Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 05:00

 

Dans ma série, j'exhume mes brouillons de l'oubli

 

archfabie10121b.JPG

Un père, un phare, un modèle

Un homme assagi

Mon père

 

Il est parti, c'était le 7 juin 1976

 

Dans quelques jours, on commencerait à parler de canicule

 

brouillon du  07/06/2011 15:35 jamais publié La date prévue de publication n'avait pas choisie au hasard.

 

Aujourd'hui, nul motif de le sortir ce jour plutôt qu'un autre. En faudrait-il un ?

 

Il a manqué à mes enfants, mon père. 

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine 10/08/2014 11:49

Mon père est décédé aussi en 1976, je venais d'avoir ma fille qu'il n'a même pas pu voir.
J'y pense souvent. Bon dimanche

Jeanne Fadosi 10/08/2014 19:12



Il n'a pas pu savoir si j'en aurais ou pas. 


Il a marqué dans la famille et nous parlons de lui souvent quand nous nous retrouvons. Mais c'est un regret pour moi que mes enfants n'aient pas bénéficié de son exemple et de sa sagesse.


 



Quichottine 10/08/2014 11:05

Les absents nous manquent toujours... surtout quand ils ont tant eu de place dans nos vies.

Pas de raison, ni de motif, juste l'envie suffit.

Passe une douce journée.
(J'ai des problèmes de connexion...)

Jeanne Fadosi 10/08/2014 19:16



Oui quand ils ont eu une place importante et une belle place. C'était son cas, pour moi et je crois pour mes frères et soeurs aussi, même si en naissant bien après les autres, j'ai bénéficié de
sa capacité à ne pas reproduire les mêmes erreurs (en tant que parents on en fait tous, plus ou moins) Mon père entre autres qualités, savait se remettre en cause.


Mais il y a aussi des adultes qui ont tenu des places importantes avec des dommages ...


Pour les problèmes de connexion, de toutes façons, j'espère que tu as débranché car nous avons eu un bel orage ce midi ...


Bises et belle fin de journée



rouergat 09/08/2014 10:16

Bonjour Jeanne
Qui n'a pas un père inoubliable, le mien est toujours à mes côtés,il ne vieillit plus, il ne soufre plus.
Bon week-end.

Jeanne Fadosi 10/08/2014 19:04



C'est une chance de garder en son coeur un père qui, sans être exemplaire (nulle personne ne peut l'être) a accompagné et fait grandir l'enfant que nous étions.


Tous les pères ne sont pas inoubliables pourtant. Et il faut alors faire avec. Avec beaucoup de tact.


belle fin de dimanche et belle semaine



jill bill 09/08/2014 07:54

C'est dommage de ne pas connaître ses grands-parents, je n'ai pas connu le papa de mon papa, mort quand mon père avait 14 ans... sinon mon petit-fils Matti aurait eu deux ans ce jour... autre mort
qui laisse avec des larmes dans les yeux, merci Jeanne, un "bel" homme comme on dit ! Bises

Jeanne Fadosi 10/08/2014 19:01



Il n'y a aucune règle en la matière Jill. Et mieux vaut des beaux souvenirs à transmettre que le spectacle de certains dérapages ou envahissements. 


Mon père oui aurait été de bon exemple et de bon conseil. Du moins je le pense ainsi.


bises et une douce pensée pour ce triste anniversaire. Je pense fort à vous



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

VOYAGE

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 5ème anthologie est parue

Informations sur 

 Les anthologies éphémères