Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 22:00

 

... ou de genoux ...

 

"Pannes et solutions", c'est la suggestion de Sherry pour LE CASSE-TÊTE DE LA SEMAINE

Enfin c'est plutôt l'une de ces petites machines modernes qui l'a lâchement lâchée qui lui a soufflé très fort cette idée.

Un unique moyen de stockage et elle a bien failli perdre une décennie de photos ...

 

Alors cette semaine, non que je sois en panne d'idée, plutôt en panne d'énergie, j'ai envie de faire remonter ce billet écrit en novembre 2009 pour la Mots de tête n°13 de Brunô, amiral fondateur des CROQUEURS DE MOTS.

 

C'est le genre de panne qui empoisonne la vie quotidienne de ceux qui n'ont pas las chance d'habiter dans des résidences qui ont les moyens de les éviter. Plus que jamais d'actualité ...

 

Quatrième porte à droite

 

Brunô, notre Croqueur de mots en chef, a déjà avalé ascenseurmonterescalier,immeublecageétage, bon, courage.
Pour
 écrire sur l'ascenseur, comment va-t-on faire sans ces mots-là ?

Quoique j'ai des doutes sur les deux derniers. Hmmm ... Bon ... Il va en falloir du courage pour aborder les escalades urbaines auxquelles il nous convie.
Parce que ces cabines magiques, encore faut-il qu'elles ne soient pas en panne. Et justement je voulais renvoyer l' ...
zut, j'ai failli le dire, à l'équipe du Parisien dont je reçois la News letter tous les matins depuis que j'ai parlé de leur journal dans mon blog.
Je l'achète chez mon boulanger pour avoir quelques nouvelles de la région, de temps en temps.
Donc cette semaine, j'ai trouvé cette info le 26/11:
"Miracle dans l'[...] fou
Valérie a eu la peur de sa vie. Mardi soir, les câbles de l’[...] de son HLM ont lâché à la fin de la course. Fort heureusement, elle n’a pas été blessée car le système de sécurité, dit parachute, a bien fonctionné."
(Je n'ose pas écrire le mot défendu, même si ce n'est pas moi qui ait rédigé l'article de presse).

J'avais bien aussi déjà eu l'idée de parler pour les Croqueurs de mots de cette mémorable équipée jusqu'au 14ème de leur tour quand j'avais voulu rendre visite à une amie avant la fin de mon congé de maternité.

en-panne.jpg

Au pied des marches et d'une pancarte malvenue, avec mon nourrisson dans la nacelle du landau, le cadet de deux ans et l'aînée de quatre ans, plein de courage (zut, je l'ai dit ...) et de bonne volonté certes ...
Une joyeuse dégringolade résonnèrent en écho sur le béton et les deux filles de mon amie prirent chacune un de mes vaillants lutins dans leurs bras pour les emporter dans les airs tandis que je suivais en hahanant avec mon petit dernier.

Et voilà que je téléphone à ma cousine. La fille de Titine. Je ne sais pas comment elle trouve encore la ressource de sourire de ses galères. Ses dernières chimio ont eu raison de l'énergie qui lui restait et elle m'avait, sans rire, cette fois-là, raconté sa chute en rejoignant son appartement la dernière fois qu'elle s'était rendue à l'hôpital.
Tiens, il y avait panne aussi dans son HLM.
Que nenni ! Longtemps, les habitations à loyer modeste ont méconnu ces élévateurs des beaux quartiers. La loi a fini par les exiger pour les constructions neuves dépassant cinq niveaux. Voilà pourquoi il y a tant de collectifs respectant cette règle, enfin presque. C'est sans doute à ce moment-là qu'on a inventé les entre-sols.

J'étais soucieuse car l'incident, outre les hématomes aux genoux, l'incitait à renoncer à sa prochaine séance de soins.
Alors quand elle m'a expliqué qu'elle y était allée et que pour rentrer, son mari s'était mis derrière elle et l'avait poussé pour l'aider dans son ascension, avec sa gouaille presque habituelle, j'ai balancé entre soulagement, une grande envie de sourire en imaginant la scène, forcément cocasse, et l'impuissance devant l'absurdité de leur situation.

Et pardon de cette note un peu moins souriante, je pense forcément à toutes ces personnes de moins en moins mobiles, qui sont là depuis bien longtemps, ne peuvent pas déménager, et se retrouvent souvent dans l'impossibilité de s'échapper de leur appartement, tout simplement parce que chez eux, il n' a pas cet aménagement devenu si banal ou qu'il est trop souvent en panne.

Jeanne Fadosi, 29 novembre 2009 1ère mise en ligne sur Fa DoSi

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans lhebdo-des-casse-tête
commenter cet article

commentaires

catiechris 27/10/2012 15:29


je me souviens de ce défi sans le mot ascenseur, il est déjà dans les oubliettes un bon retour parmi nous pour ce casse tête..

Jeanne Fadosi 28/10/2012 10:45



C'était une bonne occasion de faire découvrir ce texte qui me semble bien corresondre au casse-tête de la semaine ...



patriarch 27/10/2012 07:58


Nous avons la chance d'en avoir d'eux. Un pour les étages pairs et l'autre impairs. il n'y a donc q'un étage à monter ou à descendre.


 


Mais, en général, nous sommes assez vite dépannés. (Sauf s'il y a une piéce qui manque) et même cela je n'arrive pas à comprendre, vu le nombre d'ascenseurs qu' a en maintenance une société.


 


Nous sommes restés une fin de semaine,sans acun ascenseur. J'ai envoyé un mail au siège social, et je te jure que mon N° de téléphone est connu ici !!


 


Bonne journée avec bises

Jeanne Fadosi 28/10/2012 10:26



heureusement ! et cela devrait toujours être le cas.


Toute une fin de semaine sans ascenseur, cela a dû être pénible en effet !


bises et belle journée. J'espère que vous ne pâtirai pas trop du mauvais temps annoncé par chez vous



Quichottine 26/10/2012 10:52


Je suis d'accord... et tu imagines s'ils habitent au neuvième étage ?


"Mon époux m'a dit : en cas de panne ils ne sortent plus de chez eux..."


 


Ben oui, je suis d'accord... mais si la panne est advenue pendant qu'ils faisaient leurs courses, comment ils font pour remonter ?


 


C'est nul, il devrait y avoir deux cages au moins par palier.


... Pour le défi, c'est réussi !


 


Bravo !


Bisous et douce journée.

Jeanne Fadosi 28/10/2012 09:40



Je n'ai pas besoin d'imaginer, c'était le cas des amis que je suis allée visiter ce jour-là avec mes loupiaux ...


les ascenseurs et leur entretien sont une des choses qui reviennent le plus cher dans les charges.


bises et belle journée



jill bill 26/10/2012 09:06


La panne d'ascenseur redoutée dans les grands ensembles.... ! A l'huile du genou les escaliers !   Merci.... jill, bises

Jeanne Fadosi 28/10/2012 09:38



quand elle est redoutée, ce n'est qu'un moindre mal ! il y a des endroits où les co-propriétaires pauvres n'ont pas les moyens de les faire réparer. Il y a des endroits où le temps d'un ascenseur
qui marchait n'est qu'un lointain souvenir ...


Bises et belle journée ici soleil et gelée blanche



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères