Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 04:00

C'est Hauteclaire qui nous propose les épouvantails pour sa communauté Entre ombre et lumière.

Je lui avais inventé un prénom et une histoire ...

 

épouvantail glorieux - reduc1

 

avant qu'il ne perde de sa splendeur dans les intempéries de l'automne

 

épouvantail décadent - reduc1

 

et pour sûr, son déclin a dû affliger les oiseaux qui en avaient fait leur perchoir.

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans ombres-et-lumières
commenter cet article

commentaires

Quichottine 07/08/2012 16:21


Je pense que les mentalités changent... qui faut-il protéger ? Les potagers ou les oiseaux ?


En tout cas, c'était un bel épouvantail...

Jeanne Fadosi 10/08/2012 18:37



je dirais les deux mon capitaine ... je crois bien qu'il a été fait plus pour amuser les enfants qui s'en sont occupé que pour sa fonction supposée ...



Hauteclaire 02/08/2012 19:21


Bonjour Jeanne,


avec une petite remise en forme, il pourra à nouveau faire copain avec les oiseaux !


Quand j'ai proposé ce thème, je pensais que toutes les personnes qui habitent en campagne allaient en avoir des archives pleines ! Je ne pensais pas qu'il y en avait si peu maintenant dans les
champs et jardins ..


Gros bisous, et belle soirée

Jeanne Fadosi 03/08/2012 12:13



ma foi je ne sais pas ce qu'il en est advenu mais il a disparu de mon paysage !


maintenant, on en est plus à poser des nichoirs que des épouvantails ...


bises



chemindetables 01/08/2012 11:18


oui il a pris un sacré coup de vieux...........


le pauvre....


mais c'est super d'en avoir un dans ton jardin, je n'en voit plus par chez moi pourtant je suis en pleine campagne


bises


patricia

Jeanne Fadosi 01/08/2012 19:48



dans le jardin d'à côté ! il y en a pratiquement plus dans nos campagnes.


bises



Frieda 31/07/2012 22:12

Bonsoir Jeanne les épouvantails auraient-ils perdus leur fonction? Bisous Frieda

Jeanne Fadosi 01/08/2012 19:38



c'est surtout qu'il y en a pratiquement plus. celui-ci d'un jardin voisin a duré l'espace d'un été en 2010


bisous



Littorine/Marie France 31/07/2012 21:08


Ah ben ça c'est pas banal, un épouvantail qui sert de perchoir aux oiseaux ! tout se perd... Bonne soirée

Jeanne Fadosi 01/08/2012 19:37



oh c'est assez fréquent. les plus jeunes s'en méfient mais les oiseaux plus âgés ont vit compris et trouvent cela bien commode



Renée 31/07/2012 16:51


ho le pauvre monsieur.....bisous bien vu avce le précédent

Jeanne Fadosi 31/07/2012 17:42



la vie d'un épouvantail ne dure qu'une saison ...


bises



Bestofava 31/07/2012 13:08


ah oui, il a pris du bide ! 

Jeanne Fadosi 31/07/2012 17:44



pourtant juré, il n'a bu que de l'eau de pluie !


bises



Clio Francine 31/07/2012 11:56


Une petite fable de Mr de La Fontaine  en quelque sorte !!


Merci Jeanne .


Bisous.


Francine .

Jeanne Fadosi 31/07/2012 17:45



une histoire en fables ... même si je ne prétends pas rivaliser avec Jean ...


bises



emma 31/07/2012 10:47


ah ah, très amusant cet épouvantail complice qui se fatigue..

Jeanne Fadosi 31/07/2012 18:18



il a tenu trois mois quand même, plus que le bel élan du printemps des jardiniers ...



LANGLAIS 31/07/2012 10:29


Il n'a pas bonen mine  comme moi quand j'ai créé le mien;


Je n'ai aps pu résister à te nommer virtuellement la marraine de mon épouvantail,


puisque c'est grace à ton idée qu'il a revecu sur la toile , lui qui s'ennuyait tout seul  sur mon blog.


Bien amicalement

Jeanne Fadosi 31/07/2012 18:23



c'est un grand honneur que d'être la marraine de l'épouvantail de Picut et Sisterole dont je mets le lien ici vers ton blog. La Toile d'OB est un peu en somnolence cet été, sans doute en raison des modifications en perspectives et puis aussi
parce que les blogs ce n'est pas toute la vie.


Amicalement !



jill bill 31/07/2012 09:21


Un thème fort plaisant ce jour aussi.... Le pôf bonhomme !  Bon mardi Jeanne ! Bizzz

Jeanne Fadosi 31/07/2012 18:24



il a vécu l'espace d'un été ... et je témoigne qu'il n'éffrayait pas les oiseaux ... sauf au tout début


bises



joelle.colomar.over-blog.com 31/07/2012 09:10


Je suis sûre que ton histoire était très belle. Parlait-elle aussi du côté éphémère de la vie ? Bien bel exemple pour ce sujet. Bises. Joëlle

Jeanne Fadosi 31/07/2012 18:26



J'ai complété le billet de Romaric par les épisodes qui s'y rattachaient quand j'ai écrit ces histoires en automne 2010. Le côté éphémère de la vie, oh oui !


bises



florence 31/07/2012 07:59


J'aime bien ce contraste  des saisons !


Bonne journée

Jeanne Fadosi 31/07/2012 18:42



je ne comprend pas le lien sur ton nom ???


je rectifie ici Florence (lien vers l'article épouvantail)car
il y a eu un complément bizarre dans le lien d'OB. et même l'adresse du blog est curieuse


Cet épouvantail a été créé au printemps 2010 et la deuxième photo a été prise en septembre ou octobre. Entre temps le jardinier avait à nouveau abandonné son jardin


belle fin de journée



patriarch 31/07/2012 07:14


Sourires.... merci j'aime bien.... Belle journée avec bises x 2

Jeanne Fadosi 31/07/2012 18:43



un vrai épouvantail et des comptines basées sur des faits observés au cours de l'été 2010


bises et belle soirée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

VOYAGE

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 5ème anthologie est parue

Informations sur 

 Les anthologies éphémères