Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 23:00

Pour Mil et Une, sur une aquarelle de Edward Hopper : Le phare de two lights (cap Elisabeth, près de Portland, Maine, Etats-Unis)

hopper.light-2-lights.jpg

 

Elle était charmante, sa logeuse. Envahissante, mais charmante.

Une présence chaleureuse dans cette ville où il venait de débarquer avec l'impatience et la naïveté de la jeunesse. Il s'attendait à la grande ville et il découvrait une petite ville provinciale.

Préférer les Etats-Unis,  un challenge téméraire quand ses potes avaient choisi la sécurité de la vieille Europe et le programme ERASMUS.

 

Il n'en revenait pas d'avoir été admis au Bowdoin College  pour cet emploi de répétiteur en français. Là même où avait étudié le poète Henry Wadsworth Longfellow. Le salaire l'obligerait à compter la moindre dépense. Mais les vingt heures de vacations par semaine lui laisseraient du temps pour approfondir ses études en littérature comparée.

Le loyer de sa chambre était dérisoire pour un confort acceptable. Peintures écaillées mais salle de bains et wc individuels. Il devait juste lui rendre de menus services dont l'essentiel était de lui apporter une compagnie dans le morne de ses vieux jours. Il pouvait même utiliser la voiture de feu son époux.

 

- Avez-vous le permis de conduire ?

- euh ... oui.

- Parfait,  vous pourrez m'emmener faire quelques courses de temps en temps et des promenades le dimanche. J'ai gardé la voiture, vous savez. J'ai le permis de conduire, mais c'était toujours mon mari qui conduisait. Je ne me vois pas reprendre le volant après toutes ces années ...

 

Elle était émouvante avec ces enthousiasmes de jeune fille devant les paysages sauvages. Mais ce jour-là, pour son premier dimanche dans le nouveau monde, à défaut de Boston, trop éloignée, il aurait préféré explorer Portland, la grande ville du Maine. Ou mieux,réviser les notes qu'il avait prises avant de partir  sur les poètes américains, et sur la poésie amérindienne ou d'inspiration amérindienne. 

 

C'était l'équinoxe et ses grandes marées. Le vent âpre le traversait jusqu'aux os. Les embruns lui piquait les yeux. Où était la magie qui avait illuminé l'aquarelle d'Edouard Hopper ? Il s'y reconnaissait, sur ce promontoire, certes. Quelle idée de le lui faire découvrir par ce temps ? Il rêvait de dépaysement et les rares promeneurs parlaient français autour d'eux. Des touristes ? Les yeux de la vieille dame souriaient. 

 

- Vous savez jeune homme, ici, c'est le sud de l'Acadie. vous voyez l'île la-bas ? Des français l'ont occupé en premier, comme une bonne partie de la côte jusqu'à la frontière. Mais j'y pense, vous avez froid peut-être ? Nous irons nous réchauffer dans un salon de thé. En attendant, asseyez-vous près de moi. C'est sur un banc comme celui-ci que votre poète a noirci bien des pages. Avant de le disséquer, venez plutôt vous imprégner de ce qui le faisait vibrer ...

 

Vaincu ! d'un sourire malicieux. L'érudition de sa logeuse, il l'avait  vite découvert. Mais là, en même temps que la confiance qu'elle lui accordait, c'était une magistrale leçon d'intelligence du coeur qu'elle venait de lui donner, l'air de rien.

Jeanne Fadosi, fini dimanche 28 octobre 2012, pour Mil et Une.

 

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Les-semaines-deMiletUne
commenter cet article

commentaires

indya 13/11/2012 21:18


Là, je t'envie !!


Bonne soirée Jeanne

Jeanne Fadosi 14/11/2012 10:51



Attends, je n'y suis pas encore allée. ... mais j'aime beaucoup sa peinture alors je ne crains guère d'être déçue. Je redoute seulement une trop grande affluence qui empêcherait de bien voir les
tableaux ... rançon des grands succès. On verra bien bises et belle journée



indya 11/11/2012 12:14


Fan de Hopper depuis longtemps, j'ai beaucoup apprécié ta mise en scène sur ce tableau.


Un très bon dimanche à toi Jeanne à la vision subtile et sensible.


Kiss

Jeanne Fadosi 12/11/2012 19:43



j'irai voir l'expo qui a lieu à Paris en ce moment début décembre. Il parait que même avec des billets réservés on fait la queue


bises



Cri 29/10/2012 14:26


je passe te faire un coucou et te souhaiter une belle fin d'après midi Jeanne



Jeanne Fadosi 29/10/2012 16:18



vacances de la Toussaint oblige, je te suppose bien occupée (agréablement aussi) par tes petits enfants


bises et belle semaine cri



Quichottine 29/10/2012 12:59


Magnifique !!!


 


J'aime énormément cette page, Jeanne.


... et j'aime cette amitié entre tes deux personnages.


 


Bisous et douce journée.

Jeanne Fadosi 29/10/2012 16:21



rien n'est vrai au sens strict et je ne sais même plus si je connais l'endroit, je ne me souviens pas si nous étions remonté jusqu'au Maine lors de mon voyage de ce côté, mais un mélanges entre
plusieurs histoires et plusieurs personnages ...


Bises et belle fin de journée



patriarch 29/10/2012 07:46


Merci ! j'ai aimé cette lecture.... Bonne journée bises

Jeanne Fadosi 29/10/2012 17:05



merci et à bientôt


bises et belle soirée



jill bill 29/10/2012 07:42


Voui lu en avant première sur Mil et une... et j'ai bien aimé ce couple entre guillements !!! Bises de jill

Jeanne Fadosi 29/10/2012 17:05



un couple d'amitié en devenir ... sûr ! bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères