Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 05:00

Préambule

 

Si ce qui suit vous indiffère, vous pouvez passer directement à la présentation ou au mode d'emploi.

(Mais vous aurez peut-être envie de revenir ici ensuite)

 

La présentation des sites, contrainte par le format de l'écran de l'ordinateur, présente une grande diversité et c'est tant mieux ! Imaginez que tout soit présenté de la même manière !

 

Seulement voilà, c'est souvent déroutant et décourage celles et ceux qui, soit n'ont pas le temps, soit sont mus par des réflexes acquis par la fréquentation des mêmes catégories, comprenant quelques standards "communautaires", soit ne sont tout simplement pas familiarisés avec ce nouveau langage que constitue ces drôles de petites machines.

 

J'expliquerai une autre fois, (ce qui me connaissent savent que cela peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années) que ce n'est en aucun cas une lacune, encore moins un défaut, et que même, cela préserve quelquefois d'un apauvrissement de la réflexion et de la pensée.

 

Car je crois, je ne suis pas seule à le penser, que la pensée est au moins en partie conditionnée par la structure et les choix sémantiques du ou des langages que l'on utilise pour les formuler.

 

archivé en brouillon 17/09/2011 10:48

 

Complément du 15 août 2014 pour une éventuelle mise en ligne prochaine :

Il n'y a pas dans mes brouillons de suite à ce préambule. J'avais annoncé la couleur de mes abandons d'idées en cours de route.

Mais ce n'est pas le seul motif.

D'un côté, les personnes pour lesquelles je m'appliquais à élaborer un petit didacticiel soit se sont adaptées d'elles-même, soit sont trop loin de mon univers de réflexion pour que j'ai eue l'envie de continuer mon effort vers elles. (je dis elles pour personnes, il y avait aussi des ils ...)

 

D'un autre côté, j'ai depuis été amenée à modifier ma page d'accueil en prévision d'une simplification pour un transfert annoncé vers une nouvelle plate-forme. 

 

En troisième lieu, la multiplication des supports accessibles au Net, (smartphones, tablettes) et des formats d'écran, plus petits mais à la visibilité de plus en plus améliorée, et surtout lecture en mode paysage ou portrait (comme on dit pour l'impression) rend de plus en plus ... complexe ... ma recherche de simplicité et de sobriété sans austérité ni surcharge.

 

En quatrième lieu, (je n'ose dire en dernier), l'omniprésence de plus en plus envahissante des pubs, il ne faut pas s'illusionner, ce fléau pour les uns, cette soi-disant manne pour les autres, ne fera que prospérer, mon option de me les bloquer en lecture mais sans en maitriser l'affichage pour mes lecteurs, rend assez vaine toute tentative de mode d'emploi.

 

Reste le coeur du sujet, la reflexion sur ce nouveau mode d'échange, par Net, et au-delà même, ces nouvelles façons du vivre ensemble.

 

Et vous savez, quelquefois, quand il y a des bugs, quand il y a des hoaks, quand il y a des mels pernicieux, mauvais plaisantins ou vraies arnaqueurs(ses) ... quand l'inspiration vient et qu'il faut débrancher à cause d'un orage ... quand

j'ai la tentation de ...

-cid_0DDBC4F283334BE9969562C982A9E2C3-EHPC.jpg

... fugacement.

 

La preuve, je vous titille à nouveau avec mes états d'âme de blogueuse.

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Blog-mode-d-emploi
commenter cet article

commentaires

Quichottine 27/08/2014 14:37

Si tu savais le nombre de fois où j'ai eu envie de tout envoyer balader !

... mais sans m'y résoudre tout à fait.

Il y a une donnée dont tu n'as semble-t-il pas tenu compte.

La Toile... c'est un peu comme celle d'une araignée... on a un peu de mal à s'en défaire... et l'on s'y plonge malgré tout, attiré par tout ce qu'elle a de beau.

Ne pas en devenir esclave, se faire plaisir car c'est le meilleur moyen de faire plaisir aussi à d'autres, prendre le temps qu'il faut pour ceux qui nous entourent et qui n'ont pas vraiment besoin
d'ordinateurs pour se rejoindre...

Le Web, c'est un merveilleux moyen de partager avec des inconnus... Faudrait-il tout abandonner parce qu'il est le dernier lieu où certains se font encore beaucoup d'argent ?

Je ne sais pas.

Je t'embrasse. Passe une douce journée.

Jeanne Fadosi 30/08/2014 10:34



tu as raison, ne pas en devenir esclave. ... savoir débrancher ... ce peut être la meilleure et la pire des choses.  Ce qui me désole c'est le clivage qu'il provoque même dans nos entourages
immédiats, selon les modes de communication que l'on privilégie. tout va tellement vite mais surtout tout se fait concurrence.


regarder autour de soi. écouter, parler ...


hier matin, je regardais deux presqu'enfants (environ 10 - 12 ans) occupés à interroger leur tablette sur Jules Vernes et se gavant sans aucun doute d'informations aussi intéressantes que
surabondantes.


Le seul souci, c'est qu'ils se trouvaient justement devant la Maison de Jules Verne et qu'ils venaient de la visiter sans vraiment y bien regarder tout ce qu'elle donnait à voir avec les yeux et
sans interface.


Bises et belle fin de semaine



emma 17/08/2014 09:53

internet est objet d'énervement et critiques, nous voyons ce qui dysfonctionne plus que ce qui marche ; il est devenu vital, on ne saurait plus s'en passer, preuve en est la sensation de désert
lors des pannes de matériel... et comme Esope disait de la langue, c'est la meilleure et la pire des choses

Jeanne Fadosi 17/08/2014 18:50



je suis évidemment entièrement d'accord avec toi. 


Au moins la technique, je peux pester contre. Mais voilà de nouveau la pluie et là qui dois-je incriminer ??? Même les cultivateurs trouvent que trop c'est trop ... Ils n'ont pourtant pas
toujours la même perception du beau temps que les vacanciers



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères