Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 05:00

Entre ombre et lumière

Je n'ai pas oublié dans mon enfance le puits des fermes alentours. C'était avant le tout à l'égout. Mais il ne me serait pas venu à l'idée de les garder en mémoire en les photographiant.

 

Celui-ci est juste là pour la décoration

faux-puits---reduc1.JPG

 

Mais là, il protège l'histoire même des lieux dont la source faisait une position privilégiée mais ô combien à protéger.

 

Villarceaux source captée - reduc1 

source captée couverte, Domaine de Villarceaux1

 

« On croit que l'homme est libre... On ne voit pas la corde qui le rattache au puits, qui le rattache, comme un cordon ombilical, au ventre de la terre. »

Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes

 

1.- L’origine de Villarceaux remonte au 11e - 12e siècle quand le Roi de France décida de bâtir des châteaux et des maisons fortes le long de la frontière avec la Normandie alors aux mains des Anglais. Niché dans un vallon, il fut âprement disputé pendant la Guerre de Cent Ans et seuls quelques vestiges rappellent cette première construction. Le plus spectaculaire est la Tour Saint Nicolas, une tour d’angle du 13e siècle dont le sous-sol recèle une source qui garantissait un approvisionnement en eau aux défenseurs en cas de siège.

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans ombres-et-lumières
commenter cet article

commentaires

vita 11/06/2014 11:19

Le puits charmant à sa surface, inquiétant dans ses profondeurs...VITA

Jeanne Fadosi 11/06/2014 18:16



et quand il est sans fond ...



erato 10/06/2014 10:33

Magnifique!Merci pour les explications.Ces puits , source de vie et de convoitise.
Belle journée

Jeanne Fadosi 11/06/2014 11:14



l'eau est source de vie et de tous temps aussi source de conflits 



ABC 10/06/2014 09:49

Revenir à la source sans lâcher la corde...
Le puits est beau car il relie à la vie.

Jeanne Fadosi 11/06/2014 11:14



Oui et ce n'est pas facile de ne pas lâcher la corde



emma 10/06/2014 08:46

un temps où l'homme devait et savait assurer seul sa survie

Jeanne Fadosi 11/06/2014 11:13



Seul ? je crois bien que l'individualisme en ces temps était une condamnation à mort. La solidarité et le fait de se mettre sous la protection du puissant du coin était la seule garantie d'une
meilleure chance de survie ... sans certitude



jill bill 10/06/2014 08:24

Je me souviens avoir vue la photo deux, la une, ah j'aimerais bien en faire un dans mon jardin, on verra ça avec monsieur, plutôt qu'un tout fait en bois.... du commerce... Bon mardi à toi, bises

Jeanne Fadosi 11/06/2014 11:12



tout à fait. Un puits reconstruit pour la décoration ? Si c'est ton goût.


Bises



eMmA 10/06/2014 08:24

J'aime les puits. Je les trouve entourés de mystère et... attirants !
Très belles photos.

Jeanne Fadosi 11/06/2014 11:10



je préfère les vrais puits, surtout s'ils sont toujours alimentés par une source. Mais il faut les protéger, à la fois de la pollution et pour éviter les accidents dramatiques qui arrivent
rarement mais encore trop.



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères