Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 11:00

 

Pourquoi je ne fête pas la Fête des grand-mères aujourd'hui ...

 

... ni aucun des autres premier dimanche de mars.

 

Je me souviens de cette première fois où je n'étais pas la seule à résister à cette injonction commerciale.

Même si, à l'époque, je me souviens, je ne dédaignais pas toujours le café GrandMère quand je n'avais pas le temps d'aller me ravitailler à l'une des brûleries qui embaumaient alors le centre de ma ville ou celui du Centre Commercial. La généralisation des cafetières électriques et du café en poudre ont fini par avoir raison de la plupart des échopes artisanales et des moulins à café.

 

Les instits., (on utilisait encore ce raccourci pour ces beaux mots de la langue française "instituteur" et "institutrice", dérivés de "instituer") je me souviens, étaient divisés sur la question :

 

pour des raisons pragmatiques ... encore des colliers de nouilles à gérer au lieu d'instituer les fondamentaux de la lecture et du calcul  et de la belle écriture et ...

 

pour des raisons humaines ... C'était déjà bien compliqué au moment de la Fête des Mères et de la Fête des Pères : souvenez-vous, celles et ceux qui ont vécu ces temps d'interrogations. Certains instits, dont ceux de mes enfants, avaient même substitué la Fête des Parents. comme si cela effaçait les questions dérangeantes que de mettre les poussières de la vie sous le tapis.

 

pour des raisons, là je bute sur le qualificatif à utiliser, alors je n'en mettrai pas : Ceux-là dont j'étais, refusaient de se plier au dictat de plus en plus prégnant de la société de consommation.

 

Au risque de se contredire en omettant le fabuleux coup de pouce de Coca cola pour la promotion du Père Noël. Au moins existait-il un bonhomme cadeau dans les traditions populaires avant cette marque.

 

Et pour la raison d'évidence que les grand-mères étaient des mères et que leur fête était de droit avec la Fête des Mères.

Et non ! ce n'est pas Pétain qui l'a institué en France, elle a été officialisée par le gouvernement français et généralisé à toutes les mères en 1929 mais des traces de célébration des mères existent depuis l'antiquité et depuis le Moyen-âge pour les pères.

 

En 1987, mon boycott était clair envers cette fête purement mercantile. Des deux grand-mères de mes enfants, je ne doutais pas de l'adhésion de la laïque écolo et anti-cléricale, prônant le faire plutôt que l'acheter à notre démarche. Elle rejetait, pour les mêmes motifs que je partageais, les tentatives d'introduction de la fête d'Halloween en France, dont la greffe n'arrivait d'ailleurs pas encore à prendre. J'étais plus circonspecte quant à la réaction de ma mère, dont le coeur, prompt à donner de sa tendresse, était aussi friand de ces petites attentions, sans trop se poser de questions sur le pourquoi du comment. 

 

J'aurais pourtant dû m'en douter ! Je n'ai pas eu besoin de prévenir ma maman qui m'a dit la première son sentiment : C'était en effet ses petits enfants (elle en avait vingt-quatre) qui étaient les premiers à l'associer à la Fête de Mères, grande en sagesse, même si les ans avaient grignoté quelques centimètres à sa taille physique.

Les soucis vinrent, une fois de plus, de celle qui prit cette omission, comme toujours malheureusement, pour une vexation volontaire à son encontre à elle ! 

 

Et voilà bien encore une bonne raison de ne pas dissocier la Fête des grand-mères de la Fête des Mères.

 

En schématisant beaucoup bien sûr, je dirais qu'il y a deux grandes catégories de grand-mères, celles, trop nombreuses, qui considèrent les mères de leurs petits enfants (y compris quelquefois leurs propres filles, plus rarement que leurs belle-filles, c'est vrai) comme des rivales et celles qui considèrent les mères de leurs petits enfants comme des mères, comme elles l'ont été et le sont toujours et qui s'en montrent solidaires.

 

La Fête des Mères pour toutes les mères, jeunes, grandes, arrière-grandes  et même arrière-arrière-grand (avec l'allongement de la vie) ... sans résoudre tous les problèmes bien sûr, sans éviter certains conflits, avait au moins l'intérêt qu'un jour dans l'année, la conscience de la mère pouvait traverser les générations et même les fédérer dans le meilleur des cas.

 

duvet dans la paume - reduc1

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fanfan 05/03/2013 12:00

Ce matin j'ai entendu à la radio une dame demander pourquoi on ne parle pas de la fête des grands -pères!
J'ai toujours été contre la fête des grands-mères car c'était dès le départ , inventé pour des raisons commerciales.
D'ailleurs, on ne la fêtait pas dans la famille; cette année, je ne sais pourquoi, mes petits -enfants se sont donné le mot pour me la fêter ! Mais je préfère l'associer à la fête des mères, moi
aussi.
Bises

Jeanne Fadosi 07/03/2013 11:35



peut-être parce que le temps faisant, l'origine n'est plus audible par dessus le déferlement de la promotion. L'intention est touchante. Comment la refuser, je comprends. L'occasion peut-être de
donner rendez-vous à la fête des mères, bien plus emblématique


bises



leblogdhenri.over-blog.com 05/03/2013 10:42

Bonjour Jeanne,

Encore une fois je suis parfaitement d'accord avec toi. Il es même curiaux qu'ils n'aient pas "inventé la fête des grands pères". Au départ tout celà est "commercial". Bises amicales.

Henri.

Jeanne Fadosi 11/03/2013 18:18



certains s'en alarment ! sourires ... 



VITA 04/03/2013 21:53

Les commerçants ont parsemé l'année de fêtes...Et n'oublie pas Jeanne, il y a aussi le jour des femmes le 8 mars!Bises VITA

Jeanne Fadosi 05/03/2013 11:20



C'est leur métier de chercher à vendre. la journée des femmes c'est bien autre chose et je la fêterai à ma manière


bises



Kri 04/03/2013 15:29

Ce devrait être leur fête tous les dimanches ...

Jeanne Fadosi 04/03/2013 17:26



tous les dimanche quand c'est possible et oui



patriarch 04/03/2013 07:55

Je suis de ton avis, mais j'associe aussi toutes celles qui n'ont pu l'être et qui en souffrent toujours.....

Bonne journée Bises

Jeanne Fadosi 04/03/2013 17:45



Ah là tu soulèves un autre sujet ... et sûrement une souffrance pour celles qui n'ont pas pu.


Quand c'est un choix, c'est quand même difficile à faire accepter par une société qui évolue à petits pas dans ces domaines. J'ai vu le téléfilm sur Chanel hier soir. Quand je pense à la rapidité
avec laquelle elle a réussi à faire raccourcir les jupes en quelques années au début des années 1920 !


D'où l'intérêt, quoiqu'on en dise de la journée de la femme qui est bientôt, le 8 mars.



Mansfield 03/03/2013 20:47

Eh bien aujourd'hui, je suis allée renouveler es fleurs sur la tombe de ma mère, grand-mère de mes enfants. J'avais choisi ce jour comme un hommage, mais ça s'arrête là. Si elle avait été là, il
est probable que nous aurions ouvert le champagne et mangé un gâteau pour marquer le coup. Et puis voilou... Pour le reste, pas la peine effectivement d'en faire des tonnes. A bientôt Jeanne.

Jeanne Fadosi 04/03/2013 18:11



un humble et charmant hommage. J'habite trop loin pour aller sur la tombe de mes parents tous les dimanche mais quand je vais dans la région et que j'ai le temps, je fais un crochet.


Maman préférait qu'on la fête avec la fête des mères et c'était bien ainsi. Mon père est mort avant cette invention du café grandmère. D'ailleurs je m'étonne que les chevaliers de la cause
masculine n'aient pas signalé cette injustice faite aux grand-pères. A ma connaissance, ils n'ont pas leur fête. Faut dire que "GrandPère", ce ne serait pas une marque vendeuse sans doute !


bises



flipperine 03/03/2013 18:02

tout cela c'est du commerce avant tout on peut dire un mot gentil tous les jours

Jeanne Fadosi 04/03/2013 18:04



et puis la fête des mères, c'est aussi et doublement, le fête des grandmères



Renee 03/03/2013 17:14

je suis ravie de ne pas avoir loupé cet article car il est criant de vérité, le seul gagnant de ces fêtes sont le commerce. Pourquoi ne pas fêter quotidiennement les grand-mère père en les visitant
plus souvent en les écoutant car il détienne un savoir désuet devant le monde actuel parfois mais savoir tout de même...Et comme tu dis si bien une grand mère et une mère. D'ailleurs pourquoi fêter
les mère ou père? Ce n'est que l'aboutissement la continuité de la vie le fait d'avoir un enfant c'est un acte parfois du au hasard mais parfois prémédité pas envie de perpétuité....C'est souvent
aussi un acte égoiste...je veux un enfant même si je ne sais pas comment l'élever mais j'en veux un....Bref beaucoup à dire sur ce sujet et tu as bien exprimé ta pensées a laquelle j'adhère
totalement. Bises

Jeanne Fadosi 04/03/2013 18:02



difficile sujet. pourquoi fêter ? comment ne pas en faire juste une fête commerciale ? je ne suis pas jusqu'auboutiste non plus. La fête des mères peut être une charmante tradition comme un
pensum obligé selon les familles ... quant au fait d'avoir un ou des enfants, il y a toujours une part d'égoïsme, sans doute pour perpétuer quand même l'espèce en dépit de ces énormes
contraintes. Mais telle est la société actuelle individualiste, cosifiant les personnes et ramenant tout à soi


bises



Martine27 03/03/2013 16:22

En ce qui me concerne pas de fête des grands-mères, mon fils leur a toujours souhaité leurs fêtes en même temps que la fête des mères, ça nous paraissait parfaitement logique

Jeanne Fadosi 04/03/2013 12:52



et c'est ce qui me semble le plus pertinent ! 



mamazerty 03/03/2013 14:45

pas de çà chez nous, hihi...
une année Fillainée ne m'a pas fêté "ma " fête des mères non plus , mais comme je la vois très régulièrement et que je vois ses enfants aussi au moins une fois par mois, je peux comprendre que ces
"obligations" du calendrier n'ont rien à voir avec la tendresse du coeur...ainsi donc, pas de fête des grands mères chez moi, et si on me fête le jour d e la fête des mères sans m'oublier le reste
de l'année c'est tout bénef mais pas obligatoire....ce que je veux c'est de la tendresse et de la sollicitude, dans les deux sens et quelle que soit la date^^

Jeanne Fadosi 04/03/2013 17:56



mes enfants ne sont pas du tout "fête" et c'est une date difficile pour moi même si je ne le leur dis pas. Leur idéologie ne me semble pas plus saine que l'inverse.


J'aimerais encore moins qu'ils n'y pensent que ce jour-là !!!


Tendresse et partage au long des jours c'est mieux évidemment



LADY MARIANNE 03/03/2013 14:41

oui tu as raison !!
mais un petit bouquet pour une grand-mère !!
sans faire trop de tralala -
un geste- sinon oui encore une fête commerciale-
comme Noel-Pâques- etc !!
bonne fin de journée- !

Jeanne Fadosi 04/03/2013 17:52



je ne sais pas. les bouquets de fleurs et les fleurs sont confectionnés dans des conditions bien peu respectueuses de la dignité des personnes et de l'environnement. je ne parle pas bien sûr des
fleurs cultivées sur place.


Le commerce mondial de fleurs fait partie de mes indignations


Mais le premier pissenlit cueilli par le bambin pour sa mamie, alors là oui, tout à fait d'accord



Harmonie37 03/03/2013 14:25

Houla que de fautes !!!!
Qu'ils viennent juste me la souhaiter du bouts des lèvres, les mains vides et le coeur plein !!!!

C'est mieux hein comme ça !!!

Re bisous

Jeanne Fadosi 04/03/2013 12:51



si tu ne l'avais pas fait remarquer je ne les aurais pas vue. Maintenant je vais me sentir obligée de relire pour les débusquer. Je répondrai plus tard sur le fond qui mérite réflexion


bises



Harmonie37 03/03/2013 14:03

Je partage entièrement ton avis et pourtant aujourd'hui je la fête, un coup de fil, un instant de papotage, un article sur mon blog, une pensée qui s'envole vers le souvenir.

Je refuse de cette fête le côté commercial, pas de cadeau ou un bouquet savament cueilli, ouais en cette saison peu de fleurs sauvages !!!!!

J'aurai le même ressenti pour la fête des mères, je n'aimerai pas que mes enfants m'oublient ce jour, pourtant un oubli c'est si petit, mais j'aimerai surtout qu'ils viennent juse me la souhaiter
du bout des lèvres, les mains et le coeur plein. Mais ça, ils comprennent pas !!!!

Il est vrai aussi qu'en ce jour dans les maisons de retraite, plus de visites, la solitude de l'âge aujourd'hui oublié, aujourd'hui elles se sentent aimées ces grands- mère, une fois l'an ou deux
fois pourquoi pas !!!!
Il est malheureux d'attendre des fêtes pour dire je t'aime mais ainsi va la vie, ainsi va le temps aussi. Peut on l'arrêter ??? Peut être le freiner par cette fête, une de plus, une encore à but
lucratif, mais aussi le temps de se poser, le temps d'une pensée, le temps de ne pas oublier.


Gros bisous Jeanne

Jeanne Fadosi 11/03/2013 18:29



une ou deux fois l'an c'est mieux que pas du tout en effet ... ce serait mieux plus souvent.


L'oubli à l'écart il y a tant d'histoire singulières ... entre le pur égoïsme, les vieilles rancoeurs adolescentes et les vrais délaissements pour des motifs inavouables ... Certaines personnes
ont un tel caractère qu'elles font fuir les meilleures volontés et parmi celles que personne ne vient visiter, certaines, nul ne le sait, ont eu jadis des comportements peu estimables. 


Je suppose que c'est difficile d'apprendre sur le tard que l'un de nos aïeux a été collabo ou a dénoncé des juifs par exemple. Difficile aussi de s'occuper d'un parent qui a été maltraitant ou
absent ... ce sont des choses qui arrivent.


Ceci n'excuse pas tous les autres cas, ces adultes qui tout simplement oublient leurs vieux parce qu'ils représentent des mode de vie qu'ils méprisent (ces gens qui ont réussi, souvent grâce au
sacrifice de leurs parents, dont ils ont honte de la condition modeste et des habitudes plus frustres ... et alors ...)


bises Harmonie et belle semaine



Quichottine 03/03/2013 14:01

Je suis d'accord... pourquoi les séparer ?

Et puis, pourquoi ne les fêter qu'une fois par an ?

Aimer, c'est tout le temps.

Bises et douce journée, Jeanne.

Jeanne Fadosi 04/03/2013 12:49



aimer c'est tout le temps je suis d'accord. Pour autant une fois dans l'année leur réserver une journée, c'est une belle occasion aussi à condition que ce ne soit pas le prétexte.


Je suis déroutée par ceux qui ne veulent fêter aucune fête. 


Bises et belle journée



jill bill 03/03/2013 12:55

Commerciale sans nul doute Jeanne, comme toutes les fêtes, gardons celle des mères pour toutes ma foi.... oui ! Clin d'oeil de jill et bon dimanche ! Bises

Jeanne Fadosi 04/03/2013 12:47



il m'a toujours semblé que c'était mieux de les réunir en une même date. bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères