Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 06:00

 

Pourquoi une crèche ? pour cela aussi CLIC et CLIC

 

Nouvelle réédition

première édition 18/12/2010 ; puis en 12/2011, 24/12/2012, 14/12/2013

 

J'avais publié ce billet peu avant noël 2010. 

Il avait de nouveau toute sa place pour illustrer l'esprit de Noël proposé par Sherry pour LE CASSE-TÊTE DE LA SEMAINE de la fin de l'année 2013.

Cette année (2014), le sujet fait débat sur la place publique (si j'ose dire). Ces crispations me désolent. D'autant plus que le petit dieu de la consommation trône avec la même débauche dérisoire.

 

La veille, comme tous les ans, j'avais fait des miracles pour trouver une place hors d'atteinte du chat*, pour y dresser la crèche de Noël. Une crèche sans prétention, avec du papier rocher soigneusement replié d'année en année et qui devient de plus en plus réaliste avec l'usure du temps. Les figurines sont en plastique, pardon pour les puristes, mais quand j'en ai fait une pour la première fois, je n'avais pas les moyens d'acquérir des santons. Ces statuettes des années 1970 étaient assez fines, même si j'ai la nostalgie des petits plâtres de ma petite enfance. Ensuite, j'ai de temps à autre complété par un berger ou une bergère, sans plus ...

 

crèche avant noel - reduc1

 

La veille, l'un de mes fils, le maître des chiens, qui était venu faire une halte de deux jours à la maison, reparti  pour ne pas rester coincé dans ma campagne, s'était prudemment risqué à me poser cette question :

 

(les mots ne sont peut-être pas les mêmes, mais je ne pense pas trahir sa formulation)

 

"Je ne te comprends pas bien. Pourquoi continues-tu à faire la crèche ? C'est une représentation religieuse ..."

 

Que lui dire ? Alors que je n'ai pas pour moi-même la réponse à cette question.

 

J'aurais eu envie de lui répondre par une autre question, (héhé, comme Socrate, pas comme les Jésuites ...), pourquoi la plupart des familles font-elles un sapin de Noël ? Mais le procédé aurait été simpliste.

 

J'aurais pu, je lui ai dit le plus délicatement possible car il est affreusement susceptible, tu continues bien à croire au Père Noël. Il ne s'est pas fâché.
Il n'aurait pas forcément tort, d'ailleurs, d'y croire encore. Le Hic, c'est qu'il se laisse tromper par ses leurres. Et ils sont nombreux.

 

Alors, je lui ai dit que c'était par tradition familiale, comme le symbole de la tolérance. Comme ma madeleine d'enfance à moi.

J'ai laissé vagabonder mes souvenirs, sans les lui raconter.

D'ailleurs, il était déjà passé à autre chose.



J'ai ajouté pourtant, en prenant garde à ce qu'il m'entende,

 

et pour les crèches exposées au Pavillon de la Palestine (1), à l'Exposition universelle de 1998, à Lisbonne, comme un symbole d'espoir ...

 

noel 2007 a - reduc1    

noel 2007 b - reduc1

Parce que Noël puise ses racines bien au-delà de la nativité, sûrement dans des religions plus anciennes,

parce que le message est celui de la paix et la réconciliation, du moins au tout début du christianisme, comme à celui de l'Islam, d'ailleurs.

 

Après, cela s'est assez vite gâté. Les fanatismes ont rompu le lien, de part et d'autre.

 

Les marthyrs chrétiens composent l'essentiel du calendrier des saints. C'est oublier que la répression initiée par les empereurs romains était une réponse à des dérives sectaires. Qu'un empereur, effaré de l'intolérance, avait renoncé au christianisme, qu'on n'évoque presque jamais les marthyrs païens persécutés par les chrétiens arrivés au pouvoir.

 

Les religions portent dans leur nom la volonté de relier. Elles portent toutes dans leur histoire leurs oeuvres de division. Du moins, celles qui ont laissé des empreintes. Pour les plus anciennes, nous l'ignorons car nous n'en avons pas de traces ou que nous ne savons pas les déchiffrer.

 

Comment appelle-t-on un nom qui est le contraire de ce qu'il nomme ?

 

Alors, pour continuer à entretenir cette petite flamme d'utopie, pour continuer à croire qu'un monde de plus de concorde, de plus d'humanité, de plus de douceur est possible, je continuerai à dresser ce petit promontoire qui attend ce cadeau des dieux, et dont la mystique se répète chaque fois qu'un enfant vient au monde dans l'attendrissement de celles et/ou ceux qui l'accueillent, quelles que que soient leurs croyances ou leurs résistances (ce qui est une autre forme de croyance).

Le jour où cette petite flamme s'éteindra, les humains arrêteront d'enfanter, à moins que l'humain ne devienne une marchandise comme une autre !

 

(1) j'avais obtenu l'autorisation de faire ces clichés (pardon pour leur qualité médiocre).  Mais évidemment les blogs n'existaient pas à l'époque (ou d'une manière confidentielle). Je salue les artistes qui ont fait ces merveilles de finesse et de beauté et dont j'ignore tout.

Il faut souligner qu'à l'été 1998, les efforts diplomatiques des uns et des autres étaient pleins d'espoir (cf les accords de Wye River, octobre 1998) et que le cours de l'Histoire a depuis lors, hélas dramatiquement régressé**.

 

* Brève du 11 décembre 2011, comme je l'avais montré dans Un drôle de petit Jésus !, je n'avais pas encore réussi cette année-là ! Serai-je plus inspirée cette année ? complément 2012, il semble bien, alors cette année, j'ai réutilisé l'astuce de l'an passé.

 

** (ajout du 12 décembre 2014 à 10h 45) Deux événements dramatiques tout récemment :

- la séquestration et l'agression barbare d'un jeune couple de Créteil (France) à leur domicile, parce qu'ils auraient été juifs et donc avec de l'argent à leur domicile. Triste fait divers évoqué par les médias sans guère d'écho y compris envers les protestations officielles (info Libération).

Outre le caractère scandaleux de ce relent d'antisémitisme alimenté par des idéologues redoutablement habiles à manier les mots, il s'avère que les jeunes gens forment un couple mixte.

- La mort suspecte du ministre palestinien Ziad Abou Eïn le 10 décembre 2014, lors d'une manifestation pacifiste contre la confiscation des terres palestiniennes au profit de la colonisation israélienne (info Libération). Je comprends l'émoi que cette mort provoque dans le peuple palestinien et j'espère de tout coeur que la volonté de protestation pacifiste perdurera.

Ces deux événements (et toutes les autres agressions et humiliations racistes et cultophobes qui sont tues), procèdent de la même absurdité, de la même blessure contre le vivre ensemble.

Et que l'on ne vienne pas me dire que les uns justifient les autres et réciproquement. Rien ne peut justifier la barbarie. Rien. Pas plus que la torture.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mansfield 12/12/2014 18:32

j'aime beaucoup ton interrogation sur les crèches et je suis certaine qu'il n'y a rien à expliquer, c'est sa propre enfance qui remonte en soi, et lorsque que tu évoques toutes ces barbaries que
l'on perpétue au nom de la religion et qui incitent à ne plus croire en rien, je dirais comme toi que persistance et résistance sont des signes d'espoir et de bonne volonté!

Jeanne Fadosi 14/12/2014 18:28



espérer qu'on peut vivre ensemble de meilleure façon, une position bien difficile à tenir sans être déjà étiqueter de croire en quelque chose. Pourtant, je suis sûre que nous sommes nombreux à
avoir un tel espoir sans pour autant aller au-delà



Quichottine 12/12/2014 11:59

Je suis d'accord avec toi, rien ne peut justifier la barbarie, la torture... aucun de ces actes qui mettent à mal la notion même de l'humain... "humanité"

J'aime bien ta madeleine d'enfance... Je crois que c'est important de la conserver.

Ce matin, je lisais un article où il était question de la crèche comme représentation de notre désir d'enfant.

Je la voyais ainsi je crois bien... Une famille réunie, le petit à venir...

Et qu'importe la religion ou les croyances de cette famille, lorsque l'enfant nous est donné ?

Passe une douce journée. Bises.

Jeanne Fadosi 14/12/2014 18:25



Oui, c'était plus une habitude avec la nativité, l'idée de renaissance et puis ces petits personnages c'était beau aussi. Plaisir partagé autour d'une belle légende. On se régalait autant à lire
à haute voix les trois messes basses d'Alphonse Daudet qu'à aller à la messe de minuit quand il y avait promesse d'une bonne chorale. 


bises et belle fin de soirée



langlais 12/12/2014 10:02

Votre analyse résume bien le fonds de ma pensée, cette folie de faire des procès d'intention a tout m'agace prodigieuse ment
Essayons de garder l'esprit ouvert a toutes les croyances a toutes les convictions pourvu .qu'elles ne s'accompagnent pas de . Proseletysme.
C'est toujours avec plaisir que je découvre vos articles.

Jeanne Fadosi 12/12/2014 10:59



j'espère que ce commentaire sera encore valide après le rajout que je viens de mettre en ligne à la fin de l'article


Il y a des traditions à ne pas bousculer mais l'un des mots clé est en effet "prosélytisme", un autre me semble être "exclusion", comme lorsque des municipalités décident de supprimer le choix
dans les cantines sous argument fallacieux d'économie



jill bill 12/12/2014 09:04

C'est vrai que de nos jours le sapin a plus de succès dans les familles que la crèche purement symbolique du 25 décembre... l y a 4 ans, le 24 avant minuit nous avons eu une naissance dans la
famille, une Maëlle.... merci Jeanne, bises

Jeanne Fadosi 14/12/2014 18:21



Les traditions ne sont pas les mêmes dans toutes les familles et elles évoluent aussi


Oh dur dur pour la personnalisation de l'anniversaire d'être né un 24 décembre !! je connais cela mais aussi impossible de voir son anniversaire oublié


bises et belle fin de soirée



Martine 85 12/12/2014 07:26

Nous sommes tous et toutes pleins de paradoxes. Oui pourquoi faire une crèche quand on ne croit pas, tout simplement peut être pour le plaisir des yeux. Il y en a de très belles. Je rentre dans les
églises beaucoup plus souvent au moment de Noël pour admirer les crèches et je suis athée. Sans rentrer dans le débat de la laïcité (je suis profondément laïque) je crois qu'elles sont plus belles
dans l'atmosphère silencieuse, à lumière tamisée et de recueillement des églises que dans des bâtiments publics. Beau week-end

Jeanne Fadosi 14/12/2014 18:18



je crois qu'il ne faut pas avoir une idée générale, tout dépend du lieu, de la manière dont elle est faite, de l'esprit dans lequel elle est faite et pour reprendre des mots glanés dans les coms,
sans exclusion


La Provence est associée aux santons et qui dit santon dit crèche, mais dans les mairies où ce n'était pas habituel, ce n'est pas forcément le lieu.



Monelle 19/12/2013 17:09

Pour m part je n'ai jamais eu de crèche mais je fais mon petit spin tous les ans !
Bonne fin de journée - bisous
Monelle

Jeanne Fadosi 20/12/2013 20:21



le sapin de noël est une tradition ancienne aussi


bises



flipperine 19/12/2013 14:06

Faire une crèche est plu important que le sapin noël est avant tout une fête religieuse c'est le messie tant attendu qui arrive

Jeanne Fadosi 21/12/2013 11:05



pour toi. Pour d'autres ce sera le sapin et d'autres d'autres symboles encore. L'important est d'être en accord avec l'esprit de noël et ça c'est beaucoup plus problématique



Martine 15/12/2013 05:43

Coucou Jeanne,

Ta crèche est attendrissante de par sa simplicité. J'aime bien
Les deux autres sont incroyables. Quel talent, quelle dextérité. Elles m'impressionnent mais ne m'émeuvent pas comme la tienne.

Très joli billet Jeanne. Merci pour ce partage
Bise de bon dimanche
Martine

Jeanne Fadosi 16/12/2013 19:20



Ce qui m'émouvait dans ces deux autres crèches, outre leur beauté artistique (la deuxième est mal photographiée c'est dommage), c'est la puissance du message de la Palestine à l'Exposition
universelle de Lisbonne de 1998. Que de reculs depuis cet été-là ...



JCP 08/01/2013 19:04


Vrai, un grand Chage et un philosophe.


Il a aussi dit:


Dieu a créé l'homme.


Alors, pour le remercier, l'homme a créé Dieu.


 


A+ JC

Jeanne Fadosi 09/01/2013 12:04



je crois que d'autres l'on dit avant lui  et je suis d'accord



JCP 08/01/2013 12:30


Dieu est un grand ami du Père Noël qui, lui, existe.


Geluck (Le Chat)

Jeanne Fadosi 08/01/2013 18:44



Geluck est un chage !



fmarmotte5 26/12/2012 09:20


Joli billet, tu n'es pas la seule agnostique à faire une crêche je fais aussi une crêche ;-) et comme je  l'ai écrit chez Lorraiane :" je suis un peu "mécréant" mais je m'interresse au fait
religieux j'aime voir dans l'image de la Vierge à l'enfant, Isis portant Horus ou la PachaMama, la terre mère une époque ou les cultes matriarcaux étaient la cohésion des tribus et des familles
avant que les images masculines de dieu soient garantes des lois, des propriètés, agressives et intolérantes. Car c'est bien l'Amour qui vient en premier celui dont St Paul parle dans la lettre
aux Corinthiens :
"L'amour est patient,
l'amour est serviable,
l'amour n'est pas envieux,
il ne se vante pas,
il ne se gonfle pas d'orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il n'est pas intéressé,
il ne s'emporte pas,
il n'entretient pas de rancune,
il ne se réjouit pas
de voir l'autre dans son tort,
mais il se réjouit
avec celui qui a raison ;
il supporte tout,
il fait confiance en tout,
il espère tout, il endure tout.
L'amour ne passera jamais."
Merci pour tes voeux et je te souhaite la réalisation des tes souhaits.
Amitiés.

Jeanne Fadosi 28/12/2012 11:36



merci beaucoup. J'aime ton commentaire et la citation. et j'ai bien envie de le faire remonter dans un article prolongeant celui-ci


L'amour est patient, mais les humains ne sont pas des dieux et quelquefois ils se lassent


Amicalement



Ninette 25/12/2012 22:33


Pourquoi une crèche, par ce que c'est  une tradition.  Noël, ce n'est pas un jour, mais c'est à chaque fois, que l'on fait un geste d'amour envers son prochain, voisin, ami, ennemi.
Noël c'est l'accueil, le pardon. Mais c'est beaucoup plus facile à dire qu'à le vivre.
Merci pour ton article


Bises 

Jeanne Fadosi 28/12/2012 11:14



oui l'esprit de noël il le faudrait chaque jour. et oui, c'est bien plus facile à dire qu'à faire.


J'ai des réserves vis à vis de cette notion de "pardon", je lui préfère celui d'"apaisement" (pris au pied de la lettre)


bises et belle journée



Quichottine 25/12/2012 17:43


J'aurais pu me poser la même question et ma réponse aurait été la même...


 


Pour cet espoir que je garde au coeur, pour la madeleine de mon enfance, pour un moment différent...


 


Merci, Jeanne. Je garde confiance. Un jour le monde changera pour le bien de tous et non de quelques uns.


 


Passe une douce soirée. Je t'embrasse.

Jeanne Fadosi 28/12/2012 10:48



sourires ... tu avais déjà commenté ce billet dans son jus initial et comme c'est logique tu ne te contredis pas. 


C'est cet espoir d'un monde de moins de méchanceté et d'inégalité qui fait tenir debout beaucoup.


Mais j'avoue qu'en ce moment le cynisme qui s'affiche avec tant d'arrogance me donne des accès de découragement


Je t'embrasse belle journée



lmamazerty 25/12/2012 08:58


une tradition familiale oui....je comprends çà et un symbole important.....mais comment dire?????les politiciens  ne font pas de la religion un symbole de paix mais une raison d e
persécutions et de guerres et dès que nous nous sentons en danger nous nous engoiuffrons dans cette brêche haineuse et discriminatoire....Les dogmes font le reste pour séparer et diviser alors
que le fond est un message d'amour et    d  e respect...et d'ailleurs les religions n'ont pas le monopole du respect de l'autre pour paraphraser je ne sais qui....


bisous Jeanne

Jeanne Fadosi 28/12/2012 10:32



je suis tout à fait d'accord avec toi, à une nuance près, les hiérarchies religieuses (pas toutes mais trop) mettent souvent de l'huile sur le feu des querelles et des divisions. Et oui les
religions n'ont pas le monopole du coeur ...


bises



Quichottine 11/12/2011 19:52


Une crèche, comme une part d'enfance, comme un moment de rêve à conserver, tout près, comme si - au-delà de tout caractère religieux - ce qui comptait était ailleurs, dans le geste refait chaque
année, un rendez-vous avec ce qui nous tient le plus à coeur...


 


J'aime bien ce que tu en dis... et je suis comme toi, dans des pensées que je ne vais pas exprimer mais qui sans aucun doute pour moi rejoindront les tiennes.


 


Passe une douce soirée. Je t'embrasse.

Jeanne Fadosi 12/12/2011 10:14



part d'enfance, dis-tu ? sans aucun doute mais pas seulement, une sorte de petit autel dressé à toutes les confiances en la vie, plus forte que tout et à preserver ... une illustration concrète
de toutes les interrogations qui nous font humains et penser tout simplement


Bises et belle journée



fabienne 20/12/2010 09:47



tu as raison il faut faire vivre tout ce qui est amour et douceur et qu'importe ce qui le représente


bisous



Jeanne Fadosi 30/12/2010 11:03



Je suis comme tout le monde, bourrée de contradictions, mais il y en a que j'assume comme celle-ci.
Bises



le-panier-a-histoires-de-memette.over-blog.com 19/12/2010 22:02



Bonsoir, très bel article sur cet espoir qui nous anime, croyant ou pas, et qui se manifeste à l'occasion de Noël d'une façon plus forte encore. Si vous avez un moment, allez voir mon blog, j'ai
abordé aussi le sujet de la crèche la semaine passée. Bonne fin de soirée.



Jeanne Fadosi 30/12/2010 11:06



C'est même ce blog qui m'a donné l'idée de ce billet, même si j'avais l'intention de montrer une crèche.



mamazerty 19/12/2010 10:50



je suis très émue , quasi aux larmes par ce bel article dont je partage absolument les fondements...merci et espérons...sans nous bander les yeux,continuons de croire en l'humain dans ce qu'il a
d'humain et d'universel...



Jeanne Fadosi 29/12/2010 17:25



quelques jours après hélas, je constate que les hommes tournent le plus souvent le dos à la sagesse ...



Martine27 19/12/2010 09:57



Hors d'atteinte du chat, tu arrives à trouver ? Moi j'ai une petite crèche que j'ai fabriquée, des pinces à linge pour la crèche elle-même et de la pate fimo pour les personnages. Elle reste
toute l'année dans ma bibliothèque. Avec la crèche familiale j'aimais cacher le petit Jésus pour le sortir juste le jour de Noël. Une crèche pourquoi mystère en effet, simplement parce que ça
représente la famille peut être



Jeanne Fadosi 29/12/2010 17:28



eh non, je n'y arrives pas. sauf que les chiens ont compris mon interdiction et qu'ils caftent quand il s'enhardit, voire ils decident, contre mon gré de faire respecter les règles eux même ...
ce qui a souvent l'effet inverse de celui escompté qui est de préserver l'équilibre de la construction !


la crèche, je crois avant tout que c'est la métaphore de la vie, retour espéré au solstice d'hiver de la lumière et de la germination future.



Quichottine 19/12/2010 00:39



Noël...


Je comprends tout à fait que tu continues à monter une crèche... je fais pareil, comme nous décorons aussi le sapin, chaque année, même quand les enfants ne sont pas là.


Peut-être pour cet espoir qui est toujours là, malgré tout.


 


Doux dimanche, Jeanne.



Jeanne Fadosi 30/12/2010 11:14



Pour cet espoir d'un monde meilleur, quelles que soient les croyances intimes ou non.



New Dawn 18/12/2010 20:29



Parce que certains sont croyants, d'autres trouvent cela joli, d'autres encore suivent la tradition de leur enfance ou de leur région... parce que Noël est la fête de la nativité avant tout...



Jeanne Fadosi 30/12/2010 11:20



Un peu pour tout cela en effet et la naissance c'est la vie sous toutes ses formes, à commencer par la lumière nécessaire que les anciens avaient peur chaque année de voir disparaitre.



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères