Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 10:00

 

L'article découpé, de je ne sais plus quel magazine, de je ne sais plus quand, vieillit doucement sur le réfrigérateur, tenu par un petit aimant. Un article dont le contenu faisait écho, ou résonnance, comme vous voulez, en dépit du mot "guerrier" et de l'espression elle-même si paradoxale de mon point de vue de "guerrier de la lumière"

 

paradoxe-Paulo-Coelho---reduc1.jpeg

 

Accepter les paradoxes

 

"C'est curieux, se dit le guerrier de la lumière, j'ai rencontré tant de gens qui, à la première occasion, essaient de montrer le pire d'eux-mêmes. Ils dissimulent leur force intérieure derrière l'agressivité ; ils masquent leur peur de la solitude sous des dehors d'indépendance. Ils ne croient pas en leurs capacités, mais ils passent leur vie à proclamer leurs qualités aux quatre vents."

Le guerrier lit des messages de ce genre chez nombre d'hommes et de femmes de sa connaissance. Il ne se laisse jamais tromper par les apparences, et il s'efforce de rester silencieux quand on cherche à l'impressionner. Mais il saisit l'occasion pour corriger ses défauts - vu que les autres sont toujours pour lui un bon miroir.

Un guerrier profite de toutes les opportunités pour être son propre maître et accepter ses contradictions.

Paulo Coelho, Manuel du guerrier de la lumière, 1997


Paulo Coelho, né en 1947, auteur brésilien 

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 02/07/2014 08:44

En tout cas, cela invite à la réflexion.

Passe une belle journée Jeanne.

Jeanne Fadosi 02/07/2014 09:13



absolument



eMmA 29/06/2014 18:47

Tout à fait d'accord avec toi Jeanne.
Te souhaite une bonne fin de dimanche, une belle soirée.
eMmA

Jeanne Fadosi 01/07/2014 10:57



belle semaine à toi aussi



eMmA 29/06/2014 18:07

Certes. De toutes façons, je pense que tout ce qu'écrit P. C. n'est pas à prendre au pied de la lettre, ni a en faire son credo...

Jeanne Fadosi 29/06/2014 18:35



il en serait sans doute le premier embêté. 


C'est d'ailleurs vrai de bien des aphorismes intéressants dans leur concision mais qui ne peuvent pas enfermer toutes les sagesses du monde en quelques mots



mansfield 29/06/2014 15:25

Comment ne pas penser aux survivants des camps guerriers malgré eux et taiseux le plus souvent car l'horreur se lisait simplement dans leurs regards!

Jeanne Fadosi 29/06/2014 17:34



oh là là oui ... et pas seulement. Je viens d'écouter un reportage sur a bande de Gaza



emma 29/06/2014 13:53

merci pour la réflexion, Jeanne

as tu lu son dernier livre "adultere" ? bof bof... un roman délayé, tout ce qu'il y a de raplapla et passablement ennuyeux. Il n'aurait jamais du quitter ce qui a fait son succès, la spiritualité
magique

Jeanne Fadosi 29/06/2014 17:30



je n'ai pas lu non. et pour tout dire, à part ses chroniques réunies dans ce livre que j'ai lu au compte gouttes quand elles paraissaient dans ce magazine auquel j'étais abonnée. Je penses qua
c'est Femme actuelle mais je n'en suis pas sûre.


C'est un écrivain qui soulève des avis tranchés  favorables ou défavorables.


Ses pensées me laissaient un goût de paradoxe assez dérangeant.



mamazerty 29/06/2014 13:42

accepter ses contradictions, quel challenge!mais çà sous- entend une grande connaissance de soi , de son propre fonctionnement, que de route à parcourir, voire que de routeS, avant d'en arriver
là....
être son propre maître, çà me semble, lu ainsi hors contexte,un peu teinté de nombrilisme,moi moi et moi et les autres après s'il en reste...même si je comprends le concept(on ne donne vraiment que
quand on sait ce qu'on a à donner) j'ai du mal à penser que c'est un bien d e se faire passer soi même avant les autres "pour le bien d e tous"....je suis un peu hors sujet mais voila ce que ,
guerrièrement, je peux dire de cet extrait,là aujourd'hui, à l'heure qu'il est....
bon dimanche Jeanne

Jeanne Fadosi 29/06/2014 17:33



se connait-on jamais ? Accepter les contradictions que nous décelons est un pas vers cette connaissance. Quant à être son propre maître, je ne connais pas bien cet auteur mais je doute qu'il le
dise dans le sens de Léo Ferré. Et effectivement cette posture me chiffonne aussi. Je ne l'aurais pas dit tout à fait comme ça mais tu as sans doute raison


belle fin de dimanche mamazerty



eMmA 29/06/2014 13:18

Bien vu !

Jeanne Fadosi 29/06/2014 17:34



plus complexe et moins évident qu'il ne semble à priori



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères