Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 09:00

 

 

"Une idée curieuse s'est un jour formée en moi, je me suis dit que les nazis ont été renversés par la musique "

Leonard Cohen

 

 

8 mai 1945 : L'armée allemande du troisième Reich capitule à Berlin devant les représentants des alliés, ce qui met fin à la guerre en Europe. La signature du maréchal Wilhem Keitel confirme ainsi l'acte de réddition inconditionnelle signé la veille au QG du SHAEF à Reims par Alfred Jodl

C'est cette date qui est retenue pour fêter la fin de la seconde guerre mondiale, en espérant dès lors ne jamais avoir à remplacer "seconde" par "deuxième", en espérant que cet adjectif qui n'a pas de suite ne deviendrait pas caduc comme la "der des der" de 1918.

 

Je n'oublie pas que la guerre mondiale s'est encore prolongée quelques mois en Asie pour se terminer par l'explosion de deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945 et les bombardements de bombes conventionnelles sur Tokyo le 15 août 1945.

Sans oublier non plus les errances des rescapés des camps de concentration et des camps de la mort après le 8 mai 1945.

 

Un micro-trottoir sur les Champs-Elysées (entendu ce matin sur France Inter) démontre que la signification de cette date est devenue floue.

 

Qui sait que cette date a été reprise ? pour être le 8 et le 9 mai

les Journées du souvenir et de la réconciliation

en l'honneur des morts de la seconde guerre mondiale

(décision de la résolution 59/26 du 3 mai 2005 de l'Assemblée Générale des Nations Unies)

 

Les anciens combattants de cette guerre ne sont plus guère nombreux. Les partisans, les clandestins, demeurent dans notre mémoire notamment par l'inscription du Chant des Partisans, magnifique mais terrible, au progamme des écoliers et des candidats au concours des Ecoles normales d'instituteurs avec La Marseillaise et Le Chant du Départ.

Ici chanté par Marc Ogeret

 

Je me souviens aussi de La complainte du partisan, évoquant ceux de l'ombre, ceux qu'on oublierait ...

 

Magnifique interprétation de La complainte du partisan par Anna Marly qui en a composé la musique en 1943 et sur laquelle Emmanuel 

qui dès cette interprétation dit "l'ennemi" et non "les Allemands", ce qui est sémantiquement plus juste.

- historiquement : combien de temps a-t-il fallu avant d'admettre qu'il y avait des Allemands qui n'avaient pas suivi cette folie collective et que c'étaient les premières victimes du régime d'Hitler.

- poétiquement : si ce chant a vocation à devenir intemporel et universel.

 

Dans sa version anglaise première à être déposé sous copyright par Hy Zaret en 1948, Le premier couplet semble avoir disparu si l'on en croit le site de Leonard Cohen. Leonard Cohen omet le deuxième couplet

 

peacedove_hall-ONU_NY.jpg

Colombe de la paix, Hall de l'Assemblée, Siège de l'ONU à New York

 

Ecouter Joan Baez ou Leonard Cohen ou Bertrand Cantat avec Noir Désir

 

Et parce que la seule possibilité que nous ayons de vivre en paix sur cette terre finie c'est d'accepeter nos différences, d'accepter les mixités, sans chercher à gommer ces différences, sans chercher à adhérer à toutes les coutumes, san tout accepter non plus, juste à vivre côte à côte, le plus sereinement possible.

Sans chercher la perfection.

 

je sais que je ne vais pas plaire à tout le monde mais permettez-moi de relayer ici

 

La Marseillaise De Graeme Allwright et Sylvie Dien

 

Pour tous les enfants de la terre

Chantons amour et liberté.

Contre toutes les haines et les guerres

L’étendard d’espoir est levé

L’étendard de justice et de paix.

Rassemblons nos forces, notre courage

Pour vaincre la misère et la peur

Que règnent au fond de nos coeurs

L’amitié la joie et le partage.

La flamme qui nous éclaire,

Traverse les frontières

Partons, partons, amis, solidaires

Marchons vers la lumière.

Graeme Allwright, Sylvie Dien

 

Texte libre de droit, offert par les auteurs,

à distribuer sans modération.

à retrouver sur le site de l'association La marseillaise de Graeme Allwright

 

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 02:00

 

Parce que le 16 avril est la Journée mondiale de la voix, 

juste pour le plaisir du partage :

 

Incroyable chorale a capella (durée 6 minutes 18)

 

asnieres20091.jpg

 

Non, ce n'est pas nous l'incroyable chorale,

mais je vous l'assure, chanter en choeur ça fait du bien !

belle journée  à tous ...

 

bis repetita d'autre façon ? (4mn58)

 

.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 10:35

 

Je suis agnostique, je ne m'en cache pas. Même si en ces temps d'intolérances (j'insiste sur le S), c'est une position, non pas difficile à tenir, c'est de mon point de vue non pas la plus sage mais la moins insensée, mais dangereuse à exprimer.

Je ne me sens autorisée ni à juger ceux qui ne croient en aucun dieu, je me sens proche de leur non croyance, ni  à jeter l'anathème sur ceux qui croient en une transcendance. Je suis émue par ceux qui ont ce qu'on appelait dans mon enfance la foi du charbonnier.

 

Je connais des athées généreux et des croyants égoïstes et réciproquement.

 

L'Ave Maria de Schubert m'a presque toujours ému aux larmes

 

par Nana Mouscouri, mais oui, elle l'a fait connaitre aux gens de ma génération, du moins ceux qui n'écoutaient pas spontanément du chant lyrique

 

J'ai glané quelques écoutes sur google

 

par la sublime Jessye Norman, habitée de l'intérieur

 

par Barbara Hendricks

 

par Joan Baez, surtout Joan Baez

 

ou encore l'incomparable Maria Callas

 

ou par Roberto Alagna

 

par Placido Domingo

 

par Andrea Bocelli désolée pour ce lien, il y a de longues secondes de pub qui ne peuvent pas être ignorées. L'occasion pour moi de rappeler que les droits d'auteurs, une invention louable à sa création, sont captés comme d'autres richesses par les pouvoirs de l'argent et non (ou si peu) par les artistes.

 

J'aurais pu faire la même démarche pour l'Ave Maria de Gounod. Rien ne vous en empêche.

 

Prenons le temps encore d'écouter l'Ave Maria de Charles Aznavour, accompagné par les petits chanteurs à la croix de bois, dont on trouve les paroles ICI

 

bebe michael Kamber - reduc1

 

A toutes les mères courage, quelque soit leurs us et leurs croyances, leurs servitudes.

 

 

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 17:00

 

Il était un peu moins de dix heures du matin (heure d'hiver) ce vendredi 7 décembre 2012

face-au-soleil-du-matin.JPG

Le soleil du levant se réverbérait vers l'ouest

lune-du-matin.JPG

Et là-haut dans le ciel, madame en majesté montrait un beau profil

bleuet-du-07-12-12-reduc.JPG

Tandis que dominant le manteau de neige étoilé, le bleuet transi était tout emperlé

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 11:00

Feue Communauté des bonnes nouvelles de Clio48 catégorie Oyez la bonne nouvelle 

 

Le défi de Philippe croizon a commencé bien en amont je suppose, par des préparatifs minutieux.

Pour nous, il a commencé quand le projet est parvenu à mes oreilles en avril 2012 et j'ai suivi attentivement les étapes réussies une à une

1) jeudi 17 mai 2012 Océanie     --->   Asie (sur l'ile de nouvelle-Guinée coupée en Papouasie-Nouvelle Guinée (Océanie) et Indonésie (Asie)

2) jeudi 21 juin 2012   Afrique      --->   Asie (Egypte - Jordanie à travers la mer rouge)

3) jeudi 12 juillet 2012  Europe      --->   Afrique (détroit de Gibraltar, Gibraltar - Maroc)

4) vendredi 17 août 2012 Amérique  --->   Asie (détroit de Béring)

 

J'écris "ils" au pluriel car, sans son co-nageur valide, Arnaud Chassery, il y a peu de chance qu'il soit parvenu à relier le 4ème continent (l'Europe) au 5ème continent (l'Amérique).

 

La traversée a eu lieu cette nuit dans le détroit de Bering, dans une eau glacée et tempétueuse.

 

Je complèterai ce billet, mais j'avais vraiment envie de vous faire partager cette réussite, tant physique que symbolique

 

Belle fin de semaine à vous

 

suivre l'événement presque en direct sur le site Nager au-delà des frontières

 

Un émouvant son d'actu sur France Inter (quand vous ne l'aurez plus sur la page d'accueil, je suppose qu'il sera aisé de le retrouver au moins quelques temps)

 

La traversée, relatée sur actu.orange ;    

 

les préparatifs : sur presse-océan

 

Si vous voulez en savoir plus sur cet étrange nageur hors du commun :

PCroizon Manche à la nage

Philippe Croizon, J'ai traversé la Manche à la nage, éditiions Jean-Claude Gawsewitch, mars 2012

 

 

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 07:30

Feue Communauté des bonnes nouvelles de Clio48 catégorie Oyez la bonne nouvelle

 

En marge de nos Jeux Olympiques planétaires, à plus de 55 millions de kilomètres, au bout d'une course en solitaire de 8 mois et 10 jours dans l'espace inter-planétaire, se jouait l'arrivée du robot Curiosity sur la planète Mars.

 

Emergeant tranquillement de mon sommeil, la tête calée dans un oreiller moelleux, le robot (ou ses pilotes terrestres) a eu l'élégance d'amarsir en douceur et en direct pendant les informations de 7h30.

 

Nous épargnant les quelques minutes de descente vers sa destination, des minutes de tous les dangers où aucune des manoeuvres n'avait droit à l'erreur.

 

Nous faisant vivre en direct, meublées par les commentaires de la journaliste, les quelques secondes qui nous séparaient de l'explosion de joie de l'équipe du centre de contrôle de Pasadena (en Californie)

quelques toutes petites minutes encore, passées beaucoup plus vite dans la liesse générale, avant que la première photo en noir et blanc ne parvienne sur leurs écrans de contrôle.

 

Après cette deuxième étape réussie de l'amarsissage (eh oui, il va falloir se familiariser avec ce néologisme), sa mission de  deux ans consiste en l'exploration et la recherche de traces de l'existence de conditions de vie passée ou présente sur la planète rouge.

 

robot-curiosity-Msl20110526_MSL_Artist_Concept_PIA14164-ful.jpg

(maquette d'artiste provenant de la NASA, en principe non soumis à copyright)

fichier wikimedia, clic pour informations

 

Pour en savoir plus sur cet événement :

Le Parisien ; Le Monde

 

 

 

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 12:00

Feue Communauté des bonnes nouvelles de Clio48 catégorie Oyez la bonne nouvelle 

 

Ils sont arrivés !

Traversée sans problèmes

en 16 kilomètres et 5 h 20 mn

Ils l'ont fait !

 

Je me demande bien ce que va devenir la communauté des bonnes nouvelles. Les rumeurs vont bon train sur les changements que nous prépare Over-blog dans son alliance pour conquérir le nouveau monde. Du coup, Francine Clio a migré vers un ailleurs tout en gardant un oeil sur sa petite entreprise de bonnes nouvelles ...

 

Pour l'heure, je vous ai fait part de l'aventure pleine de sens de cet énergique trétraplégique par électrocution, Philippe Croizon dans Ces défis qui m'épatent (1)

Ce challenge avait subi jusqu'à présent bien davantage les tracasseries administratives liées aux autorisations à obtenir que les difficultés propres à l'exploit sportif.

 

Il semble que cette fois-ci, c'est plutôt le contraire. Les autorisations sont obtenues.La fenêtre météo va sans doute le conduire, avec son partenaire Arnaud Chassery, à faire leur troisième relais dès demain mercredi 11 juillet 2012 et non jeudi ou plus tard comme initialement prévu.

 

Dernière minute : la traversée aura a eu finalement lieu jeudi 12 juillet comme prévu initialement

selon La nouvelle République

 

 

Il se prépare donc dès maintenant à relier l'Europe à l'Afrique en traversant le détroit de Gibraltar.

 

A suivre donc ... passionnément ... sur Nager au-delà des frontières

 

Strait_of_gibraltar.jpg

photo sur wikipedia, clic sur l'image pour informations.

cliché de la NASA, sauf exception, les clichés de la NASA ne sont pas soumis à copyright

 

Après cet exploit attendu, il restera le dernier relais pour relier l'Europe à l'Amérique (dans le sens le plus compatible avec les autorisations administratives et/ou avec les courants et les vents marins) par le détroit de Bering.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 17:21

Feue Communauté des bonnes nouvelles de Clio48 catégorie Oyez la bonne nouvelle

 

Pas le temps de finasser un "vrai" article ce soir

 

mais je voulais quand même vous faire partager ce deuxième succès de Philippe Croizon et de son accompagnateur valide

les dernières infos sur le site Nager au-delà des frontières

 

Un grand bravo pour l'exploit et pour le symbole

 

billets précédents sur le sujet : 

Ces défis qui m'épatent (1)

Relier les cinq continents à la nage 1 Océanie --> Asie

.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 04:00

Honneur au 1er mai dans tous ses états, je réédite le premier billet mis en ligne pour la circonstance, le 1er mai 2009.

 

une mise au point toujours d'actualité ...



Si la tradition d'offrir du muguet comme porte bonheur au premier du mois de mai est attribuée à Charles IX en 1561, les Celtes en avaient fait un porte bonheur,
peut-être grâce à une utilisation experte comme plante médicinale.

C'est en effet
une plante dont toutes les parties sont très toxiques.
Les petites baies rouges sont particulièrement dangereuses car elles attirent la curiosité des enfants, mais le simple fait de machouiller un brin de muguet peut provoquer des vomissements et des troubles cardiaques graves.
Ses propriétés cardiovasculaires et rénales,  adéquatement utilisées par les "mages", dans un savoir médical traditionnel, ont pu sauver des personnes dans un état désespéré, comme antidote à d'autres poisons et venins par exemple.
Mais encore une fois, ce savoir traditionnel était transmis par un long apprentissage de maître à disciple, dans une ambiance de secret, à une époque ou la science et la magie étaient à la fois vénérées comme accessibles à un très petit nombre de personnes et craintes voire rejetées, tant par les pouvoirs de vie et de mort qu'elles semblaient conférer à ceux qui les possédaient que par leur réputation de tirer ce savoir du diable.

Le retour à une considération plus respectueuse pour les produits naturels est un premier petit pas , mais ce serait une grave erreur de considérer que tout ce qui est naturel est sain.
Les plantes et les animaux comestibles sont l'exception dans une flore et une faune pour l'essentiel plus ou moins toxique ou hostile que les humains ont mis des millénaires à connaître puis à domestiquer.

Il est infiniment regrettable, que la peur et le sentiment stupide de supériorité des civilisations conquérantes aient, de tous temps contribué à la disparition des savoirs experts antérieurs.

Quant à la fête du travail, le La en est donné à Chicago en 1886 lors d'une grève pour la journée de 8 heures.
Rappelez-vous mon billet 68 Quand les midinettes ... qui faisait suite à Vous avez dit midinettes ?, on en est encore loin même en 1923 où seule la journée de travail des enfants de moins de 16 ans est limitée à dix heures.

livet trav mam p1 - reduc    

 

trav enfts 1882 2 - reduc


Cette revendication d'une journée de 8 heures sera reprise par la IIème internationale socialiste réunie en congrès à Paris à l'occasion du centenaire de la Révolution française qui décide de faire du 1er mai un jour de lutte dans le monde entier. 


Cette journée de manifestations fut donc pendant plus de cinquante ans affaire de revendication des salariés.
Si aujourd'hui,  la fête du travail est un jour chômé, on le doit au gouvernement de Vichy qui l'a rendu officielle en 1941 pour rallier les salariés selon la même logique que la politique familiale et la fête des mères à l'intention des familles et particulièrement des mères de famille.

Le premier mai évoque aussi la fête de Jeanne d'Arc. J'en ai entendu parler depuis mon enfance, ayant alors quelquefois l'occasion d'aller à Orléans.
Cette ville y fête depuis 1430, sauf empêchement de l'Histoire, l'arrivée de la pucelle à Orléans qui fut délivrée entre le 30 avril et le 8 mai 1429, il y a donc 580 ans. Comme d'autres villes fêtent d'autres anniversaires traditionnels, évidemment pas Rouen quand elle a vu brûler celle qui avait été adulée, ni Calais dont les bourgeois donnèrent les clés aux Anglais pour éviter que la ville ne soit entièrement brulée et détruite.

Tout le monde peut ne pas adhérer à ces commémorations tournées vers un passé lointain, mais il est regrettable que le souvenir de cette jeune fille ait été récupéré à des fins politiciennes, car l'Histoire d'un pays appartient à tous ses habitants.

Et non, mon pseudo ne vient pas d'une admiration pour cette donzelle de Donrémy, tiens, encore des notes de musique (hasard). Je dois à Jeanne, l'une de mes grand-mères, de l'avoir reçu en deuxième prénom. Ce prénom était à la mode au moment de sa naissance qui est aussi celle de la petite fille de Victor Hugo, mise si souvent en poèmes dans L'art d'être grand-père (1869).
D'ailleurs, pour tout dire, si je devais me référer à une Jeanne célèbre, je choisirais plutôt la Jeanne de George Brassens, encore que je n'aie jamais eu de cane.

Les Jeanne, Jeannette et autres jeunettes, travailleuses, et double travailleuses, il y en eut beaucoup plus qu'on ne le pense habituellement. Souvent à la tâche*, souvent à la maison**. Et elles ne défilaient pas le jour du 1er mai. L'émancipation des Coco Chanel est l'exception. Bien souvent, lorsque la ferme familiale ne pouvait pas les nourrir ou lorsque leurs parents étaient eux-mêmes ouvriers, elles allaient très tôt, vers dix, douze ans, se louer auprès de familles plus aisées comme bonnes à tout faire, contre le gite et les repas, et quelques maigres gages, pas toujours.
Se marier, pour ces presqu'enfants, c'était échapper à cette quasi-servitude pour une autre servitude au mari, plus acceptée car prônée par les autorités religeuses pour la survie de l'espèce humaine.

* rémunérées à la pièce
** elles faisaient des travaux de couture ou de broderie chez elles pour les manufactures ou pour leur propre compte quelquefois.

Alors, le muguet qui, selon Brassens, se plaint de trop travailler en ce jour triplement fêté, j'en ai rendu trois brins à la terre de mon petit jardin, en espérant qu'ils s'y acclimateront et feront d'autres jolis brins de muguet.
Avant cela, j'en ai esquissé un avec des pastels, à la va vite, juste pour le souvenir.

muguet en pot - reduc

 
Bonheur en offrande

muguet2 - reduc
Un instant pour la pause

muguet au pastel - reduc
Retour au sous-bois

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 07:45

 

Donner la vie, c'est faire preuve d'un grand optimisme ou d'une grande naïveté. C'est ainsi depuis le commencement du monde pour assurer la survie et quelquefois l'extension des espèces animales, dont l'homme fait partie.

 

Donner sa vie, c'est bien autre chose.

Qui n'a pas prononcé, avec beaucoup d'inconséquence, cette phrase 

 

" Je donnerais ma vie pour ..."

 

Combien de braves soldats ont donné leur vie dans tous les camps, pour leur cause.

 

Certains, jadis, aujourd'hui, donnent leur vie, convaincus, habilement enrôlés, pour des causes abjectes, en prenant d'autres vies.

 

 

Georges, le sage, j'évoque Georges Brassens, était beaucoup plus prudent :

 

"Mourir pour des idées, d'accord, 

Mais de mort lente, d'accord ..."

 

 

Soudain, l'un ou l'autre pense que cela ne suffit pas. Leur geste n'est pas à suivre, bien sûr.

Rien ne justifie qu'on se sacrifie.

Mais écoutons au moins ce qu'il dit, ce qui n'a pas été entendu avant ...

 

L'information est passée à peu près inaperçue dans les grands médias et même sur france Inter, je ne l'ai entendu que grâce à mes insomnies du petit matin.

 

Pourtant, l'émotion est extrême dans son pays ...

 

voir l'article du Monde : Le suicide d'un retraité dans les rues d'Athènes bouleverse la Grèce

 

Je m'abstiendrai de tout commentaire. La lettre qu'il a laissée pour expliquer son geste est suffisamment claire

 

colombes

 

Je ne connaissais évidemment pas ce monsieur. J'espère juste que son geste ne sera pas complètement inutile.

 

 

sur le thème de la vie voir aussi

Rides ... ; La vie si fragile ! pourquoi faut-il ? ; L'instinct de vie

 

post sciptum : Je ne voulais pas commenter, je ne le ferai pas plus maintenant, mais je suis scandalisée de la récupération malhonnête que je viens d'entendre à la radio !

 

La situation actuelle de la Grèce n'est pas un chiffon rouge à agiter alors même que le torero qui l'agite a lui-même activement contribué à lui enfoncer la tête sous l'eau au lieu de lui tendre réellement la main ...

.

Et OUI, je suis très en colère !!!!

.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article

Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères