, du haut de mes trois pommes, telle un Panurge sans imagination, je trouvais ridicule.

Pourtant maintenant je le trouve plutôt joli, Eulalie.

 

Pierre Perret, auteur-compositeur-interprète français, né le 9 juillet 1934

 

Cassatt_Mary_Girl_Arranging_Her_Hair_1886.jpg

(illustration : Jeunne fille se coiffant, Mary Cassat, 1886, huile sur toile,

National Gallery of Art, Washington)

 

première édition pour le mercredi 14 décembre 2011, 9 heures    

 

La liste des prénoms chez Jill Bill  Mes prénoms saison5

  Mes prénoms saison4  Mes prénoms saison3  Mes prénoms saison2

Mes prénoms saison1        

avec un salut amical spécial à 

Bigornette, présidente d'honneur de La cour de récré de JB

 

Rendez-vous avec Jill Bill le mercredi 3 septembre 2014

avec La cour de récré de JB et Pétronille.

.

    

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Le-prénom-du-mercredi
commenter cet article

commentaires

Quichottine 14/07/2014 10:08

C'est un joli souvenir...
Tu m'as fait remonter de plein d'années en arrière, mais nous avions aussi notre café où nous nous réunissions, sans distinction de couleur ou de sexe...
Que s'est-il passé depuis ?
Il m'arrive de me le demander et de regretter ces années-là.
Passe une douce journée.

Jeanne Fadosi 15/07/2014 11:09



C'était simple dans nos cercles ouverts. Mais pas partout loin s'en faut.


que s'est-il passé oui, pour que l'on regresse ? Je ne sais pas


bises et belle journée Quichottine



Lilousoleil 10/07/2014 11:19

et bien tu as eu raison de republier car je viens d'arriver dans la classe de Mme Jill et j'ai du rattrapage à faire. Je ne sais d'ailleurs si je pourrai y arriver. Bon tu as écrit un bien joli
texte mignon et frais comme tout.
Quant à l'illustration tu nous gâtes : les tableaux de Mary Cassates sont magnifiques et on ne parle pas assez de ce peintre contemporaine de Manet, et surtout qui a travaillé avec Berthe Morisot
seules ou presques seules femmes artistes reconnues.
très beau choix et j'attends qu'un jour on fasse une expo avec le sourire

Jeanne Fadosi 14/07/2014 19:09



C'est vrai que les peintres au féminin sont moins souvent mises en valeur que leurs homologues masculins, comme dans tout ...


J'aime beaucoup cet artiste et ce tableau notamment



Henri de Margaux 10/07/2014 10:33

Bonjour Jeanne,

J'ai bien aimé ton billet de ce jour. Et puis Pierre Perret qui fête ses 80 ans. Voilà qui me donne l'idée d'écrire pour lui quelques alexandrins. MERCI !
Bises bien amicales. !

Henri.

Jeanne Fadosi 14/07/2014 19:06



et merci d'avoir relevé en honnorant ce sympathique chanteur


bises et belle fin de journée



eMmA 09/07/2014 16:42

Incroyable ! Juste avant de lire ton post, j'ai écouté "Lily" interprété par Pierre Perret et Les Ogres de Barback qui seront sur scène ce soir avec lui, le temps de lui souhaiter un Joyeux
anniversaire.
Je connais une petite fille qui se prénomme Eulalie, ce joli prénom revenant à la mode...

Jeanne Fadosi 10/07/2014 10:34



Ah Les ogres de Barback lui doivent beaucoup de leur popularité. Oui Eulalie est comme beaucoup de prénoms, beaucoup moins conoté et il est joli. Mais il est vrai aussi que le parler campagnard
ne s'entend plus guère et avec lui, la façon particulièrement inélégante dont on prononçait les euhhhhhhhhhhhhh en insistant bien dessus.


Belle journée



jill bill 09/07/2014 16:32

Ah bon son annif, je l'ignorais que de fut ce jour, octogénaie à la bouille de gamin joufflu... un répertoire riche de tout tiens le vin sur mon blog ce jour... et Eulalie, le lilas de Duteil me
fait penser...;-) Merci à toi et aux 80 ans de Pierrot !!! Bizzz JB

Jeanne Fadosi 10/07/2014 10:30



oui. Je l'ai appris aujourd'hui. Un sacré bonhomme. J'aime beaucoup et ses chansons et la personne bises



emma 17/12/2011 20:08


elle est délicieuse ton Eulalie/Lilie, c'était bien comme celà à cette époque, tu  racontes bien , Jeanne

Jeanne Fadosi 19/12/2011 20:12



C'est ma perception dans une petite ville et des jeunes de conditions modestes à moyenne. De belles camaraderies et loisirs sans ennuis et sans excès ...


Mais sous la surveillance des adultes, c'est sûr !


bises



pimprenelle 16/12/2011 17:39


Que notre fils était très rock et même hard rock. Il nous a fait la rélfexion, une fois installé chez eux, que les "vieux" du quartier, au début le regardaient avec méfiance, qu'ils ont remarqué
son savoir vivre et qu'ils ont engagé la conversation.


Je souriais en lisant une de tes réponses car j'étais toujours dans une bande de garçons étant adolescente et que, eux aussi ne m'emmenaient pas partout. Mais en plus j'étais sous leur
surveillance, et je peux dire qu'il ne fallait pas qu'un garçon autre m'invite à danser deux fois de suite.


Bonne soirée Jeanne

Jeanne Fadosi 19/12/2011 20:01



je te comprends. Tu avais à peu près leur âge et tu étais sous leur protection. Pour ce qui me concerne, j'étais petite et évidemment ne les suivais pas partout ...


belle soirée



Claudine 16/12/2011 14:09

J'aime beaucoup ta participation. Bravo.

Jeanne Fadosi 16/12/2011 16:57



Difficile de faire de la fantaisie quand on a connu quelqu'un avec un prénom du mercredi ...



CRBR 15/12/2011 17:41


ha c'était le bon temps flipper et jukebox, "bebop loula!!"

Jeanne Fadosi 16/12/2011 16:52



notre âge d'or est bien souvent dans le passé ou le futur ... Mais je crois que ce n'était pas simple non plus à cette époque. Certes, il y avait à peu près le plein emploi ... pour les garçons
mais il y avait le service militaire de 27 mois et ce qu'il ne fallait pas appeler la guerre ...


Quant aux filles elles étaient vouées à trouver un mari pour enfanter et devenir le plus souvent femme au foyer ...



pimprenelle 15/12/2011 16:59


Mais oui, nous étions très surveillé(e)s. Dans notre village c'est toujours la même chose, les voisins ont l'oeil sur les enfants et ma foi, cela donne des adultes responsables.


Mais l'habit ne fait pas le moine !

Jeanne Fadosi 16/12/2011 16:50



Eh bien, même si je n'appréciais pas cette surveillance quand j'étais jeune, j'en comprend maintenant l'intérêt, à condition d'en user avec raison ...


Qu'entends-tu par l'habit ne fait pas le moine ?


Bises et belle soirée



Alice 14/12/2011 22:49


Je préfère Lilie à Eulalie..


Bises


Alice

Jeanne Fadosi 16/12/2011 16:44



pour les intimes peut-être, mais autrement c'est peut-être un peu familier


Bises



Martine27 14/12/2011 18:52


Lilie est un peu plus facile à porter qu'Eulalie

Jeanne Fadosi 14/12/2011 19:38



je trouve même que c'est tout à fait charmant mais en même temps au boulot ...



ABC 14/12/2011 16:50


Le prénom fini toujours par ressembler à celui qui le porte, il est toujours joli quand il est bien porté !!!

Jeanne Fadosi 14/12/2011 17:04



Tu as peut-être raison ... je n'ai pas eu à me poser la question, aimant bien mon prénom, mais il y a quand même des choix, disons, difficiles à porter ...



fanfan 14/12/2011 16:26


Lili ou Eulalie  elle est bien sympathique!


jolie chanson de Pierre Perret.


Les surgés n'existent plus alors qu'il en faudrait  plus qu'avant!


Bises

Jeanne Fadosi 14/12/2011 16:33



Ils ont changé de nom et de fonction de super capo, ils sont devenus conseillers principaux d'éducation, un bien beau titre très diversement interprété !!!


bises



patriarch 14/12/2011 15:37


C'est vrai xce que tu écris, ma mère était toujours au courant de la fille qui m'accompagnait.. Je sais qui la renseignait, une femme avec un pilon, pas plus de 1 mètre 50 mais une langue de
vipère... cachée derrière ces persiennes elle voyait toute la rue...Souvent je faisais exprès de passer devant....


 


belle journée. Bises

Jeanne Fadosi 14/12/2011 15:56



Ton commentaire me réjouit Patriarch ! tu dis langue de vipère. Mais elle avait peut-être raison de temps à autre non ?


Bises



Frieda 14/12/2011 15:08


Bonjour Jeanne


Un beau petit nom quand on trouve Eulalie désuet


Merci pour cette belle histoire d'une personne sans préjugés


Bisous


Frieda

Jeanne Fadosi 14/12/2011 15:29



Je ne sais pas s'il y a beaucoup d'Eulalie en ce moment (parmi les jeunes j'entends)


et si cela se trouve, cette jeune personne sans préjugés comme tu dis est devenue une vieille personne rangée et corsetée peut-être non ...


Bises



Josette 14/12/2011 14:14


une époque bien sage que j'ai connue... c'était l'époque des dinosaures !


bien des prénoms qui paraissaient ridicules sont maintenant à la mode


bisous à Eulalie

Jeanne Fadosi 14/12/2011 15:34



Sage surtout en apparence, avec ses secrets et ses débordements et surtout je crois beaucoup d'hypocrisie. Celle-ci est tout aussi importante maintenant mais les limites à ne pas franchir ont été
reculées ...


Bises;


Eulalie fait partie de mes souvenirs d'enfance et des personnes que j'ai perdu de vu depuis des lustres ...



Malika 14/12/2011 13:23


Belle illustration. Bon mercredi.

Jeanne Fadosi 14/12/2011 15:34



merci belle fin de journée à toi aussi



Le Bigorneau : 14/12/2011 13:23


Elle est très bien cette Eulalie là... il ne faut pas toujours éouter les foules... et les rumeurs viennent souvent de gens qui ont plein de choses à se reprocher... Bravo à Eulalie de ne point
se laisser ébranler par les " on dit"... bisous Jeanne... bonne journée !

Jeanne Fadosi 14/12/2011 15:41



Ah Bigornette, je suis bien d'accord avec toi. Mais je ne suis pas non plus d'accord quand le balancier de la permissivité et de l'aveuglement vont dans l'autre sens.


Je me suis forcée à lire jusqu'au bout le dernier livre de Marie Darrieussecq pour être sûre de ne pas passer à côté d'une éventuelle condamnation tardive dans ses pages ... je ne l'aimais déjà
pas beaucoup mais franchement cette fois-ci j'en suis outrée, en colère, meurtrie ...


Vive le Lolita de Nabokov qui au moins, ne justifiait rien et voulait démontrer que ça se finissait très mal. L'a-t-il réussi c'est une autre histoire vu la relecture qu'on en a fait au cinéma.


Et franchement, je ne comprends absolument pas la complaisance dont elle est l'attention de la part des médias et d'une partie des lecteurs !!!


bises et belle fin de journée



Martine du JdV 14/12/2011 11:31


hélas, les gens biens n'ont pas changé ... jugeant sur les apparences, ils se trompent toujours autant !
bonne journée Jeanne

Jeanne Fadosi 14/12/2011 11:59



On est bien obligé de juger sur les apparences mais trop souvent on se contente de la surface, voire du vernis ou de son absence ...


Bises et belle journée



Clio48 14/12/2011 11:00


Il reflète très bien ce que nous ne pouvions pas faire , nous qui sommes nées avant 1950 , ton article , Jeanne .


Merci pour ce superbe tableau de Mary cassat que j'adore .


Bisous et bonne journée .


Francine Clio


 

Jeanne Fadosi 14/12/2011 12:14



Il y avait aussi d'autres libertés ... et l'après guerre était une parenthèse enchantée avec sa prospérité et ses nouveautés qui soi-disant "libértaient la femme" (slogan de feu Moulinex)


bises



Quichottine 14/12/2011 10:55


J'aime bien ton Eulalie, moi...


C'est vrai que tout a bien changé. Mais les filles sous leurs airs de garçons manqués, parlant haut et portant les "uniformes" de la jeunesse actuelle, n'ont sans doute pas perdu toutes leurs
envies de romantisme.

Jeanne Fadosi 14/12/2011 12:11



Les apparences ont changé mais les jeunes ont toujours une leur jeunesse à passer et ont otujours rué dans les règles et les guides que les adultes essayaient de leur donner ... Pas toujours
judicieusement certes


L'absence de guide est-elle plus valabel ? J'en doute



Monelle 14/12/2011 10:11


Pas facile à porter Eulalie, mais Lilie est un nom moderne qui lui va à ravir !!!


Bonne journée - bisous



Jeanne Fadosi 14/12/2011 12:06



Surtout à notre époque en Normandie où les exclamationns d'étonnement commençaient ou se terminaient par un Euh là ! avec l'accent de la campagne bien fort et accentué sur les 2 syllabes !!!!


bises



jill-bill.over-blog.com 14/12/2011 09:15


Bonjour élève Jeanne ! Ah toute une époque ici avec Eulalie... Pas simple de flirter !!!  Fiction ou réalité je souhaite la bienvenue à Eulalie à la cour de récré... non pas de pion
!!!  Merci à toi pour cette nouvelle dans les deux sens du terme !  Bises de m'dame JB

Jeanne Fadosi 14/12/2011 12:04



Disons ma part de réalité. Certains de mes lecteurs reconnaitront ma Lilie mais souriront à ma naïveté sans doute. Il est vrai que l'on emmenait la gamine que j'étais parce que j'étais leur
mascotte et que la bande m'aimait bien (même s'il fallait me porter sur les épaules pour remonter la côte) mais aussi parce que je leur servais d'alibi de ... (j'ai le mot sur le bout de la
langue) Je n'étais bien évidemment pas de toutes leurs sorties !!!!


Bises Jill



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères