Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 09:09

 

bon voilà, mes actes manqués de programmation me décident à publier cette impertinence que j'évoque en introduCtion de la mise en ligne de La nuit d'octobre, de Musset.

 

et c'est toujours pour le défi n°126 des CROQUEURS DE MOTS

 

Le coeur plein de fiel,

ta muse t'a déserté,

fuyant tant de haine.

 

La chaise du poète est vide ;

Sèchent la plume et l'encrier.

 

Qu'attendais-tu homme fier ?

Femme libre te libère.

Jeanne Fadosi, vendredi 27 juin 2014

 

impertinence empruntée au tanka sur les états d'âme d'Alfred de Musset dont George Sand ne supportait plus les caprices, les exigences et (si le mot n'existait pas le comportement si) le machisme.

La séparation est définitive en mars 1835.

Salutaire, Musset y puise l'inspiration de quatre longs poèmes parmi ses plus renommés : d'abord La nuit de mai, puis La nuit de décembre, puis La nuit d'août et enfin, La nuit d'octobre.

plume-b.gif

 

Rassemblement pour indiquer ses participations et prendre connaissance des autres participants sur le blog des Croqueurs de mots et plus précisément 

Défi 126 , à la barre Jeanne Fadosi :      

suivre les liens déposés en commentaires sous cet article en attendant que dômi ait le temps de compléter    

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

Quichottine 08/07/2014 08:31

Finalement, la rupture aura été bénéfique.

J'ai toujours aimé ces Nuits.

Passe une douce journée Jeanne. Bises.

Jeanne Fadosi 08/07/2014 11:13



Ce sont de très beaux poèmes. On lit moins ce genre de littérature maintenant. C'est peut-être dommage


bises



enriqueta 05/07/2014 08:58

Superbe poème pour une histoire émouvante qui méritait d'être racontée. Oui, la poésie naît souvent de la souffrance.

Jeanne Fadosi 08/07/2014 10:49



Disons que la poésie et l'écriture ou d'autres formes d'expressions artistiques est un exutoire à la douleur. Mais elle ne devrait pas être que souffrance. Et il y a de très beaux poèmes joyeux.



Monelle 04/07/2014 10:36

Ton tanka fait un bel écho aux échanges entre Musset et sa Muse... dont j'ai lu une partie seulement !
Bon week-end
Monelle

Jeanne Fadosi 08/07/2014 10:48



oh oui, j'ai hésité à le couper, mais je n'ai pas trouvé comment.


Pas faciles les artistes, qu'ils soient écrivains ou musiciens, en tant qu'individus ...


belle semaine



Kri 03/07/2014 17:45

Un exercice d'écriture bien réussi
Bonne fin de journée

Jeanne Fadosi 08/07/2014 10:38



merci Kri. bel été



Josette 03/07/2014 11:44

Finalement je n'ajoute rien à ma première réponse elle avait raison Madame George Sand...Musset s'en était pris aussi au protégées de la grande Dame !
rebises

Jeanne Fadosi 03/07/2014 12:37



je suis bien d'accord. Autant j'apprécie l'oeuvre, autant je n'ai pas une grande estime de l'être humain Musset.


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères