Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 08:00

 

S'il y a un au-delà ...

 

... Je t'envoie cette séquence émotion, ma petite maman,

toi qui aurait 104 ans aujourd'hui.

 

Les petites morts de Pierre Lapointe

(France Inter lundi 21 juillet 2014, peu avant 9 heures)

 

Bon anniversaire aussi à toi petite, qui est née un 21 juillet, pour ne jamais nous faire oublier cet anniversaire à mes soeurs et frères et moi.

 

Cette chanson qui était notre ralliement d'enfants et d'adolescents (du moins pour les plus jeunes de la fratrie car les autres avaient déjà fondé leur propre famille) quand nous étions réunis à la table familliale, d'abord au quotidien, puis le dimanche comme dans la chanson avec le départ de ma soeur dans la ville voisine, et d'un de mes frères à cette connerie de guerre d'Algérie qui ne disait pas son nom, puis d'un autre de mes frères en pension pour devenir instituteur.

 

Une chanson que papa et maman aimaient aussi chanter avec nous ...

 

... quand les événements familiaux (anniversaires, anniversaire de mariage) nour réunissaient à nouveau, même partiellement. 

 

Et le mois de juillet était prolixe en fêtes avec en point d'orgue le 20 et le 21 juillet.

Maman était fière de répéter année après année qu'elle s'était mariée la veille de ses 19 ans.

 

Nous cueillions des roses et des glaieuls du jardin, papa faisait une tarte avec des fruits de saison et débouchait une bonne bouteille de vin sagement vieilli dans le caveau.

 

Et l'on chantait ...

 

Je t'envoie cette séquence émotion à toi ma grand soeur car je me souviens avoir essayé de te faire entendre cette chanson par Claude Léveillée il n'y a pas longtemps, au téléphone. Je sais que tu préfères les originaux aux reprises alors pour toi 

 

Frédéric, de Claude Léveillée, par Claude Léveillée

 

les-glaieuls-Auguste-Renoir.jpg 

 

Et le reste du temps , non, oh non, on ne s'en foutait pas , du monde, comme il allait, bancal et injuste, cruel, comme maintenant ...

 

 nocesdiammimiBelindalionel - reduc1

* La petite à quelques mois, sur les genoux de son grand-père

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 26/07/2014 16:26

on lit souvent trop vite...

S'il y a un au-delà, ou un "chemin d'à côté" ou quelque paradis où ceux qui le méritent se retrouvent pour une vie meilleure, je sais qu'elle t'aura entendue, que ceux que tu aimes prendront aussi
le temps de partager avec toi de nouveaux moments, sans que les souvenirs se teintent d'un désespoir bien compréhensible.

Je lisais ailleurs un poème sur l'absence.
Je sais des absences qui tordent le coeur et le ventre, et qui ne passent pas.

Prends bien soin de toi, Jeanne.
Merci d'avoir partagé avec nous ces moments.

Jeanne Fadosi 27/07/2014 10:25



Oh oui, ce n'était pas un reproche pour la commentaire concerné mais j'ai eu des mots manquant de tact dans ma réponse et je crains d'avoir froissé.


J'en sais un rayon sur les erreurs de lecture. Ca m'a coûté un 4 sur 20 à la grande leçon de l'oral de l'agrég la première année où je l'ai passée et coûté l'admission évidemment pour ... juste
un trait d'union entre deux mots que je n'ai pas vu et qui changeait tout le sens de l'expression à développer !!!


bises et belle journée



Ely 21/07/2014 21:01

Bonsoir Jeanne
Quelle chance d'avoir encore ta maman,104 quel bel âge!.Tes souvenirs ont réveillé les miens mais ma maman n'est plus parmi nous.Comme j'aimerai l'avoir à mes côtés.
Merci Jeanne et bonne soirée
Bises
Ely

Jeanne Fadosi 22/07/2014 08:25



J'ai beau lire et relire mon billet je ne vois aucune ambiguité dès le titre et la première phrase qui pourrait faire penser que ma maman est encore vivante. Il faut juste lire toute la phrase
qui comprend peu de mots.


Elle est décédée il y a maintenant plus de quinze ans


.



emma 21/07/2014 13:41

quelle vacherie, le temps, hein ?

Jeanne Fadosi 23/07/2014 10:47



Ma réponse est passée aux oubliettes. Je t'y disais oh oui, horloge ou météo. aujourd'hui j'utiliserai une autre métaphore Chronos ou Poséidon



fanfan 21/07/2014 13:34

Une très belle chanson que j'avais oubliée!
Je l'écoute avec un très grand plaisir et beaucoup d'émotion en te lisant !
Chaque membre de la famille qui part emporte avec lui un peu de notre vie

Jeanne Fadosi 23/07/2014 10:44



tu as raison fanfan on vit aussi à travers ce qui sont partis et eux tant qu'on les a en mémoire, prolongent un peu de leur vie à travers nos souvenirs. La transmission, c'est important



Martine 21/07/2014 12:00

Très Émouvant. Belle semaine

Jeanne Fadosi 28/07/2014 14:47



merci



jill bill 21/07/2014 11:28

104 ans... un bel âge si, combien on cette chance de la garder aussi longtemps, peu.... merci Jeanne !

Jeanne Fadosi 21/07/2014 11:42



elle aurait ... elle a vécu jusqu'à 88 ans ce qui est déjà un bel âge


bises



eMmA 21/07/2014 11:13

A ton tour, Jeanne, de me faire découvrir au détour d'une émouvante séquence de ta vie, une belle chanson d'un interprète qui semble Québécois.
Merci et bon anniversaire à ta petite maman.

En écho à ton "S'il y a un au-delà", connais-tu la chanson de Michel Jonasz, "Est-ce que je retrouverai ma douce ?" : http://www.emmacollages.com/article-dans-une-autre-vie-95902944.html

Bonne semaine,
eMmA

Jeanne Fadosi 21/07/2014 11:44



Oui Claude Léveillée était québequois et dans les années de cette chanson-là connu en France aussi, tout comme Pierre Lapointe que je découvre actuellement sur France Inter



Monelle 21/07/2014 11:11

Merci d'évoquer tes souvenirs !!!
Bonne semaine - bisous
Monelle

Jeanne Fadosi 21/07/2014 12:23



ils m'ont rattrapé en entendant la radio ce matin...



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères