Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 11:00

 

16e édition du Printemps des Poètes
8 mars - 23 mars

 

Vaste question sans réponse à laquelle j'ai bien envie de convoquer Michel de Montaigne sur le doute, Blaise Pascal sur le pari et Alain sur le bonheur, mais si, et Karl Marx (traduit en français) le vrai, pas la pâle et hideuse caricature qui en a découlé,  et Groucho Marx, le poète en images du cinéma muet, Clément Marot et François Villon et Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire, enfermée que je suis aux limites de ma langue maternelle.

 

Vaste question plus vaste encore lorsque je l'élargis à la poétique de toutes langues, de Goethe et Holderling à Oscar Wilde et T.S. Eliot, de Li Po et Zuhayr à Pablo Neruda ou Arun Kolatkar...

 

Le brave est pour moitié langue, pour moitié coeur,

quant au reste ce n'est qu'apparence de sang et de chair !

Le vieillard qui déraisonne ne se fera pas sage, il est trop tard.

Le jeune homme qui déraisonne s'assagira.

Nous demandons, vous donnez, nous redemandons, vous donnez,

mais qui trop souvent demande sera un jour privé.

Zuhayr, poète arabe pré-islamique, vers 530 - vers 600-630 ?,

traduction sur wikipedia

 

16ePdP-Aff_40x60-BD.jpg

 

et n'oubliez pas joyeux CROQUEURS DE MOTS encore sur OB ou ailleurs, que le défi n°119 sera lancé depuis le Quai des Rimes lundi 17 mars vers 8 heures du matin (heure de Paris eet de la chaume)

dixit la Coquille des Croqueurs, sous la houlette de Tricôtine, toujours bien occupée qui reste fidèle aux feuilles de route. (clic sur la coquille ci-dessous)

avatar-blog-1170648801-tmpphpMB7iXu croqueurs

***

*

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marinelou 19/03/2014 11:56

Répondre c'est choisir et je n'y tiens pas, en fait, ce serait encore autre chose, en tout cas je l'écoutes comme une petite musique qui emplit notre âme et la gonfle de sentiments profonds et
souvent contradictoires, passagers et différents selon le moment, il faut se laisser bercer, lâcher prise, écouter , s'en remplir pour les moments où la vie est difficile...

http://emprises-de-brises.over-blog.com/

Jeanne Fadosi 22/03/2014 11:33



je suis bien d'accord avec toi. Mais à la lecture de tel ou tel texte en particulier, je peux dire selon moi ce n'est pas de la poésie


Belle fin de semaine



gazou 19/03/2014 08:03

qu'est ce que la poésie? C'est ce qui embellit la vie, ce qui la rend tout à la fois intense et légère

Jeanne Fadosi 22/03/2014 11:28



une partie de la poésie embellit la vie. On est loin des romantiques. La légèreté a même souvent servi de prétexte à exclure dans certains cercles ... Je pose la question mais je n'ai évidemment
pas de réponse.


Mais il m'arrive de considérer que là ou là, ce n'est pas de la poésie.


merci de ta visite Belle fin de semaine



Quichottine 18/03/2014 13:28

C'est une question difficile à laquelle beaucoup ont apporté des réponses qui ne me satisfont pas vraiment.

Mais je sais qu'il en est qui permettent aux mots de m'émouvoir très profondément, même sans rimes, sans raison.

Juste parce que la poésie est aussi magie d'une rencontre inattendue sur une page entre les mots et les blancs-silences de la page.

Passe une douce journée.

Jeanne Fadosi 22/03/2014 10:51



Je ne me risquerai pas à tenter d'y répondre. Il y a tant de manière de faire de la poésie, mais aussi tant de manière de ne pas en faire en prétendant en faire ... 


Je crois que la poésie se porte mieux au niveau de l'audience que cela a été le cas. Et c'est peut-être tant mieux pour elle si elle n'est pas beaucoup visible à la télévision ou à la radio



fanfan 17/03/2014 14:34

DIFFICILE QUESTION ; la poésie, on peut la voir partout ... Je n'oserais pas m'immiscer dans cette galerie de poètes célèbres! Clément Marot et Villon, j'adore! Bises

Jeanne Fadosi 22/03/2014 11:10



Je me garderai bien d'y répondre. Ce que je sais, ou du moins crois savoir, c'est qu'elle est aussi vieille que la parole maîtrisée, qu'elle n'a pas forcément besoin de l'écriture si la mémoire
la transmet. Et peut-être même c'est ce besoin de retenir qui en a fait les rythmes et la musique. Je sais aussi qu'elle a été malmenée dans la deuxième moitié du vingtième siècle du moins en
France et que je ne comprends toujours pas bien pourquoi.


Bises



lamangou 16/03/2014 18:35

bien venue ta visite sur mon instantanée et plaisir de tes mots , oui je suis bien contente de ne pas être un star, c'est une autre vie et ce n'est pas la mienne merci des mots que tu nous cueilles
et qui nous touchent le cœur
je t'embrasse à bientôt

Jeanne Fadosi 22/03/2014 11:07



ravie que tu sois venue voir mon autre blog qui en fait est le principal et très longtemps le seul, jusqu'à ce que Over-blog décide de changer nos habitudes. C'est pourquoi j'ai créé le blog sur
lequel je mets les photos de la semaine pour Amartia


Bises et à bientôt aussi



Nounedeb 16/03/2014 17:32

"Le poème peut être une bouteille jetée à la mer, abandonnée à l'espoir - certes souvent fragile - qu'elle pourra un jour, quelque part, être recueillie sur une plage, sur la plage du cœur
peut-être."
Paul Celan
Merci à toi, Jeanne.

Jeanne Fadosi 17/03/2014 19:09



J'aime bien cette idée, oui



Martine. 16/03/2014 13:05

Mieux vaut donner parfois que demander toujours.
Heure de la chaume c'est vrai mais heure de Cergy aussi, en ce moment j'y suis.... Merci du relai. Bisous

Jeanne Fadosi 17/03/2014 19:08



et merci pour le sujet de défi.


belle semaine bises



jill bill 16/03/2014 12:38

Ah bonne question... C'est le choix des mots et le regard posé sur les choses de la vie en somme... Merci Jeanne, oui demain chez Martine "Quai des rimes".... Bon dimanche, bises de JB

Jeanne Fadosi 17/03/2014 19:07



que serait la vie et le monde sans la poésie


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères