Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 17:21

Feue Communauté des bonnes nouvelles de Clio48 catégorie Oyez la bonne nouvelle

 

Pas le temps de finasser un "vrai" article ce soir

 

mais je voulais quand même vous faire partager ce deuxième succès de Philippe Croizon et de son accompagnateur valide

les dernières infos sur le site Nager au-delà des frontières

 

Un grand bravo pour l'exploit et pour le symbole

 

billets précédents sur le sujet : 

Ces défis qui m'épatent (1)

Relier les cinq continents à la nage 1 Océanie --> Asie

.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 04:00

Honneur au 1er mai dans tous ses états, je réédite le premier billet mis en ligne pour la circonstance, le 1er mai 2009.

 

une mise au point toujours d'actualité ...



Si la tradition d'offrir du muguet comme porte bonheur au premier du mois de mai est attribuée à Charles IX en 1561, les Celtes en avaient fait un porte bonheur,
peut-être grâce à une utilisation experte comme plante médicinale.

C'est en effet
une plante dont toutes les parties sont très toxiques.
Les petites baies rouges sont particulièrement dangereuses car elles attirent la curiosité des enfants, mais le simple fait de machouiller un brin de muguet peut provoquer des vomissements et des troubles cardiaques graves.
Ses propriétés cardiovasculaires et rénales,  adéquatement utilisées par les "mages", dans un savoir médical traditionnel, ont pu sauver des personnes dans un état désespéré, comme antidote à d'autres poisons et venins par exemple.
Mais encore une fois, ce savoir traditionnel était transmis par un long apprentissage de maître à disciple, dans une ambiance de secret, à une époque ou la science et la magie étaient à la fois vénérées comme accessibles à un très petit nombre de personnes et craintes voire rejetées, tant par les pouvoirs de vie et de mort qu'elles semblaient conférer à ceux qui les possédaient que par leur réputation de tirer ce savoir du diable.

Le retour à une considération plus respectueuse pour les produits naturels est un premier petit pas , mais ce serait une grave erreur de considérer que tout ce qui est naturel est sain.
Les plantes et les animaux comestibles sont l'exception dans une flore et une faune pour l'essentiel plus ou moins toxique ou hostile que les humains ont mis des millénaires à connaître puis à domestiquer.

Il est infiniment regrettable, que la peur et le sentiment stupide de supériorité des civilisations conquérantes aient, de tous temps contribué à la disparition des savoirs experts antérieurs.

Quant à la fête du travail, le La en est donné à Chicago en 1886 lors d'une grève pour la journée de 8 heures.
Rappelez-vous mon billet 68 Quand les midinettes ... qui faisait suite à Vous avez dit midinettes ?, on en est encore loin même en 1923 où seule la journée de travail des enfants de moins de 16 ans est limitée à dix heures.

livet trav mam p1 - reduc    

 

trav enfts 1882 2 - reduc


Cette revendication d'une journée de 8 heures sera reprise par la IIème internationale socialiste réunie en congrès à Paris à l'occasion du centenaire de la Révolution française qui décide de faire du 1er mai un jour de lutte dans le monde entier. 


Cette journée de manifestations fut donc pendant plus de cinquante ans affaire de revendication des salariés.
Si aujourd'hui,  la fête du travail est un jour chômé, on le doit au gouvernement de Vichy qui l'a rendu officielle en 1941 pour rallier les salariés selon la même logique que la politique familiale et la fête des mères à l'intention des familles et particulièrement des mères de famille.

Le premier mai évoque aussi la fête de Jeanne d'Arc. J'en ai entendu parler depuis mon enfance, ayant alors quelquefois l'occasion d'aller à Orléans.
Cette ville y fête depuis 1430, sauf empêchement de l'Histoire, l'arrivée de la pucelle à Orléans qui fut délivrée entre le 30 avril et le 8 mai 1429, il y a donc 580 ans. Comme d'autres villes fêtent d'autres anniversaires traditionnels, évidemment pas Rouen quand elle a vu brûler celle qui avait été adulée, ni Calais dont les bourgeois donnèrent les clés aux Anglais pour éviter que la ville ne soit entièrement brulée et détruite.

Tout le monde peut ne pas adhérer à ces commémorations tournées vers un passé lointain, mais il est regrettable que le souvenir de cette jeune fille ait été récupéré à des fins politiciennes, car l'Histoire d'un pays appartient à tous ses habitants.

Et non, mon pseudo ne vient pas d'une admiration pour cette donzelle de Donrémy, tiens, encore des notes de musique (hasard). Je dois à Jeanne, l'une de mes grand-mères, de l'avoir reçu en deuxième prénom. Ce prénom était à la mode au moment de sa naissance qui est aussi celle de la petite fille de Victor Hugo, mise si souvent en poèmes dans L'art d'être grand-père (1869).
D'ailleurs, pour tout dire, si je devais me référer à une Jeanne célèbre, je choisirais plutôt la Jeanne de George Brassens, encore que je n'aie jamais eu de cane.

Les Jeanne, Jeannette et autres jeunettes, travailleuses, et double travailleuses, il y en eut beaucoup plus qu'on ne le pense habituellement. Souvent à la tâche*, souvent à la maison**. Et elles ne défilaient pas le jour du 1er mai. L'émancipation des Coco Chanel est l'exception. Bien souvent, lorsque la ferme familiale ne pouvait pas les nourrir ou lorsque leurs parents étaient eux-mêmes ouvriers, elles allaient très tôt, vers dix, douze ans, se louer auprès de familles plus aisées comme bonnes à tout faire, contre le gite et les repas, et quelques maigres gages, pas toujours.
Se marier, pour ces presqu'enfants, c'était échapper à cette quasi-servitude pour une autre servitude au mari, plus acceptée car prônée par les autorités religeuses pour la survie de l'espèce humaine.

* rémunérées à la pièce
** elles faisaient des travaux de couture ou de broderie chez elles pour les manufactures ou pour leur propre compte quelquefois.

Alors, le muguet qui, selon Brassens, se plaint de trop travailler en ce jour triplement fêté, j'en ai rendu trois brins à la terre de mon petit jardin, en espérant qu'ils s'y acclimateront et feront d'autres jolis brins de muguet.
Avant cela, j'en ai esquissé un avec des pastels, à la va vite, juste pour le souvenir.

muguet en pot - reduc

 
Bonheur en offrande

muguet2 - reduc
Un instant pour la pause

muguet au pastel - reduc
Retour au sous-bois

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 07:45

 

Donner la vie, c'est faire preuve d'un grand optimisme ou d'une grande naïveté. C'est ainsi depuis le commencement du monde pour assurer la survie et quelquefois l'extension des espèces animales, dont l'homme fait partie.

 

Donner sa vie, c'est bien autre chose.

Qui n'a pas prononcé, avec beaucoup d'inconséquence, cette phrase 

 

" Je donnerais ma vie pour ..."

 

Combien de braves soldats ont donné leur vie dans tous les camps, pour leur cause.

 

Certains, jadis, aujourd'hui, donnent leur vie, convaincus, habilement enrôlés, pour des causes abjectes, en prenant d'autres vies.

 

 

Georges, le sage, j'évoque Georges Brassens, était beaucoup plus prudent :

 

"Mourir pour des idées, d'accord, 

Mais de mort lente, d'accord ..."

 

 

Soudain, l'un ou l'autre pense que cela ne suffit pas. Leur geste n'est pas à suivre, bien sûr.

Rien ne justifie qu'on se sacrifie.

Mais écoutons au moins ce qu'il dit, ce qui n'a pas été entendu avant ...

 

L'information est passée à peu près inaperçue dans les grands médias et même sur france Inter, je ne l'ai entendu que grâce à mes insomnies du petit matin.

 

Pourtant, l'émotion est extrême dans son pays ...

 

voir l'article du Monde : Le suicide d'un retraité dans les rues d'Athènes bouleverse la Grèce

 

Je m'abstiendrai de tout commentaire. La lettre qu'il a laissée pour expliquer son geste est suffisamment claire

 

colombes

 

Je ne connaissais évidemment pas ce monsieur. J'espère juste que son geste ne sera pas complètement inutile.

 

 

sur le thème de la vie voir aussi

Rides ... ; La vie si fragile ! pourquoi faut-il ? ; L'instinct de vie

 

post sciptum : Je ne voulais pas commenter, je ne le ferai pas plus maintenant, mais je suis scandalisée de la récupération malhonnête que je viens d'entendre à la radio !

 

La situation actuelle de la Grèce n'est pas un chiffon rouge à agiter alors même que le torero qui l'agite a lui-même activement contribué à lui enfoncer la tête sous l'eau au lieu de lui tendre réellement la main ...

.

Et OUI, je suis très en colère !!!!

.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 17:42

Feue Communauté des bonnes nouvelles de Clio48 catégorie Oyez la bonne nouvelle

 

Burma_3_150-aung-San-su-Kyi-wikipedia.jpg

 

Je n'en dirai pas plus si ce n'est que c'est un pas, grand ou petit, l'Histoire à venir nous le dira.

 

Aung San Suu Kyi est la fille du général Aung San qui a négocié l'indépendance de la Birmanie, mais qui a été assassiné deux mois avant l'indépendance alors qu'elle n'a que deux ans.

 

Inspirée de la philosophie d'action non-violente de Gandhi, elle s'engage en politique en 1988.

 

Prix Nobel de la paix en 1991, c'est l'année où elle a écrit le livre Se libérer de la peur (édition des femmes)

 

Elle a passé de longues années en prison ou assignée à résidence par les autorités birmanes, souvent sans procès.

 

Elle a aujourd'hui 66 ans.

.

 

Nombreux sont les journaux qui reprennent cette bonne nouvelle en la développant et la commentant

ainsi que le propose cette page google

Actualités correspondant à aung san suu kyi (état proposé vers 11h20 lundi 2 avril 2012)

.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 22:00

Au soir d'un Noël d'ermite volontaire, je relis les billets que j'avais écrit pour les noëls précédents :

2008 ; 2009 côté ombre  et 2009 côté lumière

 2010 pour un enfantlumières de 2010 en coulisses et noël 2010 aux tisons ...

 

J'égrenne pour mémoire quelques uns des événements et des tumultes du monde depuis mon premier billet de noël sur la blogosphère. que de bouillonnements, que d'événements imprévisibles à l'époque, que de chemins parcourus, vers des avenirs inconnus prometteurs ou inquiétants ...

 

Je ne renie aucun des mots de 2008 : 2011 a été porteur de tous ces espoirs en un monde meilleur et les temps à venir restent ouverts sur des possibles à inventer. 

L'univers reste ce qu'il est, impitoyable dans la rigueur de ses secousses et de ses déluges. 

2011 a porté d'un bout à l'autre de la planète la plus grande arrogance et stupidité des hommes mais aussi un vent d'indignation dans la générosité et la fin de la résignation.

Quels chemins prendra l'humanité balbutiante ?

 

L'année 2011 vue par ... Libération ; ; (cette ligne sera complétée selon les parutions en ligne à venir)

 

Heureux noël à vous et à ceux que vous aimez, qui vous aiment et même à ceux qui ne vous aiment pas ou que vous n'aimez pas et à tous les autres qui ne savent pas encore que la paix et la fin de la misère sont possibles

 

bourgeon de lilas et coeur de neige - reduc1

Printemps bourgeonnants

pour quelles fleurs et quels fruits

Futurs inconnus

.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 08:00

Pour les rendez-vous de l'insolite, sur le thème du même site photographié à des saisons différentes.

Certes, c'est au printemps, l'une au début, l'autre en une fin de mois estival qui a dopé la nature (pas pour longtemps)
L'angle n'est pas exactement le même car le talus était impraticable lors de la deuxième séance photo, tant il y avait de ronces, de chardons et d'orties ...

 

15 mars - reduc1

15 mars 2011

 

24 mai - reduc1

24 mai 2011       

Evidemment, même en recadrant ...

24 mai recadré - reduc1

.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 09:50

... vont encore m'être nécessaires pour récupérer de cette grosse crève qui m'a mis sur les rotules.

 

Comme quoi on n'attrappe pas de vilains microbes que l'hiver ... D'ailleurs je n'étais pas la seule l'autre jour à tousser à la pharmacie.

 

Vendredi soir, c'était trop tard pour aller chez le médecin. J'ai téléphoné tôt au cabinet le lundi, en espérant pouvoir être reçue dans la journée. Ce qui fut fait ... et me voilà avec des antibiotiques. Il reste bien difficile de s'en passer dans certains cas . 

 

Mais où et comment ai-je attappé cette cochonnerie ? 

 

Mes petites misères ne vous regardent sans doute pas. Juste pour vous expliquer pourquoi je n'ai pas répondu à vos commentaires de ces derniers jours et que je ne vais pas être très présente sur ce blog pendant encore quelques jours.

 

Certains billets étaient programmés, le sujet du billet précédent me semble important. Même si ce n'est qu'une petite goutte de parole dans un océan d'indifférence.

 

Les autres défis de la semaine, je ne pense pas les relever du moins dans les temps, même si j'en ai le regret.

 

Passez une belle semaine et rien ne vous empêche de musarder en mes pages.

papillon mal en point - reduc

Ce beau paon du jour était lui-aussi bien mal en point sur ce macadam, l'autre lundi.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 08:30

Evidemment, cette information m'avait une fois de plus échappée.

 

Le 22 décembre 2011, le premier ministre a, comme il en incombe à sa fonction, lancé le thème de la Grande Cause Nationale 2011

 

"La lutte contre la solitude"

 

Mais une grande cause nationale, c'est quoi ? ça sert à quoi ?

 

Le label Grande Cause Nationale existe depuis 1977

 

"En quoi consiste le label "Grande Cause nationale" ?

 

Ce label est attribué par le Premier ministre. Il permet à des organismes à but non lucratif ou à des collectifs d'associations, qui souhaitent organiser des campagnes faisant appel à la générosité publique, d'obtenir des diffusions gratuites de messages sur les sociétés publiques de télévision et de radio (France Télévision et Radio France). Et ce, pendant une année entière. "Les présidents de ces sociétés déterminent les conditions dans lesquelles ils satisfont à cette obligation", souligne la circulaire du 20 septembre 2010. Elle précise également : "les organismes ayant bénéficié de cette assistance doivent, par la même voie, radiophonique ou télévisée, informer le public du montant des collectes réalisées et de l'affectation des dons"."

(source : portail du Gouvernement ICI)
En 2011, des progrès en matière de communication ont été fait. Le message devient audible depuis ... la dizaine de juillet.
En 2010, il a fallu que notre famille soit plongée au coeur même du sujet précédent, les violences faites aux femmes,  pour découvrir vers la fin d'oût, que la lutte contre la violence faite aux femmes était le thème de La Grande Cause Nationale 2010 !
Il m'a fallu attendre septembre 2010 pour entendre ou voir les premiers sujets sur les médias.
Et il me faut avoir été retenu par un petit bout de mon oreille et avoir envie d'évoquer le sujet pour découvrir ce que cela signifie vraiment et rien de plus pour nos dirigeants : une campagne de pub, juste une campagne de pub ... accordée à quelques organismes à but non lucratif pour "causer" sur le sujet de l'année, et le prétexte pour financer des boites de pub.
Et découvrir ou redécouvrir mon irréductible candeur ... Moi qui croyait qu'au moins, il ne s'agissait pas que de "baratin" mais de mobilisation des moyens pour une "vraie" lutte !

ruisseau de ruelle - reduc

 

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 07:55

en bonus du prénom du mercredi et en complément des Regards croisés

Regards croisés (2)
Regards croisés (2)

Entre les deux photos, quatre générations ...

En haut, les héros des Noces de Diamant (60 ans de mariage), ma soeur aînée et son époux

En bas, un de leurs fils (le papa d'Anne-Sophie), me présente sa petite fille qui est l'enfant d'une autre de ses filles.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 07:00

 

Mes promenades solitaires,

Aux Portes de l'imaginaire

M'ouvrent les bras vers les mystères

des petits peuples de la terre.

 

La Dame blanche a reverdi

Je l'ai vue l'autre samedi

Ragaillardie de cette sève

Alimentant ma part de rêve.

Jeanne Fadosi, dimanche 5 juin 2011

 

fée de printemps 1 - reduc1

 

fée de printemps 4 - reduc1

.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article

Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

VOYAGE

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 5ème anthologie est parue

Informations sur 

 Les anthologies éphémères